Dossier

Étanchéité à l’air : contrôler l’enveloppe et la ventilation

Sujets relatifs :

PHOTO - 867837.BR.jpg

Le test de perméabilité à l’air consiste à mesurer le débit d’air nécessaire au maintien d’un écart de pression entre l’intérieur et l’extérieur, tant au niveau du bâti que du réseau aéraulique.

La RT 2012 fixe des seuils d’étanchéité à l’air pour le bâti. Elle exige que le coefficient de perméabilité, appelé « Q4Pa-surf », ne dépasse pas 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles et 1 m3/(h.m²) pour les logements collectifs. Il s’agit du débit de fuite par mètre carré de surface déperditive, hors plancher bas, sous une dépression de 4 Pa. La mesure doit être effectuée par des opérateurs qualifiés, selon les modalités définies dans la norme NF EN 13829 et le guide d’application GA P50-784. Elle est réalisée grâce à une porte soufflante équipée d’un ou plusieurs ventilateurs.

La gamme commercialisée par Minneapolis BlowerDoor entre dans ce cadre. Elle comprend trois modèles adaptés à la diversité des bâtiments du point de vue du volume et de l’étanchéité. Les produits MiniFan, Standard et MultipleFan (à 3 ventilateurs) sont respectivement capables de produire un débit de 2 300, 7 200 et 21 600 m³/h. Conçues pour être bloquées dans le dormant d’une menuiserie extérieure, ces portes soufflantes sont constituées d’un cadre à géométrie variable en profilés aluminium sur lequel est tendue une bâche étanche avec un orifice pour accueillir un ventilateur. Celui-ci, à débit variable, est utilisé soit pour souffler de l’air extérieur, soit pour extraire de l’air intérieur. L’équipement est complété par un manomètre, qui mesure la pression intérieure et extérieure, ainsi que par un micro-ordinateur portable qui commande le cycle des essais et enregistre les données. L’opérateur doit également noter la température, l’humidité relative, la pression atmosphérique et la vitesse du vent.

Solution polyvalente

De son côté, Liktec propose une autre approche : la solution R-Lik. Cette machine autonome polyvalente, élaborée en France avec le concours de mesureurs, est destinée à être raccordée aussi bien à une ossature de porte soufflante qu’à une bouche de réseau aéraulique. En effet, le test de la ventilation est aujourd’hui imposé en cas de demande de label Effinergie +. Il doit être conduit selon des modalités normalisées.
« Le débit du ventilateur varie de 720 à 620 m3/h, compte tenu de la perte de charge du conduit de raccordement », indique Ludovic Luzé, directeur exploitation chez le fabricant. Il est ainsi possible de contrôler des logements ou locaux d’une surface allant jusqu’à 140 m². Un modèle simplifié, avec un outil informatique adapté, est proposé aux professionnels qui souhaitent réaliser uniquement de l’autocontrôle. La machine, qui pèse environ 20 kg actuellement, sera bientôt disponible dans une version allégée.

N°345

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°345

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Technipédia : Traitement du bois

Dossier

Technipédia : Traitement du bois

Le traitement du matériau est un sujet central dans la construction bois. Obligation d'autorisation de mise sur le marché, choix du traitement de prévention et de son procédé de mise en oeuvre ou lutte[…]

01/06/2017 | MateriauxInnovation
"Le réemploi, une pratique à massifier"

Interview

"Le réemploi, une pratique à massifier"

Réglementation : les AMM changent la donne

Dossier

Réglementation : les AMM changent la donne

Quel traitement préventif pour une bonne durabilité

Dossier

Quel traitement préventif pour une bonne durabilité

Plus d'articles