Dossier

Et si le chauffe-eau électrique avait de l’avenir ?

Sujets relatifs :

Et si le chauffe-eau électrique avait de l’avenir ?

Intégré au bâtisupport de la cuvette W.-C., Twido, qui coûte de 1 700 à 2 500 € HT selon le modèle, ne prend aucune place.

Malin à plus d’un titre, le chauffe-eau électrique Twido est une alternative au chauffe-eau thermodynamique qui, bien qu’adoubé par les professionnels, ne constitue pas une solution universelle.

Twido, chauffe-eau électrique de nouvelle génération proposé par 2&Go, est à capacité variable (plusieurs cuves), commandable à distance (connecté), à l’abri du tartre et de la corrosion (l’eau est chauffée par l’extérieur des cuves), et peut être raccordé directement aux panneaux solaires photovoltaïques, sans passer par un onduleur (résistance hybride). De plus, il est rectangulaire et peut être intégré au bâtisupport de la cuvette suspendue.

Un B qui peut valoir un A

S’il est aussi gourmand en énergie primaire que tous les chauffe-eau électriques, il est classé A (version hybride et besoins journaliers inférieurs à 80 l d’eau à 38°C) ou B (besoins supérieurs à 80 l/j) sur l’étiquette énergétique. Le chauffe-eau thermodynamique individuel (Ceti) est, lui, classé A. Toutefois, en matière de performances, il y a la théorie et la réalité. Rien ne garantit que le coefficient de performance (COP) du Ceti, aux alentours de 2,5 en moyenne, soit atteint une fois l’appareil mis en service. Selon son positionnement, la qualité de l’installation, la température extérieure moyenne, l’adéquation entre la capacité et les besoins… le COP varie notablement, et l’intérêt de l’appareil décroît, en particulier en rénovation. Quid alors d’un chauffe-eau qui ne pose pas de problème d’installation ; permet, par smartphone, l’ajustement de la production par rapport aux besoins ; dont on connaît la consommation heure par heure (en l et kWh) ; dont la cuve est garantie quinze ans ; et capable de participer au développement du photovoltaïque en autoconsommation ? Le chauffe-eau électrique n’est pas mort.

Nous vous recommandons

Stabiliser le terrain

Dossier

Stabiliser le terrain

En raison de la multiplication des sécheresses, le phénomène de retrait-gonflement des argiles menace les constructions légères. La conception des maisons neuves doit désormais suivre certaines mesures de sécurité.Le risque concerne...

Le shopping autrement

Dossier

Le shopping autrement

Greenwood, Strasbourg (67)

Dossier

Greenwood, Strasbourg (67)

Supporter les secousses

Dossier

Supporter les secousses

Plus d'articles