Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

ÉQUIPEMENT Barrière de propreté à l’entrée d’une résidence de montagne

Sujets relatifs :

ÉQUIPEMENT Barrière de propreté à l’entrée d’une résidence de montagne

Le bâtiment comporte deux entrées : l’accueil de la résidence située sur l’avant vers le village et un accès au guichet d’achat des forfaits de ski, situé de l’autre côté.

Soumises à un trafic piétonnier intense, les entrées de cette résidence de tourisme 3 étoiles sont dotées d’un système de nettoyage en deux zones, constitué d’un tapis technique Emco intégré au sol.

Dans la station de montagne de La Bresse (Vosges), cette résidence de tourisme 3 étoiles est située à proximité des pistes enneigées et des sentiers verdoyants et près du centre village et des commerces. Cet ensemble résidentiel, qui propose une restauration au pied des pistes et des espaces détente, accueille aussi des personnes à mobilité réduite (handicap léger, personnes âgées) avec accompagnant valide, ou des familles avec des enfants en bas âge (poussette). Pour résister à l’ensemble des contraintes issues de ce trafic, le revêtement de sol général du rez-de-chaussée est constitué de plaques de granit brut très résistantes à l’usure et à l’abrasion.

Un tapis technique réalisé sur mesure

Ce bâtiment comporte deux entrées : l’accueil de la résidence située sur l’avant vers le village et un accès au guichet d’achat des forfaits de ski, situé de l’autre côté. Dans ces zones de trafic intense, les personnes circulent avec les chaussures de ski aux pieds. Elles sont donc chargées de salissures et d’humidité et capables de les transporter à l’intérieur. La problématique à résoudre était donc d’éliminer ces salissures dans la zone d’entrée et de pouvoir les évacuer très facilement. Dans ce bâtiment d’un bon standing, l’entrée fait partie de l’image du lieu et doit s’harmoniser avec son style. Le tapis devait donc répondre à trois impératifs : tout d’abord, esthétique et en harmonie avec les dalles de granit voisines ; puis, solide et durable pour offrir une grande résistance aux passages des chaussures de ski. Ensuite, efficace en étant antidérapant afin de prévenir les accidents. Enfin, ne pas grever les coûts de nettoyage. Le choix s’est porté sur le revêtement technique amovible Diplomate de Emco constituant un système de nettoyage « tout-en-un » qui préserve le revêtement de sol avoisinant et les équipements de l’immeuble, tout en s’intégrant – forme et couleur – à la configuration du bâtiment.

L’ensemble est constitué de deux zones, ­chacune s’attachant à capter des salissures différentes : sèches grossières ou humides. Fabriqués sur mesure, les tapis de 17 mm d’épaisseur mis en œuvre sur ce chantier, très résistants, sont ouverts, enroulables et facilement manœuvrables. Ils sont constitués de profilés en aluminium de 1 mm d’épaisseur et de 27 mm de largeur, à l’épreuve du gauchissement, dotés d’une bande d’isolation phonique en sous-face et revêtus de deux types de bande de revêtement interchangeable résistant à l’usure, selon les fonction à assurer : reps gros denier imputrescible pour traiter les salissures grossières (Diplomate R) ; caoutchouc noir rainuré pour les salissures humides (Diplomate G).

Ces profilés sont liés par des câbles en acier zingué enrobés dans une gaine en PVC et l’espacement de 5 mm entre ces profilés est assuré par des rondelles-entretoises en caoutchouc. Afin d’éviter aux salissures grossières de stagner en surface, les interstices permettent de les faire tomber et de les capturer dans le décaissé pour ensuite les éliminer par simple balayage ou aspiration. Pour éliminer correctement ces deux types de salissures, il est nécessaire que le système ait une emprise sur toute la largeur de l’accès et que chaque personne fasse au moins quatre pas dans chacune des deux zones : ce qui a conduit à concevoir à l’accueil un tapis d’une surface de 160 m².

Ce revêtement de 17 mm d’épaisseur se met en œuvre dans un décaissé à fond plan de 20 mm de profondeur pour ne pas créer de désaffleurement avec le sol en granit avoisinant. Le bord de cette fosse est constitué de cornières de 2 cm, en acier avec pattes de fixation, fournies par le fabricant, posées et scellées par l’entreprise de pose. Sur place, le relevé des côtes de la « fosse » a ensuite été fait par le fabricant afin d’établir un plan de calepinage et de fabrication juste et précis. L’accès au chantier n’étant pas facile, le tapis a été réalisé à l’usine, en plusieurs éléments enroulables et manuportables. La mise en place de l’ensemble sur le chantier a été assurée par le fabricant. La durée de cette phase – depuis le relevé des cotes jusqu’à la pose finale – a été de 15 jours.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°299

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

31 mètres, c'est la hauteur du bâtiment Perspective récemment inauguré à Bordeaux. Un édifice de 7 niveaux conçu en structure bois poteau-poutre qui met à l'honneur le bois massif,[…]

12/11/2018 | ActualitéChantier
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Plus d'articles