Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Enveloppes originales pour deux data centers

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Enveloppes originales pour deux data centers

© JyveStudio

Véritables coffres-forts digitaux, les Data Centers traitent, échangent et stockent des millions de données numériques. Le maître d’ouvrage éditeur de logiciels a confié à Soprema Entreprises Toulouse les façades et l’étanchéité de ses deux nouveaux bâtiments. 

« Au regard de l’importance de l’informatique dans notre quotidien, nous souhaitions aller au-delà de la simple boîte, en créant deux écrins précieux.», explique Laurence Bousquières, responsable de projets chez Rec Architecture. Deux parures originales habillant deux bâtiments de formes simples ont ainsi été mises en oeuvre par Soprema Entreprises. Cette image, résolument contemporaine, cherche à interpréter l’immatérialité des données numériques.

Situé à Labège (31), le premier ouvrage, de près de 700 m2, ressemble à un origami urbain. Il se distingue dans le paysage par ses grandes cassettes tridimensionnelles en aluminium, d’une hauteur allant jusqu’à 5,5 m (Larson®, Alucoil). Façonnées telles des pointes de diamant, certaines sont pleines et d’autres percées pour créer des zones de ventilation en façade. Elles recouvrent également 50 % de la toiture pour dissimuler les équipements techniques depuis les bâtiments avoisinants.

Le second édifice de 850 m2, à Toulouse (31), se pare de près de 200 cassettes d’aluminium (Larson®, Alucoil) d’une hauteur atteignant 3,20 m sur une largeur de 60 cm. Ce matériau réfléchissant confère un effet miroir, léger et évanescent au Data Center.

Une pose minutieuse

Pour garantir une pose minutieuse des deux peaux métalliques, l’équipe façade Soprema Entreprises Toulouse ont effectué un travail préparatoire détaillé : traçage des cotes selon le plan de calepinage, numérotation des rails et des cassettes, et ajustement au centimètre près des étriers. Les volumes 3D, les grandes dimensions et les finitions esthétiques des cassettes ont requis des manipulations précises afin de ne pas les rayer ou les salir et garantir ainsi un résultat soigné et de qualité. Pour chaque bâtiment, une équipe de quatre bardeurs a assuré la mise en œuvre des cassettes et baffles durant environ cinq mois. Une seconde équipe a réalisé l’étanchéité bitume des toitures terrasses pour protéger durablement les équipements informatiques.

Au-delà de l’esthétique, ces enveloppes jouent également un rôle technique. Elles sont conçues pour réduire l’impact acoustique des serveurs et assurer une ventilation optimale grâce à une triple peau (grille anti-intrusion, baffles acoustiques et cassettes métalliques).

Data Center de Labège : des réglages « pointus »

Pour ce bâtiment, implanté dans une zone tertiaire, sur un terrain plat isolé des autres infrastructures, le maître d’ouvrage a donné une totale liberté créative à la maîtrise d’œuvre. Les cassettes tridimensionnelles, dessinées par l’agence d’architecture, se déclinent ainsi en quatre modèles : opaque, ventilé « type 1 », ventilé « type 2 », et sur-toiture.

À partir des plans d’exécution validés par l’architecte, Soprema Entreprises Toulouse a lancé la fabrication chez Tim Composite. Au total, 124 éléments en façade, 38 en toiture, et 64 m2 de bardages acoustiques ont été confectionnés. Les grandes cassettes, en métal et d’une longueur allant jusqu’à 5,50 m, requéraient de la délicatesse du déchargement jusqu’à la mise en œuvre. Un manuscopique transportait chaque élément sur-mesure à son emplacement sur le bâtiment, avant la fixation prédéfinie en haut et en bas. Possédant un seul point de fixation, les panneaux ajourés ont nécessité une attention particulière. Leurs réglages devaient ainsi être encore plus pointus.

Après avoir réalisé 520 m2 d’étanchéité bitume sur la toiture terrasse, les cassettes à l’horizontale ont été posées sur des potelets, en reportant l’alignement de celles en façade pour créer un écrin majestueux. Elles recouvrent la toiture, offrant au voisinage une vue unitaire du bâtiment.

Data Center de Toulouse : un jeu de lumière

Une fois l’étanchéité bitume posée, 142 m2 pour la dalle béton en rez-de-chaussée et 270 m2 pour la toiture terrasse (en autoprotégé et dalles sur plots), la mise en œuvre du bardage aluminium (500 m2) a pu débuter. Les cassettes reflètent le paysage et jouent avec les rayons du soleil au fil de la journée. Elles ont été installées avec précision afin de conserver sur l’ensemble de l’enveloppe le joint régulier de 2 cm et l’effet de planéité recherché par l’architecte. Pour une isolation acoustique optimale, 95 m2 de bardages spécifiques et 50 m2 de baffles au niveau du local technique protègent le voisinage des nuisances sonores engendrées par les serveurs.

Comme quoi les coffres forts digitaux que sont les Data Centers peuvent avoir un bel écrin.


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le portail Batipédia du CSTB s'enrichit

Le portail Batipédia du CSTB s'enrichit

Rassemblant les contenus scientifiques et technico-réglementaires nécessaires à la filière construction, BATIPÉDIA, le portail d’informations et de services du CSTB s’enrichit : de nouveaux services sont proposés aux...

28/05/2020 | Chantier
Covid-19 : bilan du suivi des chantiers BTP Consultants

Covid-19 : bilan du suivi des chantiers BTP Consultants

Spécial Guadeloupe

Dossier

Spécial Guadeloupe

Acteur BTP engagé... et certifié !

Acteur BTP engagé... et certifié !