Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Enveloppe Verres de couleur pour une crèche parisienne

Sujets relatifs :

Enveloppe Verres de couleur pour une crèche parisienne

Les deux niveaux de cette crèche viennent d’être rénovés, ses espaces restructurés et son accès modifié. Le programme est prévu pour 60 berceaux, soit 20 enfants pour chaque tranche d’âge : petits, moyens et grands.

Cette crèche noyée dans le bâti d’un grand ensemble est mise en valeur par la présence d’un habillage en verres feuilletés aux couleurs acidulées. Leur assemblage en écailles donne légèreté et mouvement à cette façade rapportée.

Huit teintes différentes ont été choisies pour rénover la façade sur rue de cette crèche située à Paris dans le 19e arrondissement. La crèche, qui occupe les deux niveaux bas d’un immeuble de la fin des années 1970, suit la pente de la rue Lauzin. De ce fait, son entrée se trouve 5 m en contrebas de l’entrée principale du bâtiment, sur sa façade latérale, et occupe le rez-de-jardin et l’entresol. « Dès l’esquisse, précise Shoureh Davar-Panah, architecte pour Atelier architectes, l’objectif a été de rechercher une unité de façade, avec une volonté de simplicité pour rendre ce bâtiment public repérable ». L’idée prend forme avec des modules identiques, qui créent un rythme régulier et donnent de l’importance aux lieux. Trois buts ont été poursuivis en même temps : trouver un signal visible, mettre en valeur l’alignement sur la rue, et assurer une fonction de fermeture de la crèche. Une première esquisse envisage des modules en inox tressé, pour économiser le budget. C’est finalement une façade rapportée en verres de couleurs qui est choisie, même si le coût en est légèrement supérieur. Le coût total du chantier est de 1,5 Me HT, pour 1 145 m2 de SHON.

La fonction « hors d’eau, hors d’air » est assurée par les ouvertures existantes, qui ne sont pas modifiées. C’est donc sur le bâtiment que sont accrochées les lisses horizontales qui supportent les verres colorés. Ces traverses longent la crèche sur toute sa longueur, passant devant le renfoncement de l’accès et l’escalier de secours de la crèche.

Un effet « en écailles »

Elles supportent des pattes d’accrochage qui orientent les verres et leur donnent un angle de 11° par rapport au bâtiment. De plus, chaque panneau verrier recouvre légèrement le panneau placé sur son côté gauche. Les panneaux sont larges de 60 cm, et les recouvrements successifs, d’une dizaine de centimètres chacun, dans le sens de la largeur, créent un effet en « écailles » voulue par les concepteurs.

Quatre bandes de verres horizontales se succèdent du haut en bas de la façade. Elles sont de différentes hauteurs : 1,80 m en haut de la crèche, puis 2,44 m sur presque toute la longueur du bâti, ensuite 2,44 m au maximum, en suivant la pente du terrain. La quatrième bande rattrape le niveau du sol, sous la bande précédente, mais ne longe qu’une partie de la crèche. Ces bandes sont supportées en partie basse par une traverse, dont le profil en acier est de 6 cm par 12 cm. Chaque traverse porte les verres par l’intermédiaire d’une patte d’accrochage en acier formée par un plat soudé. Les panneaux verriers sont retenus en partie haute par une traverse identique. Les traverses situées entre deux bandes de verres ont la double fonction de retenir le verre haut, et de supporter le verre bas, avec un léger décalage. Le haut de chaque panneau vient se placer devant le bas du panneau supérieur, avec un recouvrement de 3 cm. Les panneaux verriers sont ainsi légèrement inclinés de haut en bas, ce qui participe à l’effet « écailles » de la façade.

Sur la bande la plus haute, les verres sont protégés en partie haute par une feuillure continue, formée d’une tôle d’acier pliée. Pour les autres bandes, ils sont retenus par une tôle pliée et soudée, formant un double U : le U intérieur porte le verre haut, et le U extérieur, inversé, retient le verre bas. En partie basse, la feuillure horizontale est continue. Les joints des feuillures sont en silicone gris. Les verres sont laissés libres et façonnés sur les bords verticaux.

Hauteur de la porte égale à 2 niveaux de la crèche

Haute d’environ 5 m, la porte d’accès de la crèche reprend la régularité du rythme des verres colorés, et participe à l’unité de façade recherchée par les concepteurs. Elle est placée dans la façade rapportée, devant le renfoncement d’accès de la crèche. Sa hauteur correspond à deux niveaux de la crèche, et à deux bandes de verres hautes de 2,44 m.

Elle est large d’environ 1,45 m, et comprend trois panneaux de verres colorés en partie haute, larges de 45 cm environ et parclosés sur des profilés en acier galvanisé, avec des joints en silicone gris. En partie basse, trois autres panneaux colorent la porte, mais le panneau central est moins haut que les autres, et laisse place à la boîte à lettres destinée à l’administration de la crèche. La porte est accrochée au bâti par cinq paumelles et est simplement retenue par une butée placée au sol.

Pour faciliter la circulation des poussettes d’enfants, la rampe d’accès a été recalculée, passant de 13 % à 6 %. C’est après le franchissement de la porte extérieure que la rampe commence, permettant la traversée d’un renfoncement triangulaire long de 10 m, et large de 4 m au ­maximum.

Cet espace extérieur, de très petite surface, précède l’entrée de la crèche, qui est située en bas de la rampe. Les bureaux et des salles de la crèche prennent également le jour dans ce renfoncement.

Pour ce chantier, aucune Atex n’a été nécessaire : les verres feuilletés ont été soumis à des essais de résistance au vent et aux chocs sur les verres pris en feuillure de 3 cm (choc mou et choc dur). La façade étant orientée au sud-ouest, ces épreuves ont été complétées par des essais de stabilité de la couleur dans le temps et de résistance à l’élévation de température du verre.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°255

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

À Versailles, une charpente en bois a été greffée sur les fermes en acier d'une halle SNCF désaffectée et une structure à poteaux et planchers en bois mise en œuvre conjointement, afin[…]

29/11/2018 | ChantierInnovation
Meccano géant sur le toit d'un bunker

Meccano géant sur le toit d'un bunker

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Plus d'articles