Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Dossier Entre nord et sud : quatre collèges de province

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Entre nord et sud : quatre collèges de province

© Agence Chartier Dalix/Takuji Shimmura

Derrière une architecture renouvelée mais sans ostentation, les nouveaux collèges concilient des contraintes d'usage, de pérennité et d'économie.

Dans un contexte de forte restriction budgétaire, la construction en province d'un établissement d'enseignement de niveau collège rime avec sobriété. Une sobriété qui s'exprime à la fois dans la compacité des projets, ce qui, sur des sites a priori peu contraints, libère de grands espaces extérieurs, mais aussi dans la simplicité des matériaux, la recherche de rationalisation en même temps que l'efficacité énergétique. Le travail sur les matériaux conduit les architectes à privilégier des solutions qualitatives mais basiques, ayant toutes fait la preuve de leur pérennité. Pour autant, une optimisation des trames, des calepinages ou une déclinaison en grande quantité d'un nombre réduit de solutions permettent également de baisser le prix et, dans certains cas, de recourir à des produits plus haut gamme, tels des sols PVC, des faux-plafonds et des entrées d'air acoustiques.

Vers une modularité « démographique »

En termes de système constructif, la construction lourde en béton constitue le socle commun de nombreux établissements, les parements apparents en béton offrant en RdC l'assurance d'une grande résistance à l'usage. Toutefois, les solutions mixtes sont fréquentes. Ainsi, en étages, des systèmes préfabriqués de murs et de toitures à ossature bois permettent d'alléger les descentes de charges et d'optimiser le dimensionnement de la structure et des fondations. Un autre intérêt de conception en structures légères tient à la modularité. En effet, dans les programmes, apparaissent de plus en plus de demandes de prise en compte de l'évolution dans le temps de la démographie, l'idée étant de pouvoir adapter sans gros travaux la capacité d'accueil des collèges.

Enfin, sur certains projets, la maîtrise des coûts passe par un travail en macro-lots. Offrant un compromis entre le marché en entreprise générale et le marché en lots séparés, ce type d'organisation permet de mieux faire jouer la concurrence et de garantir une bonne gestion du chantier au niveau du suivi des travaux.

Collège de mios (33)

Collège de mios (33)

Implanté au sein de la ZAC du Val-de-l'Eyre en Gironde, le nouveau collège de Mios s'organise sur un axe nord-sud autour d'une vaste cour centrale. À l'est, un bâtiment de plain-pied réunit le foyer, les espaces culturels et le service de[…]

08/12/2016 |
Collège Henri Barbusse au Boucau (64)

Collège Henri Barbusse au Boucau (64)

Ce collège s'inscrit à la lisière d'une forêt, dans un tissu urbain semi-diffus de maisons individuelles. Il abrite des salles de classes pour 15 divisions, un restaurant et une cuisine, un CDI, une salle polyvalente, une cour de récréation[…]

08/12/2016 |
Collège de Lézignan-Corbières (11)

Collège de Lézignan-Corbières (11)

Ce nouveau collège est conçu pour 564 élèves d'enseignement général ou SEGPA et compte quatre logements. Sa conception répond à une approche bioclimatique où domine la nécessité de se protéger du vent et de la chaleur. Les locaux sont réunis[…]

08/12/2016 |
Collège du quartier moulins à Lille (59)

Collège du quartier moulins à Lille (59)

Situé dans un quartier en mutation, ce nouvel établissement de 500 élèves accueille un internat d'excellence de 100 lits, un complexe handisport avec salle de type C et un pôle culturel (salles de danse, d'orchestre… ). Ces équipements peuvent[…]

08/12/2016 |