Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

ÉNERGIE RENOUVELABLE Le photovoltaïque devient rentable en France ÉNERGIE Pompes à chaleur : les produits se diversifient

Sujets relatifs :

ÉNERGIE RENOUVELABLE Le photovoltaïque devient rentable en France ÉNERGIE Pompes à chaleur : les produits se diversifient

Le kWh d’électricité produit par une installation intégrée au bâti est rémunéré 55 centimes d’euros depuis le 10 juillet 2006 en France métropolitaine et en Corse. (Doc. DR.)

Le 10 juillet dernier, le ministère de l’Industrie a publié l’« arrêté fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations utilisant l’énergie radiative du soleil telles que visées au 3° de l’article 2 du décret n° 2000-1196 du 6 décembre 2000 ». Le prix d’achat de l’électricité photovoltaïque en France passe à 0,30 s/kWh, contre 0,15 s auparavant. Une prime de 0,25 s/kWh est ajoutée si l’installation est « intégrée lors de la construction du bâtiment ». Le prix d’achat dans ce dernier cas devient donc 0,55 s/kWh. L’annexe de l’arrêté fixe de manière exhaustive la liste de ce que l’on peut considérer comme des « installations intégrées à la construction » :

- toitures, ardoises ou tuiles conçues industriellement avec ou sans supports ;

- brise-soleil ;

- allèges ;

- verrière sans protection arrière ;

- garde-corps de fenêtre, de balcon ou de terrasse ;

- bardages, mur-rideau.

Un arrêté qui va dans le sens de la Deeb (1) qui entre en vigueur peu à peu depuis janvier 2006. Son article V dispose : « Pour les bâtiments neufs d’une superficie utile totale supérieure à 1 000 m2, les États membres veillent à ce que d’autres ­systèmes fassent l’objet d’une étude de faisabilité technique, environnementale et économique, comme par exemple : les systèmes d’approvisionnement en énergie décentralisés faisant appel aux énergies renouvelables et qu’il en soit tenu compte avant le début de la construction. » Une surface supérieure à 1 000 m2 : cela concerne pratiquement tout le tertiaire et tous les immeubles de logements collectifs en construction neuve. Les maîtres d’ouvrage devront étudier et mettre en œuvre une solution de production décentralisée d’électricité. Ou bien justifier pourquoi elle n’est pas retenue. Les modalités de cette Étude de faisabilité sont en cours de mise au point en France. Selon la sous-direction de la Qualité et du Développement durable dans la Construction (ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement), elle devrait s’appliquer au premier trimestre 2007. Les nouveaux tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque permettent de respecter cette disposition de la Deeb de manière économiquement rentable.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°266

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

Interview

« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

Marie-Claire Coin, directrice Convergence Vinci et experte normalisation BIM process, présente la nouvelle norme 19650 relative au management de l'information. CTB : Sur quoi porte la nouvelle norme 19650 ? Marie-Claire Coin[…]

15/11/2019 | Actualité
«Plus de matière grise, moins de matière première»

«Plus de matière grise, moins de matière première»

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

Partenariat entre le Cerema et l’AQC pour la rénovation énergétique des bâtiments

Partenariat entre le Cerema et l’AQC pour la rénovation énergétique des bâtiments

Plus d'articles