Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

En attendant l’hypervision

Sujets relatifs :

En attendant l’hypervision

Le Grand stade de Lille Métropole (59) construit par Eiffage et inauguré en 2012, peut accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs. La GTB a été confiée à Codra qui a choisi un réseau IP BACnet. (Doc. Elisa/Valode&Pistre Architectes/Atelier Ferret Architectures/Max Lerouge.) Le stade est certifié comme une salle de spectacles, avec une modularité obtenue par une mobilité du toit et de la pelouse, une volonté environnementale avec la récupération de l’eau de pluie pour les toilettes, de la vidéosurveillance sophistiquée, etc. (Doc. Elisa/Valode&Pistre Architectes/Atelier Ferret Architectures/Max Lerouge.)

Pour les grands stades, l’enjeu est d’intégrer, de centraliser et de croiser les différentes fonctions métiers supervisées par une Gestion technique du bâtiment.

Un grand stade peut accueillir une foule de plusieurs dizaines de milliers de personnes, le temps d’une manifestation sportive ou autre. D’où la présence requise d’une GTB dont le rôle est de gérer ce mode d’événement très gourmand en ressources (éclairage, eau des sanitaires, vidéosurveillance...), mais aussi la mise en veille des installations en période de non-occupation.

La supervision traditionnellement segmentée par postes (électricité, chauffage, eau, sécurité...) est remplacée sur les grands projets par une supervision globale et centralisée, communiquant via un réseau numérique. Toutefois, pour des raisons d’efficacité, de nombreuses régulations se font au niveau des automates, dont les informations ne remontent pas toujours au niveau global. Certaines fonctionnalités, telle la sécurité (gestion des badges, vidéosurveillance...), demeurent séparées. Pourtant, la complexité accrue des stades, modularité des espaces, contrôle climatique (chauffage et rafraîchissement)... requièrent de nouvelles réponses.

Un réseau de communication numérique

Olivier Mazé, gérant du bureau d’études Amazeo et spécialiste des courants radio, confirme cette tendance : « L’enjeu sur un projet comme celui du stade Lumière de Lyon, qui est aussi complexe qu’un aéroport, est de faire de l’hypervision, pour sa souplesse. Et ce, malgré le surcoût induit. L’exploitant doit pouvoir réajuster ses paramètres et faire évoluer ses scenarii sans faire appel nécessairement aux hommes de métier et en suivant une cascade de procédures. La solution réside dans une hypervision bidirectionnelle et suffisamment ouverte ».
Progressivement, de nouvelles approches se mettent en place, avec une supervision globale qui dialogue avec les Scada (Supervisory Control And Data Acquisition) qui gèrent chacun une partie du système. La communication numérique se systématise. Les données circulent via un réseau qui garantit l’ouverture et l’interopérabilité, comme LonWorks ou BACnet, un protocole utilisé pour le stade de rugby Yves-du-Manoir de Montpellier (2007), ou pour le Grand stade de Lille (2012). Reste à l’intégrateur à assurer les interfaces avec les actionneurs et les automates.
Ainsi, sur le complexe du Sports Hub de Singapour, Delta Dore a connecté son superviseur Manager Planet v3 multiprotocole à un réseau LonWorks. Le dialogue avec les équipements choisis par les BE peut passer par d’autres protocoles comme modbus-JBUS.
« Nous devons aussi vérifier que le réseau de communication est cohérent avec ce qu’il peut piloter en termes de charges, par exemple LonWorks limite le nombre de nœuds à 64 par segment », précise Frédéric Monnot, directeur commercial de Delta Dore.

Vérifier la fiabilité à tous les niveaux

Le Grand stade de Lille Métropole d’une capacité de 50 000 places, est exploité depuis 2012 par Elisa (Eiffage Lille Stadium Arena), filiale commerciale d’Eiffage en charge des lots principaux du chantier. La GTB a été confiée à Codra, qui a fait le choix du protocole BACnet pour la communication entre les deux serveurs redondants pour les parties est et ouest du bâtiment, et pour les liaisons avec les automates (71 Wago, 25 Sauter, 1 Schneider). Leur superviseur industriel Panorama E2, est intégré dans la CVC BACnet fournie par Sauter. Le site compte 456 ventilo-convecteurs, dont 250 maîtres, 350 lampes pour l’éclairage de l’aire de jeux, 70 000 Led sur la façade du stade et 2 700 points de connexion informatique. « Une fois connecté sur le réseau, le superviseur reconnaît automatiquement tous les équipements clients. Il est facile d’ajouter du matériel sur le réseau. Il est aussi possible d’en tirer des bilans et de faire des comparaisons pour faire évoluer la programmation », complète Arnaud Pichard, responsable Marketing chez Codra.
La fiabilité du système doit être garantie lors des événements. Cela passe par une redondance répartie des serveurs, avec une recopie permanente. La GTB et les Scada assurent les fonctions classiques d’analyse de défaillance comme l’absence de communication entre un régulateur et un Scada, d’analyse technique du point terminal (par exemple le comportement d’une sonde de température qui doit varier d’un demi-degré toutes les 2 ou 3 heures), ou de détection d’anomalie énergétique, voire d’alerte en cas de dépassement des prévisions. « Mais il faut aller encore plus loin et vérifier la qualité de la mise en œuvre et le niveau de confort réel. Par exemple, un régulateur de ventilo-convecteur peut communiquer et l’électronique peut fonctionner, mais le moteur de la vanne peut être grillé. Et pour l’air frais pulsé dans les sièges, il faut s’assurer non seulement que la communication passe, mais aussi obtenir la bonne température et le bon débit », souligne Frédéric Monnot.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°325

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Reconversion : une nouvelle perspective pour le logement social

Dossier

Reconversion : une nouvelle perspective pour le logement social

Alternative à la construction neuve, la reconversion d'édifices existants (bureaux, équipements, bâtiments industriels) en logements sociaux participe des stratégies en faveur d'une construction[…]

Loger dans le "déjà-là"

Dossier

Loger dans le "déjà-là"

La nouvelle vie d'un lieu de travail

Dossier

La nouvelle vie d'un lieu de travail

Berceau nouveau

Dossier

Berceau nouveau

Plus d'articles