Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Éclairage : luminaire désolidarisé du raccordement secteur

Sujets relatifs :

Éclairage : luminaire désolidarisé du raccordement secteur

Les luminaires de cette gamme possèdent la particularité de se clipper sur une platine murale préalablement vissée et raccordée au secteur. D’où une installation en deux temps et une pose en fin de chantier évitant les risques de casse, de vol ou d’empoussièrement.

La dernière gamme Rivers de Thorn est une ligne d’appliques décoratives et de hublots fonctionnels destinée aux applications tertiaires intérieures (halls d’entrée, circulations, salles de réunion …) et extérieures. L’innovation, qui vise à simplifier et sécuriser installation et exploitation des appareils, provient de la séparation de l’applique et d’une embase sous tension. Cette embase, commune à toute la gamme, est ­vissée au mur et raccordée au ­secteur. Une fois en place, le luminaire n’a plus qu’à être clippé dessus pour être opérationnel.

De dimensions 130 x 118 mm, elle est munie de quatre trous oblongs (4,5 x 10 mm) pour sa fixation, de deux entrées de câble Ø 20 mm avec passe-fils pour le passage du câble d’alimentation, et d’un bornier de raccordement. Deux guides facilitent le positionnement du luminaire, composé d’un diffuseur et d’une platine support de lampe et de ballast. Deux clips latéraux solidarisent le luminaire à l’embase murale, assurant une connexion électrique et mécanique instantanées. Le premier avantage de ce procédé est de pouvoir poser les luminaires au dernier moment, évitant ainsi les risques de vol, de casse et d’empoussièrement pendant le chantier. L’emballage a été conçu dans ce sens, puisque l’embase y est séparée du reste de l’appareil qui demeure emballé et protégé jusqu’à sa pose. Étant donné que cette pièce se vend séparément, l’installateur peut segmenter sa commande. Cela lui offre une possibilité d’étalement dans le temps des stocks et du paiement. Enfin, l’embase étant commune à toute la gamme, donc interchan­geable – quelle que soit la taille ou la forme du lumi­naire – elle n’apporte pas de lourdeur supplémentaire en matière de commande, de gestion des stocks et de maintenance. Découlant de ce qui précède, le second avantage réside dans la simplification de la pose.

Un large choix de fluocompactes

La conception facilite les opérations de maintenance, qui nécessitent l’accès à la lampe ou au ballast. Une fois le hublot désolidarisé de l’embase, le diffuseur s’ouvre par un simple quart de tour ou par un système de clips. Cette rapidité d’exécution est renforcée par le fait que l’opération peut se faire sous tension, l’appareil étant déconnecté.

Avec cette gamme, Thorn renouvelle les deux tiers de son offre hublots. Déclinée en cinq familles d’esthétique différente, elle offre une grande flexibilité avec plus de 600 codes produits : choix de deux tailles, de deux formes (carrées ou rondes), de trois matériaux (polycarbonate, aluminium ou verre) et de trois IP (20-44-65).

En ce qui concerne les sources, la gamme remplace très largement les lampes à incandescence par des lampes fluocompactes 9, 18, 24, 28, 38 W et des lampes fluorescentes circulaires type T5 (16 mm de diamètre), 40 et 55 W. De même, la plupart des ballasts proposés sont électroniques à cathode chaude. Ils consomment peu et améliorent le rendement et la durée de vie des lampes, par rapport aux ballasts ferromagnétiques.

Ces derniers restent disponibles pour certains des luminaires de la gamme, mais uniquement en classe B2 (ballasts magnétiques à faibles ­pertes).

Service lecteurs 518

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°250

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Depuis les années 2000, les menuiseries bois/alu occupent une part de marché stable sur le haut de gamme. Mais de nouvelles approches associant plus intimement les matériaux se développent en parallèle. Cumuler[…]

25/02/2019 | Produit
BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Plus d'articles