Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Eaux usées retraitées

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Eaux usées retraitées

© Laurent Grivet

Le site industriel de Kervalis-Armor, à Trémorel (22), s’est doté d’une installation de retraitement des eaux usées pour assurer ses rendements en réduisant son impact environnemental.

Filiale du groupe Saria, ce site breton est spécialisé dans la transformation et la valorisation de sous-produits animaux issus des abattoirs du Grand Ouest. Il produit notamment des protéines animales transformées (PAT) destinées à l'industrie du petfood (alimentation des animaux de compagnie). Augmenter sa production supposait des volumes de rejets plus importants, soumis à autorisation préfectorale - or la station d'épuration de la zone avait atteint le niveau maximum de ses capacités de traitement des charges polluantes. L’enjeu était donc de pouvoir recycler de l'eau de STEP (STation d'EPuration des eaux usées) traitée pour des usages techniques tout en garantissant une qualité d'eau exempte du moindre risque de contamination des 35 salariés du site et de l'environnement. Tout en préservant le rendement maximum de l'installation entre le m3 entrant et le m3 sortant.

50% des consommations d’eau retraitées

Le site s’est alors doté d’un conteneur de retraitement des eaux de STEP fondé sur l'utilisation technique des eaux recyclées, une solution proposée par Best Water Technology (BWT) permettant d'envisager une réutilisation à hauteur de 50 % des volumes globaux de consommation d'eau du site. La solution intègre un système complet de filtration qui permet à la fois d'épurer, d'hygiéniser et d'adoucir l'eau. Le process délivre aujourd'hui une eau retraitée à usage industriel de haute qualité et de grande efficacité. Après 18 mois de fonctionnement, le conteneur remplit pleinement sa mission. La mise en place du conteneur a fait l'objet d'une recherche d'optimisation de la part de BWT, d'un appui technique et d'une formation des équipes au démarrage de l'exploitation. Le système est capable de retraiter près de 15 000 m3 par an et permet de rejeter des volumes supplémentaires en cas de pic d'activité et d'éviter ainsi les situations de stress hydrique (tels que les épisodes de canicule).



Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Centres aquatiques (4/5) - Produire et récupérer des calories

Dossier

Centres aquatiques (4/5) - Produire et récupérer des calories

Les contraintes de chauffage des centres aquatiques obligent à mettre en place des solutions pour mieux maîtriser les besoins, récupérer de la chaleur sur l'eau, utiliser le renouvelable, mutualiser les services. ..L'optimisation...

07/08/2020 | Dossier d'actuERP
Centres aquatiques (3/5) - Garantir une eau saine

Dossier

Centres aquatiques (3/5) - Garantir une eau saine

Centres aquatiques (2/5) - Offrir une expérience sensorielle

Dossier

Centres aquatiques (2/5) - Offrir une expérience sensorielle

Centres aquatiques (1/5) Le loisir dans le grand bain

Dossier

Centres aquatiques (1/5) Le loisir dans le grand bain