Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Enquête

Éclairage des magasins : dynamiser la zone de chalandise

Isabelle Arnaud

Sujets relatifs :

, ,
Éclairage des magasins : dynamiser la zone de chalandise

Conception lumière Technilampes France pour le magasin Devred 1902 à Nantes Atlantis. Les spots Beacon XXL de la gamme Concord de Sylvania, montés sur rail, en finition noire, sont équipés d'une grille « nid-d'abeilles » permettant d'éviter l'éblouissement, d'un coupe flux ou d'une visière pour diriger la lumière sur les produits dans l'espace de vente et les vitrines sans éblouir.

© Sylvania

Tant en ce qui concerne son rendu que sa température, la couleur de la lumière occupe le premier plan et constitue un des principaux facteurs différenciants dans l'offre pléthorique des luminaires pour l'éclairage des magasins.

Dès l'extérieur, avant même que l'on entre dans le magasin, la lumière va influencer : premier signal pour le futur chaland, l'enseigne ou l'éclairage de la façade va le conditionner et l'inciter à s'arrêter devant la vitrine, dont l'impact est essentiel. Cette dernière va révéler les articles qu'il est venu ou qu'il sera tenté d'acheter. De plus, son aménagement varie souvent en fonction des saisons ou des opérations commerciales et l'éclairage doit suivre ces modifications et s'harmoniser à chaque nouvelle mise en scène.

Or, pour des hauteurs sous plafond de plus de 3,5 m, il est nécessaire de faire appel à un personnel qualifié pour repositionner l'éclairage - c'est là que l'éclairage connecté prend tout son sens. Phi-lips a ainsi développé une application, EasyAim, qui permet de contrôler, via un smartphone, les projecteurs TrueFashion motorisés et de diriger la lumière en ayant une vue globale de la vitrine, tout en se tenant à l'extérieur du magasin.

Quand la couleur fait loi

La mise en valeur des produits, qu'ils soient présentés en vitrine ou à l'intérieur du magasin, repose en grande partie sur la perception des couleurs. C'est l'indice de rendu des couleurs qui va traduire la capacité des sources à restituer les « bonnes » tonalités : plus il se rapproche de 100, meilleur il est. Par exemple, le spot Label 9 de Targetti affiche un IRC de 97, ce qui signifie que les teintes des objets éclairés seront assez fidèlement restituées. Mais attention, il faut aussi tenir compte de la température de couleur. Nombreux sont les fabricants qui proposent des luminaires dotés de la fonction Tunable White, autrement dit, qui permettent de faire varier les températures de couleur au sein d'un même appareil, comme le Laser Blade XS High Contrast, de iGuzzini, qui peut varier de 2 700 K (blanc chaud) à 5 700 K (blanc froid). D'autres fabricants ont décliné des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°369

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Vendre et acheter des objets BIM de seconde main

Vendre et acheter des objets BIM de seconde main

Polantis lance une marketplace qui permet de vendre ou d’acheter des objets et BIM générique d’occasion.  Les Objets BIM sont dans la marketplace... Polantis lance en effet une marketplace d’objets CAO et BIM[…]

Premiers objets BIM pour la maçonnerie et la couverture en terre cuite

Premiers objets BIM pour la maçonnerie et la couverture en terre cuite

Campagne de séduction pour les géomètres-experts

Campagne de séduction pour les géomètres-experts

La filière bois dans la compétition

La filière bois dans la compétition

Plus d'articles