Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Du raisin dans les sels de déverglaçage

Sujets relatifs :

Du raisin dans les sels de déverglaçage

(Doc. Keystone.)

Ce produit, baptisé « SnowFree » à base de pressurage de raisins, permet de réduire de 70 % les quantités de sel employées lors des opérations de déneigement.

En 2010, la France a déversé 2 millions de tonnes de sel sur les routes, plus de la moitié de cette quantité ayant été par ailleurs importée.

Or, le sel est un toxique organique et un réactif chimique dangereux. Selon une étude du Setra (Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements), ces épandages ont, outre leur coût économique, des effets nocifs sur les propriétés physico-chimiques des sols : structure, perméabilité, humidité et pH. Sans parler de l’impact écologique direct qui, selon la même étude, se traduit par des terrains de moins en moins fertiles pour les végétaux. L’eau salée contenue dans les pores du sol exerce en effet un stress osmotique (dessèchement des tissus cellulaires) sur le système racinaire du végétal. De plus, les particules de sel contenues dans l’atmosphère se déposent sur les bourgeons, les feuilles et les branches, phénomène qui peut aller jusqu’à provoquer la mort des espèces végétales les plus sensibles. La faune terrestre, l’avifaune et la flore aquatique sont également impactées par la surconcentration en ions chlorures, ceux-ci réapparaissant dans les eaux de surface après avoir transité dans le sol, les nappes phréatiques et les réseaux souterrains.

Sable, copeaux de bois : des expériences infructueuses

Au Canada, les spécialistes vont jusqu’à considérer que le sel est la principale cause de certaines disparitions locales (saumon, poisson de mer, amphibiens), le degré de salinité du lac Ontario menaçant par ailleurs l’approvision-­nement en eau potable de Toronto et des autres grandes métropoles de la région ! Dernier point : le sel constitue un vecteur de transport des métaux lourds (plomb, zinc, aluminium, cadmium, nickel, fer, chrome) présents sur les routes, en raison de l’usure des pneumatiques, des plaquettes de freins... Comment mettre fin à ce cauchemar écologique ? En utilisant d’autres fondants routiers, comme le sable ou les copeaux de bois. Principaux inconvénients : ils sont particulièrement difficiles à éliminer, génèrent des risques de colmatage des canalisations, et sont très « énergivores » lors de leur fabrication.

Valorisation des résidus vinicoles

La solution pourrait, en fait, provenir d’une question, a priori anodine, que s’est posé Florent Théotiste, parfumeur de profession, en observant que la neige fondait plus vite dans les vignes que dans les champs. Pourquoi ? Car les molécules de la pulpe des raisins tombés dans les cépages sont exothermiques, comme n’importe quel compost, l’effet calorifique étant (phénomène à ce jour inexpliqué) plus fort que celui d’autres déchets naturels. Elles sont par ailleurs assez poreuses pour absorber et stocker d’autres molécules, puis de les libérer ensuite (l’idée première était de les utiliser dans des diffuseurs de parfums).

De ce brainstorming environnemental est né SnowFree, le nouveau fondant commercialisé par la start-up suisse BTHI Holding. Dans la pratique, le produit est composé de liants naturels, de chlorure de magnésium, de potassium et/ou de calcium, et de résidus de pressurage (nouvelle source de revenus potentiels pour les vignerons), composition qui permet de réduire de 70% les quantités de sel nécessaires au déneigement, tout en assurant une fonte plus rapide et un effet de plus longue durée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

La lente ascension du modulaire 3D

La lente ascension du modulaire 3D

Malgré de multiples atouts, le modulaire 3D est encore peu répandu. Son développement devrait cependant progresser du fait de son émergence sur de nouveaux marchés où il donne la mesure de ses atouts.La construction modulaire 3D...

15/09/2020 |
Inondations (3/3) : Un quartier conçu pour être résilient

Inondations (3/3) : Un quartier conçu pour être résilient

Inondations (2/3) : Anticiper ou contenir l'eau

Inondations (2/3) : Anticiper ou contenir l'eau

Inondations (1/3) : Le territoire à l'épreuve du risque

Inondations (1/3) : Le territoire à l'épreuve du risque