Dossier

Double façade ventilée avec ouvrants VEC

Sujets relatifs :

PHOTO - 880798.BR.jpg

Coupe horizontale sur façade cintrée

Situé dans le 2e arrondissement de la capitale, le Cloud.Paris illustre la transformation d’un ensemble immobilier tertiaire composé de trois bâtiments en un projet à hautes performances doté d’une enveloppe largement vitrée.

Pour atteindre les plus hauts niveaux des certifications HQE, Breeam et Leed, la réhabilitation lourde de cet ensemble de bureaux situé au cœur du quartier de la Bourse, à Paris, a fait l’objet d’un traitement différencié de son enveloppe. Les façades épousant l’intersection des rues Menars et Richelieu recouvrent ainsi trois typologies différentes : une façade ancienne datant du XIXe siècle, restituée à l’identique après le remplacement des anciennes menuiseries en bois par des châssis à double vitrage sur mesure ; et deux façades contemporaines, pour lesquelles les architectes ont souhaité conserver les trames initiales du bâtiment des années 1950, tout en accentuant fortement les lignes horizontales et verticales.

Les nouvelles façades sont vitrées à 70 %, et leur transparence optimisée par l’utilisation de verre extra-clair afin de favoriser l’apport de lumière naturelle sur toute la profondeur des plateaux de bureaux. Deux procédés ont en outre été mis en œuvre. Sur la surface plane côté rue Menars, un mur-rideau cadre a été suspendu sur l’ossature béton existante. La simple peau en double vitrage présente de larges ouvrants en vitrage extérieur collé (VEC) et des profilés en aluminium extrudé dessinant des cadres blancs autour des menuiseries.

Des caissons aluminium grand format

Le parti pris est tout autre le long de la rue Richelieu, où se dresse une façade double peau ventilée comportant une partie plane et une partie cintrée. Soumise à l’exposition la plus défavorable, sud-ouest, le choix de la double peau a été dicté par les exigences thermiques du projet. La technique utilisée, validée par une Atex en raison de son caractère non traditionnel, est celle d’une façade à caissons aluminium, de 3 x 3 m, insérés dans la structure béton. Les vitrages intérieurs sont mis en œuvre en tableau et collés selon la technique VEC. Ils se composent de trois doubles vitrages de 2,99 m de hauteur (de composition 6-16 argon-44.2) : un vitrage de 1,35 m de large entouré de deux vitrages de 0,90 m de large, dont l’un est un ouvrant à la française. Sur l’avant du caisson, la menuiserie extérieure est constituée d’un châssis aluminium de 3,15 m de large sur 2,99 m de haut, accueillant un vitrage feuilleté (8.8) pris en feuillure sur quatre côtés. Chaque caisson comporte une lame d’air ventilée de 80 cm d’épaisseur, dont le volume est habillé latéralement par des tôles en aluminium perforé et équipé d’un store en toile motorisé. Pour des questions de maintenance, la lame d’air est accessible depuis l’intérieur.
Le bardage entre les caissons est réalisé par un cadre à coupe d’onglet en composite ciment-verre blanc (CCV). Les profils sur mesure des caissons ont été étudiés pour apparaître les plus fins possible : ils mesurent 35 mm de côté, les joints creux entre les éléments étant limités à 15 mm. Les ouvrants pompiers participent au calepinage de la façade et des éléments en CCV. Ils sont habillés d’une porte opaque et d’un habillage en composite ciment-verre blanc.
Enfin, le maître d’ouvrage souhaitant éviter l’embuage de la double peau, un risque évalué par le BET façade VS-A à seulement quelques jours par an, il a été proposé l’application d’un film de traitement antibuée sur la face 2 du complexe de vitrage. Doté d’un effet perlant, celui-ci permettra, en cas de condensation sur les vitrages, à l’eau de couler plus rapidement vers le bas où elle sera récupérée par les profilés drainants.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles