Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Domotique : protocole de communication partagée

Sujets relatifs :

Domotique : protocole de communication partagée

En offrant une compatibilité entre différents équipements, cette technologie radio, développée par trois industriels pour les automatismes de la maison, vise à apporter un confort global et des économies d’énergie.

Depuis juillet 2005, ­Velux ­intègre la technologie io-homecontrol, un protocole de communication sans fil, à l’ensemble de sa gamme domotique. L’intérêt premier, une démarche initiée depuis janvier 2002 avec deux autres industriels, Somfy et Honeywell, qui a pour objectif de créer un standard de communication identique. Il s’agit donc d’avoir des programmations communes et de faire dialoguer entre eux les produits de ces différents fabricants. Cette compatibilité et cet élargissement du parc – voué à être partagé avec d’autres fabricants – permettent d’apporter un confort global plus important dans l’habitat, et de faire évoluer celui-ci dans le temps, sans travaux particuliers ni coûts supplémentaires. Velux a ainsi remplacé intégralement ses équipements électriques fonctionnant avec un système infrarouge par cette technologie. Somfy, à brève échéance, devrait l’initier avec des volets verticaux roulants, et Honeywell début 2007 pour la régulation de chauffage.

Retour d’information systématique sur l’état du produit

La gamme de produits que propose Velux aujourd’hui rassemble des fenêtres, des volets roulants et stores vénitiens électriques, ainsi qu’un kit de motorisation pour fenêtres déjà installées et non-électriques. En complément, un détecteur de pluie en série pour fenêtre, et des spots halogènes qui, associés par exemple à une fermeture de volets dans une chambre d’enfants et réglés à 20 % de puissance, s’utilisent comme veilleuse.

Ce protocole de communication émet trois fréquences radio dans une plage comprise entre 868 et 870 Mhz, pour permettre à chaque produit d’adapter sa fréquence de fonctionnement et garantir une parfaite communication entre l’émetteur (la télécommande) et le ­récepteur. Il possède une portée de 300 m en espace libre, les ondes ayant la capacité de traverser trois murs en ­béton. Une fonctionnalité innovante de la télécommande, le retour d’information systématique sur l’état du produit manœuvré – fermeture ou ouverture complètes, à 30 % – et sur un quelconque ­dysfonctionnement.

Le procédé gère jusqu’à 200 équipements, de façon individuelle, ­centralisée (à partir d’une seule touche, fermeture de tous les équipements combiné à un éclairage aléatoire lors d’un départ en vacances, par exemple), et de faire des programmations croisées, comme une fermeture de volets côté sud en été, combinée à l’ouverture de ­celles implantées au nord pour assurer une ventilation naturelle.

Si l’interaction d’équipements différents apporte une notion de confort global dans l’habitat, elle a aussi pour but de faire réaliser des ­économies d’énergie (chauffage, éclairage …), l’utilisation optimisée et combinée de ces produits ­favorisant notamment les entrées de lumière, le recours à la ventilation naturelle et la protection contre la chaleur en été et le froid ­en hiver.

Service Lecteurs 536

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Enquête volets coulissants (2/2) - Allier confort et sécurité

Enquête

Enquête volets coulissants (2/2) - Allier confort et sécurité

L'offre de volets coulissants doit permettre des déclinaisons techniques compatibles avec le type de bâti et les différentes orientations des façades.Le bâtiment Orange Atalante réalisé récemment à Cesson-Sévigné (35) par les...

23/07/2020 | Produit
Enquête volets coulissants (1/2) - Entre ombre et lumière

Enquête

Enquête volets coulissants (1/2) - Entre ombre et lumière

Kalfire E-one propose une cheminée numérique

Kalfire E-one propose une cheminée numérique

Robinetterie sans contact (2/2) - La propreté, ça coule de source

Enquête

Robinetterie sans contact (2/2) - La propreté, ça coule de source