Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Domotique Automatismes : une solution sans fil évolutive

Sujets relatifs :

Domotique Automatismes : une solution sans fil évolutive

Installé pour la première fois en Europe, dans une maison individuelle, le système Io-homecontrol a été choisi dans une démarche de réduction des dépenses énergétiques.

Centraliser sur un même point de commande l'ouverture des volets roulants, d'une fenêtre de toit ou d'une porte de garage - de marques différentes - nécessitait jusqu'à présent le câblage de la maison et l'intervention de spécialistes, pour permettre aux différents produits de communiquer entre eux. Une solution difficile à appliquer en rénovation et peu accessible au particulier en neuf. Io-homecontrol - protocole de communication sans fil - offre une approche simple et évolutive de la domotique. La mise en œuvre des automatismes reste classique et il est possible d'ajouter de nouveaux équipements au fil du temps, sans toucher à l'installation existante.

Annoncé depuis plusieurs années, ce système de partage de technologies entre plusieurs fabricants (1) s'est concrétisé pour la première fois en Europe, dans une maison individuelle neuve aux environs de Rennes. Situé à Saint Jacques-de-la-Lande, cet habitat contemporain s'intègre dans un projet de lotissement urbain. Le Parc Eole a été créé par l'architecte urbaniste David Cras, sur des parcelles d'environ 10 m x 30 m.

La maison (et deux voisines) a été conçue par le cabinet Anthracite. Habitée par ses concepteurs depuis janvier 2009, elle se distingue par un agencement cubique très sobre, privilégiant les apports naturels de lumière et de chaleur, sur un axe de circulation nord/sud assez classique.

Cette maison à ossature métallique, d'environ 160 m², sans prouesse architecturale, correspond surtout aux attentes actuelles pour un habitat facile à vivre. Le choix de la solution io-homecontrol arrive ici en complément d'une démarche globale de réduction des dépenses énergétiques et d'une recherche de confort simple : puits de lumière avec fenêtres de toit, capteurs solaires pour l'ECS, larges baies vitrées de dalle à dalle exposées au sud, murs avec bardage double-peau renforcé d'un doublage intérieur, associés à une réflexion globale menée avec l'entreprise Fer Met Alu pour supprimer tous les ponts thermiques etc. Les automatismes permettent ici de gérer de façon optimale l'éclairage et la température des pièces, tout au long de l'année, en fonction des saisons, sans l'intervention des occupants. Le système se distingue par sa grande flexibilité. L'installation des différents équipements automatisés s'est effectuée de façon classique par les différents corps de métiers concernés : porte de garage par un métallier, éclairage artificiel par un électricien, etc. La communication entre les différents équipements n'a nécessité aucune intervention du poseur.

Elle s'est effectuée de façon automatique.

Quatre types d'équipements

La détection des produits par la commande centrale n'a ensuite exigé que quelques minutes. Sa portée est d'environ 100 m à l'intérieur d'une maison et de 300 m dans un jardin. Elle bénéficie d'un système de cryptage spécifique, similaire aux clés de cryptage bancaire. L'intérêt du système réside aussi dans son évolutivité. Ainsi, dans un premier temps, quatre types d'équipements ont été installés : 5 volets roulants motorisés par Somfy (chambres rez-de-chaussée et étage) ; quatre fenêtres de toit motorisées Velux (puits de lumière cuisine rez-de-chaussée et salle de bains étage) ; une porte de garage motorisée Hörmann ; Plug KRD de Velux branchés à tous les luminaires à prise de la maison, à la bouilloire et à la machine à café. À cela, s'ajouteront une protection solaire motorisée Somfy (salon) et une connexion de la chaudière à gaz (chauffage au sol) au système de régulation Honeywell.

Une fois les équipements raccordés, les propriétaires ont programmé leurs scénarios personnalisés : ouverture des volets et mise en route de la cafetière le matin, ventilation naturelle nocturne en été par les fenêtres de toit, etc. Un retour d'information permet de vérifier la bonne exécution de l'ordre, mais il est aussi possible de reprendre le contrôle en permanence. Des capteurs pluies intégrés dans les fenêtres motorisées Velux se chargent de moduler les automatismes en cas d'intempéries. Les occupants envisagent aussi de faire poser une protection solaire associée à un capteur soleil, côté sud. « Notre défi thermique ne se limite pas à la construction, même si nous atteignons un niveau de performance de 57 kwh/an.m²», explique Nicolas Thébault, architecte et propriétaire de la maison. « Comme nous travaillons avec l'ordinateur toute la journée, nous ne voulions pas non plus une domotique complexe, mais une solution simple qui colle à nos besoins, modifiable à tous moments et évolutive dans le temps. »

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°292

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

31 mètres, c'est la hauteur du bâtiment Perspective récemment inauguré à Bordeaux. Un édifice de 7 niveaux conçu en structure bois poteau-poutre qui met à l'honneur le bois massif,[…]

12/11/2018 | ActualitéChantier
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Plus d'articles