Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dix recommandations pour une ville smart et green

Stéphanie Obadia

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dix recommandations pour une ville smart et green

© sba

La Smart Buildings Alliance for Smart Cities a présenté, lors d’un webinaire, dix recommandations Smart & Green afin de replacer le numérique au centre des territoires.

 

Pour la SBA, nul doute, la crise sanitaire a mis en lumière le rôle central du numérique pour la survie de l’activité économique. Nul doute donc, les villes pour continuer d’être attractives, doivent être durables, désirables, coopératives, inclusives, servicielles et intelligentes. Elles doivent selon la SBA ancrer le numérique de manière transversale dans tous leurs programmes de développement. Ainsi, pour relever les défis de la ville résiliente, la SBA a listé dix recommandations. « Dans la smart city, la première action concrète est de définir un plan de formation au numérique au sein de la collectivité, au service de la ville durable et résiliente et des citoyens, pour monter en compétence sur les nouveaux enjeux, et notamment la gouvernance des données », commence Ella Etienne-Denoy, vice présidente de la SBA smart building.

Les dix recommandations

En premier lieu, il s’agit de développer la culture digitale de l’ensemble des acteurs (plus d’appels d’offres numériques), définir et partager un schéma directeur numérique à tous les échelons du territoire (organisations et systèmes d’information, des investissements en infrastructure, services et contrats et de la gouvernance des données). Mais aussi s’appuyer sur des écosystèmes de partenaires alignés sur la vision du territoire proposant des solutions ouvertes basées sur des référentiels communs ; doter les infrastructures d’un jumeau numérique dès la programmation d’un projet ; garantir l’accessibilité et la gouvernance des données ; connecter les infrastructures, bâtiments et équipements pour faciliter la circulation et le partage des données. Autres recommandations : mutualiser les infrastructures et les équipements dès que possible pour stimuler une politique vertueuse, exiger des solutions disposant d’interfaces standardisées, interopérables et ouvertes ; mettre en place un opérateur de services de confiance et garant de la continuité de services. Et enfin favoriser des solutions numériques sobres en énergie et en ressources.

« Si le pilotage énergétique des bâtiments a été la première préoccupation de la SBA, elle s’est vite attachée à l’ensemble des nouveaux services découlant du numérique en établissant le lien entre ces bâtiments, la ville et le territoire. L’enjeu, aujourd’hui, est donc de porter le numérique dans tous les bâtiments, comme l’électricité l’a été il y a maintenant 120 ans », précise Emmanuel François, président de la SBA.  « Nous avons fait une erreur monumentale il y a 30 ans en parlant de passoires thermiques. Depuis 10 ans, les politiques publiques incitent à investir des millions en argent public et privé pour isoler les bâtiments. Mais prenons garde : si nous ne prévoyons pas d'investir dans le numérique pour répondre aux besoins et usages actuels futurs, nous sommes bel et bien en train de payer très cher pour de futures poubelles technologiques », renchérit François-Xavier Jeuland, vice-président SBA smart home.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Trophées d’innovation ENGIE : 19 projets primés

Trophées d’innovation ENGIE : 19 projets primés

Récompensées pour leur impact environnemental et sociétal, les meilleures initiatives des collaborateurs d’ ENGIE, inventent des solutions de demain pour transformer les métiers de l’énergie et des services.Près de neuf mois de...

Visionnez le replay des BIM d'Or 2020

Vidéo

Visionnez le replay des BIM d'Or 2020

Bientôt des pales éoliennes 100% recyclables ?

Bientôt des pales éoliennes 100% recyclables ?

Bordeaux rénove et étend son réseau de chaleur

Bordeaux rénove et étend son réseau de chaleur