Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Deux matériaux pour une élégante passerelle

Sujets relatifs :

Deux matériaux pour une élégante passerelle

© Photos: D. R.

Pour relier la médiathèque d'Oloron-Sainte-Marie aux deux autres rives des gaves d'Ossau et d'Aspe, deux passerelles bois-métal ont été conçues dans une parfaite participation des efforts. En prime, une ligne d'une particulière élégance.

Au confluent du Gave d'Ossau et du Gave d'Aspe, à Oloron Sainte-Marie, d'anciennes industries ont été réhabilitées en médiathèque, selon un superbe projet conçu par Pascale Guédot qui a reçu, pour cet ouvrage, l'Equerre d'Argent 2010. Bois et acier constituent l'essentiel de ce bâtiment, dont les fondations sont constituées par de lourds ouvrages de maçonnerie qui doivent résister à la fureur, parfois tumultueuse, des torrents. La municipalité souhaitait permettre l'accès à la médiathèque, devenue cœur de ville, non seulement par la pointe du confluent, mais aussi à partir des deux autres rives en organisant des cheminements piétons et cyclistes. D'où la décision de construire deux passerelles, reliant les rives des deux gaves au confluent. Ces deux ouvrages jumeaux devaient franchir chacun environ 60 m. Le bois s'imposait presque, en raison de l'environnement construit. « Mais il était plus intéressant de le faire participer au fonctionnement mécanique de l'ouvrage, plutôt que de lui donner seulement une valeur décorative », explique Jean-François Blassel, de RFR, qui a conçu l'ouvrage. Les concepteurs souhaitaient un ouvrage discret qui s'inscrive dans une hauteur limitée. « La meilleure solution était un ouvrage mixte acier-bois, où le bois serait utilisé au mieux pour la compression et la flexion. Il se compose d'une série de poutres séparées seulement de 20 mm pour assurer la ventilation. »

Efficacité et discrétion

Le tablier fonctionne comme une dalle, et cette membrane longitudinale constitue la membrure supérieure d'un treillis, dont la membrure inférieure et les diagonales sont en acier. Les poutres supérieures sont, en effet, associées au fonctionnement du treillis par des tôles insérées dans une mortaise du lamellé et fixées par des broches en inox. Sous ces tôles galvanisées, posée verticalement, vient une traverse en acier assez importante. Les membrures étant isolées, il faut leur faire partager la compression. A cet effet, une traverse relie la connexion entre deux diagonales de l'âme du treillis aux différentes parties. Elle est dimensionnée pour rapporter les charges de tablier vers les diagonales et diffuser équitablement les efforts qui remontent vers le tablier. Elles fonctionnent aussi bien verticalement qu'horizontalement. L'acier est d'autant plus intéressant pour cette partie inférieure qu'il est à portée de l'étiage des crues. Sa protection est assurée à l'aide d'une peinture, et tous les éléments d'assemblages sont galvanisés. De son côté, la présence du bois améliore l'amortissement vis-à-vis des effets des vibrations, limitant les risques de mise en résonance. Pour éviter que le contreventement soit vu en sous-face de la passerelle, il est assuré par une triangulation en ronds d'acier disposés entre les poutres longitudinales, en douglas, et le platelage, en chêne. Un garde-corps en acier assure une transparence optimale.

Maître d'ouvrage : Communauté de communes du Piémont Oloronais. Maître d'œuvre : RFR.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Concours Photo AQC, la patho en photos

Concours Photo AQC, la patho en photos

Grand rendez-vous annuel des amateurs de photographies, le Concours Photo AQC est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent illustrer par l’image les désordres dans le bâtiment.Cette année, la 15e édition du Concours Photo AQC...

Protection par dalles en céramique sur plots des toitures-terrasses étanchées

Entretien

Protection par dalles en céramique sur plots des toitures-terrasses étanchées

Les économies d'énergie sous l'angle du nouveau décret tertiaire

Entretien

Les économies d'énergie sous l'angle du nouveau décret tertiaire

Pathologie - Installations photovoltaïques raccordées au réseau et intégrées au bâtiment

Pathologie - Installations photovoltaïques raccordées au réseau et intégrées au bâtiment