Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Design, technique et fonctionnalité

Sujets relatifs :

Design, technique et fonctionnalité

Jet lumineuxLe mitigeur KWC Eve de Hansa dispose d’une douchette escamotable et d’un jet lumineux. (Doc. Hansa.)

Derrière un produit qui s’est aujourd’hui complètement banalisé, se cache une technologie maîtrisée qui évolue doucement vers l’électronique. Le plus marquant dans cet univers demeure la recherche esthétique.

Domestique ou professionnel, le mitigeur de cuisine (ou autre) a la particularité de se composer d’un levier unique qu’il suffit de lever ou descendre, de tirer ou de pousser selon les cas, pour contrôler l’arrivée d’eau.

Ce levier revêt une autre fonction puisqu’il permet aussi, dans un même temps, de doser préalablement l’eau chaude et l’eau froide en étant déplacé dans une autre direction, de gauche à droite par exemple. Ces systèmes, qui ne sont pas nouveaux, sont en passe de supplanter dans la cuisine, professionnelle et domestique, le bon vieux mélangeur.
Il faut dire que le mitigeur présente de nombreux avantages par rapport aux modèles de robinetterie traditionnelle : réglage plus facile de la température de l’eau, dosage du débit plus précis, limitation de la température de l’eau et de son débit, économie d’eau et d’énergie de 10 à 20 %, manipulation d’une seule main ou encore facilité de nettoyage par des formes plus simples.

Généralisation du disque céramique

Des caractéristiques qui sont obtenues sur le plan technique par un mécanisme spécifique : la cartouche à disque céramique. Les disques céramiques, résistant au calcaire et demandant peu d’entretien, ont progressivement remplacé le mécanisme métallique avec les joints traditionnels. Intégrée dans le mitigeur, la cartouche assure le mélange de l’eau. Elle possède, dans la plupart des cas, trois voies : l’entrée pour l’eau chaude, l’entrée pour l’eau froide et une sortie pour l’eau mitigée. Le mélange résulte du déplacement de deux disques de céramique, percés de trous, sur un autre. Il est dès lors possible d’obtenir une eau à température constante, tout en pouvant faire varier le débit.
Autre évolution notable en terme d’offre, toutes les gammes des fabricants ou presque comprennent aujourd’hui des mitigeurs thermostatiques qui permettent de doser la chaleur avec précision, tout en mémorisant la température de l’eau entre deux utilisations - un système de protection contre les brûlures qui génère du coup des économies d’eau et d’énergie.
Mais c’est du côté de la robinetterie temporisée destinée aux ERP qu’il faut rechercher les plus grandes évolutions. Ainsi, l’électronique s’impose de plus en plus, d’autant qu’aujourd’hui, la détection infrarouge est de moins en moins sujette aux perturbations extérieures. Résultat, le développement important des robinetteries sans contact qui trouvent de nombreuses applications : sanitaires de collectivités, mais aussi, hygiène oblige, cuisines collectives… Les mitigeurs de cuisines professionnelles sont donc totalement concernés par ce type de produits. Enfin, suivant les gammes, il est possible de programmer les robinets, afin de les adapter à leur utilisation ou lieu d’utilisation.
Néanmoins, la fonction principale d’une robinetterie temporisée reste les économies d’eau : la fermeture automatique génère une réduction appréciable des consommations. Autre paramètre sur lequel jouent les fabricants : le débit limité qui permet à des modèles d’atteindre, avec la temporisation, 80 % d’économie d’eau par rapport à un mélangeur traditionnel. Dernier critère entrant de plus en plus souvent en ligne de compte, les dispositifs de protection contre la légionellose : réduction des pulvérisations et aérosols, systèmes limitant les risques de stagnation d’eau tiède dans la robinetterie, bouclage du réseau…

Becs hauts orientables

Les mitigeurs de cuisine n’échappent pas à la tendance générale du marché des appareils sanitaires : toujours plus d’esthétique.
Comme les autres éléments de l’offre sanitaire, ils assurent aujourd’hui, outre leur fonction première, une dimension décorative. Un constat valable pour le marché de l’habitat, comme celui des ERP. Et les plus grands designers se plient à l’exercice. Résultat : des robinetteries aux lignes épurées, faites de profils tout en rondeurs qui allient sobriété et normalement fonctionnalités. « Pour une utilisation universelle en adéquation avec les gestes quotidiens des utilisateurs », disent certaines documentations et c’est là la moindre des choses. Les lignes et angles droits ou angles durs ont quasiment tous disparu pour laisser place à des formes courbes tout en finesse. Autre tendance notable : le mélange des matières, telles que le verre chrome, Plexiglas ou encore acier brossé. Pour autant, l’écrasante majorité des robinetteries présentent une finition chromée mate et argent mat.
Autre tendance notable qui relève autant de l’esthétique que de la praticité : les mitigeurs de cuisine des particuliers s’inspirent de plus en plus des modèles professionnels. Cela se traduit par des produits plutôt de grandes dimensions, les becs hauts procurant davantage d’espace et convenant parfaitement au remplissage de grands récipients. Il existe aussi des gammes de mitigeurs rétractables qui permettent de disposer l’évier devant une fenêtre. Beaucoup disposent également souvent d’une douchette extractible offrant plusieurs types de jets (normal, jet pluie doux et mousseux), dont l’aisance d’utilisation est renforcée par l’orientation du bec - pour certains produits jusqu’à 360°.
Les poignées ou leviers, en fonction des modèles, sont solidarisés au bec ou s’installent, au choix, à droite, à gauche, à l’avant de l’évier afin de faciliter l’accès aux plus petits.

Commandes digitales

Plus sophistiquées, les commandes utilisant la technologie digitale sans fil que proposent les fabricants. Il s’agit, par une simple pression sur un galet de commande digital, d’ouvrir, de fermer, de contrôler le débit et d’augmenter ou de diminuer la température de l’eau de façon intuitive. Ledit galet est placé sur le plan de travail à proximité du robinet, souligné par un anneau lumineux (led). Le led affiche la température de l’eau pour un retour visuel instantané.
Si ces produits sont semblables esthétiquement et techniquement, ils diffèrent, en revanche, sur le plan qualitatif. Ainsi, les produits destinés au logement, moins sollicités, sont prévus pour une trentaine d’ouvertures/fermetures par jour, contre plus de cent pour les produits professionnels. Les débits également sont différents : 15 à 20 litres par minute pour les particuliers et jusqu’à 60 litres par minute chez les professionnels. Ces derniers peuvent à la demande bénéficier de commande aux genoux ou aux pieds.
Sur le plan réglementaire, la loi française s’appliquant à tous les équipements sanitaires au contact des eaux destinées à la consommation humaine, impose que les appareils et leur composant bénéficient d’une Attestation de conformité sanitaire (ACS). Laquelle atteste par un document que les matériaux constitutifs de ces équipements ne sont pas susceptibles de dégrader la qualité de l’eau.

Tableau des fabricants

N°317

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°317

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

L'usage courant d'un grand nombre de produits d'étanchéité pour toitures terrasses conduit aujourd'hui à leur intégration dans les règles de l'art. Sur le marché de[…]

11/12/2018 | ProduitInnovation
Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Plus d'articles