abonné

Dossier

Des procédés de prévention performants et respectueux

Des procédés de prévention performants et respectueux

La protection préventive du bois est réalisée, en France, par 2 500 scieries. En 2014, leur production a représenté 7,7 millions de mètres cubes, dont 6,3 millions de résineux et 1,3 million de feuillus, pour une valeur de 1,6 milliard d'euros.Source : syndicat pour la préservation des bois et de la lutte antitermites (SPB)

© J.J.-Bernier

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du Bâtiment - édition Abonnés

Aspersion, trempage ou imprégnation… Les traitements de prévention permettent une protection durable des éléments bois contre les champignons ou insectes destructeurs et renforcent leur emploi.

Depuis plus de cent cinquante ans, le bois est protégé industriellement. Les traitements varient selon la nature du bois, la surface à traiter et la classe d'emploi visée. En classes 1 (bois en intérieur), 2 (bois sous abris) et 3.1 (bois en extérieur sans contact avec le sol avec humidification courte), il s'agit de traiter la périphérie du bois par des procédés d'aspersion, de badigeonnage ou de trempage court, l'absorption dépendant de la durée et du degré de concentration. Au-delà de la classe 3.1 - soit pour les classes 3.2 (bois en extérieur sans contact avec le sol avec humidification prolongée), 4 (bois en extérieur en contact avec le sol ou l'eau douce) et 5 (bois en contact avec l'eau de mer) -, le traitement des zones imprégnables est effectué par autoclave. L'objectif est de faire pénétrer les produits de prévention plus ou moins profondément dans les cavités du bois en jouant sur la création ou pas d'un vide initial, la durée, la force et la variation de la pression d'imprégnation.

Un ratio efficacité/matières actives[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Les colles se verdissent

Les colles se verdissent

Face au durcissement des réglementations, les fabricants de colles doivent réviser leurs formulations pour des produits plus vertueux et plus performants, et s'efforcer d'intégrer des matières premières biosourcées.Omniprésentes dans...

30/12/2022 |
La filière bois brûle d'y voir plus clair

La filière bois brûle d'y voir plus clair

Quand le lin fait bloc pour l'isolation thermique

Quand le lin fait bloc pour l'isolation thermique

Des déchets agricoles pour une rénovation

Des déchets agricoles pour une rénovation

Plus d'articles