Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Des poêles à pellets au rendement performant

Sujets relatifs :

Des poêles à pellets au rendement performant

différentes esthétiques, constituées de matériaux divers, sont proposées pour la façade. la grande quantité de pellets chargés en partie supérieure assure une autonomie conséquente au poêle.

© (Docs. MCZ.)

Se présentant comme des cheminées, ces poêles mixtes à combustible écologique ont été étudiés pour une consommation optimisée, en fonction de la température ambiante. Leur matériaux constitutifs apportent également un plus en termes de rendement et d’esthétique.

S itué entre le poêle et l’insert, chaque appareil de cette gamme fabriquée par la société italienne MCZ fonctionne soit avec du bois, soit avec des granulés de bois qui offrent un rendement de combustion légèrement supérieur à 85 %. La version à granulés de bois ou « pellets » est la plus écologique et performante, le pouvoir calorifique des pellets étant plus élevé que celui du bois. Ils sont fabriqués par compactage et tréfilage sous haute pression de sciure de bois non traité et ne comportent aucun liant car leur propre résine assure leur compacité. Leur combustion est presque complète en raison de leur faible taux d’humidité (8 % maximum). Homologués selon la norme DIN 51731, les pellets de 6 à 6,5 mm de diamètre et de 5 à 30 mm de longueur offrent un pouvoir calorifique élevé de 5,3 kW/kg (contre 4,4 pour un bon bois de chauffage).

Ce poêle convient pour des ­pièces d’au moins 30 m2 et grâce à sa puissance calorifique maximum de 8,5 kW, il peut chauffer jusqu’à 240 m2. Il est constitué autour d’un foyer fermé réalisé en acier revêtu intérieurement d’Alutec. Ce matériau réfractaire, contenant de l’alumine ­reblanchi à partir de 200 °C, donne une vision plus esthétique de la flamme.

À l’arrière, le poêle possède un réservoir pouvant accueillir 44 litres de pellets qui assurent une autonomie de fonctionnement de 14 à 47 heures, selon la puissance calorifique appelée. Le pot de combustion est en acier inox. Par le biais de la ventilation, un système contrôlé par une fiche électronique assure le nettoyage partiel du pot de combustion, lorsque le poêle est allumé. La hauteur de sa porte frontale, dotée d’une vitre invisible, permet de voir le feu dans sa totalité. Vu de face, l’encadrement de la vitre du foyer présente différentes esthétiques selon le matériau utilisé : aciers inox ou noir, de l’acier laqué noir, des marbres roses du Portugal ou Asiago, des marbres noirs ou Botticino ou de la pierre Ollaire.

Un fonctionnement optimal décidé par le poêle

Monté à l’intérieur de l’appareil, le dispositif Active System adapte l’air comburant à la quantité de pellets qui se trouve dans le pot de combustion et de le brûler de façon efficace et rentable, indépendamment du type de raccordement au conduit de fumée. C’est le poêle qui détermine seul, de façon autonome et automatique, la meilleure combustion possible dans le pot de combustion. Les poêles munis de ce dispositif de contrôle sont commandés principalement par une télécommande ou, en cas d’urgence, par le petit tableau situé à l’arrière de l’appareil. Rétro-éclairée, dotée de quelques touches et de beaucoup de programmes configurés, la télécommande LCD permet de profiter pleinement du potentiel du poêle, d’en régler tous les paramètres de fonctionnement et également de contrôler la température ambiante. Montée directement sur la télécommande pour éviter la contrainte des câblages fixes des thermostats, la sonde d’ambiance mesure avec précision la température de la pièce à chauffer qui sert de référence pour les régimes de fonctionnement. L’installation de cet appareil demande quelques précautions.

Ce poêle doit être détaché du mur – 10 cm derrière et 50 cm sur les côtés – pour permettre une distribution de la chaleur par toute la surface de l’appareil. Il se raccorde à un conduit de fumée ou à un conduit vertical situé à au moins 20 cm du mur car les fumées peu visibles sont très chaudes.

Critères d’appréciation 1 2 3 4 5
Valeur d’usage
Ergonomie et facilité d’utilisation
Lecture et compréhension de l’objet
Formes
Couleurs et finitions
Mise en œuvre et maintenance
Respect de l’environnement

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°276

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

L'usage courant d'un grand nombre de produits d'étanchéité pour toitures terrasses conduit aujourd'hui à leur intégration dans les règles de l'art. Sur le marché de[…]

11/12/2018 | ProduitInnovation
Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Plus d'articles