Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Hugo Leroux

Sujets relatifs :

,
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

© Parexlanko

La façade de l'immeuble de logement collectif Niwa à Vanves présente une première en France : une jonction des panneaux à joint creux profond avec rainurage de l'isolant.

L'agence parisienne Kengo Kuma & Associates (KKAA) a remporté en 2014 le concours pour un projet de cinq bâtiments d'habitation, totalisant 164 logements en R+4 à Vanves (92). Sur des parois en béton banché, le dessin de façade proposait une relecture du jardin minéral japonais - le nom du projet, Niwa, signifiant « jardin » dans la langue nippone. Les architectes souhaitaient jouer sur le contraste des matériaux naturels, entre le bois des brise-soleil et des panneaux de façade rappelant l'aspect de la roche reconstituée. Ces panneaux, de 250 cm de haut sur 80 cm de large, déclinent trois finitions différentes (couleurs et textures). Pour obtenir cet aspect, les architectes ont envisagé dès l'APS une solution d'enduit et engagé des discussions avec l'industriel Parexlanko. Après échanges, leur choix s'est porté sur l'association d'un enduit hydraulique EHI et d'enduits en granulat de marbre concassé de la gamme Marbri (lire encadré p. 42).


Dans le système Marbri de Parexlanko, le marbre concassé est projeté en guise de finition sur une couche d'enduit à chaud.

Deux autres options étaient en lice : une vêture constituée de panneaux enduits préfabriqués, et une solution de bardage rapporté sur ITE. « Elles n'ont pas été retenues car la préfabrication posait le problème de dimensions prédéterminées, peu en phase avec les continuités de hauteurs souhaitées, tandis que le bardage impliquait des accroches visibles indésirables », explique l'architecte Charlotte Brussieux, chef de projet de l'agence KKAA. Les contraintes économiques de ce projet très découpé, présentant une grande surface de façade (plus de 6 000 m²), plaidaient également pour l'enduit sur ITE.

TROIS PROFILÉS DE SÉPARATION
Profilé pour joint creux vertical

 
Profilé d'angle sortant

 
Profilé de séparation horizontale

 

Une rainure dans l'isolant

Toutefois, ce choix posait un défi majeur, dans la mesure où le dessin de la façade prévoyait un aspect très découpé des panneaux, séparés par des joints creux profonds de 30 mm verticalement et 20 mm horizontalement. « Il existe déjà des techniques de joints creux sur enduit, mais uniquement dans l ' épaisseur de la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°372

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Avec moins d'encombrement et un meilleur rendement, les solutions solaires de production d'électricité et de chaleur ont le vent en poupe. Mais leur pertinence économique face au photovoltaïque seul n'est[…]

02/07/2019 | ChantierTechnipédia
Lille investit dans sa Bourse

Lille investit dans sa Bourse

Un écrin design au double mur de béton

Un écrin design au double mur de béton

Inauguration de L'Arbre blanc, à Montpellier

Inauguration de L'Arbre blanc, à Montpellier

Plus d'articles