abonné

Des immeubles de bureaux se hissent au sommet

Virginie Pavie
Des immeubles de bureaux se hissent au sommet

A. Tour Saint-Gobain à Courbevoie (92), par l'agence Valode & Pistre.

© Sergio Grazia

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Les IGH tertiaires sont des constructions dont les coûts de matériaux et de mise en œuvre sont fortement contraints par la hauteur. Défis architecturaux, ils se confrontent aux enjeux environnementaux.

Signes d'une ville qui se reconstruit sur elle-même, les tours de bureaux s'inscrivent dans un tissu urbain dense où le coût du foncier amène à optimiser les surfaces et à construire en hauteur. Elles appartiennent à la catégorie des immeubles de grande hauteur (IGH) dès 28 m de hauteur, ce qui est aujourd'hui courant dans les quartiers d'affaires des grandes métropoles du territoire, comme dans celui de La Défense en Île-de-France. Leur hauteur correspond généralement à la limite autorisée par le PLU. Elles dépassent rarement le seuil des 200 m, qui oblige un classement en immeuble de très grande hauteur et l'application d'une réglementation plus drastique encore que celle des IGH. Imposant des dispositifs de sécurité incendie renforcés par rapport à ceux imposés par le Code du travail aux bâtiments tertiaires classiques, l'application de la réglementation IGH explique déjà une partie du surcoût généré par la conception des immeubles de bureaux de grande hauteur. D'autres raisons tiennent à la morphologie même des tours, à leur[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles