Dossier

Des châssis géants en membrane plastique tendue

Sujets relatifs :

PHOTO - 880799.BR.jpg

Répartis sur la façade principale du centre commercial, cinq grands panneaux en ETFE tendu servent de signalétique en journée et agissent comme des voyants lumineux la nuit.

© Doc. Alain Triaud & Luc Arsène-Henry

Apportant un éclairage naturel à l’intérieur du mail, cinq panneaux translucides en ETFE surplombent les nouvelles entrées d’un hypermarché de la banlieue bordelaise. Les plus grands éléments mesurent 6,80 m de hauteur sur 13,50 m de large.

À Lormont (Gironde), la modernisation des façades du centre commercial des 4 Pavillons a donné lieu à la création de cinq entrées monumentales, réparties sur les 600 m de longueur du bâtiment. Chacune se caractérise par l’utilisation de vastes membranes, en film thermoplastique transparent, tendues au-dessus des portes d’accès. Mesurant 13,50 m de large sur 6,80 m de hauteur pour les deux plus grands éléments, et 8,80 m de large sur 6,80 m de hauteur pour les trois autres, ces ouvrages intègrent la signalétique du bâtiment, ainsi que celle des enseignes commerciales. Ils laissent également entrer la lumière du jour à l’intérieur du mail, où de vastes trémies ont été aménagées dans les planchers du R+1.

Surface translucide plane

Les membranes plastiques sont fabriquées sur mesure à partir de films d’ETFE, une matière dérivée du fluoropolymère habituellement utilisée sous forme de coussins gonflés à l’air sous pression (lire aussi p. 49) ; cette pose permet d’équilibrer aisément les tensions appliquées sur des films dont l’épaisseur n’excède pas 100 à 300 µm. La technique retenue ici est différente. Elle consiste à tendre les films plastiques de manière à disposer d’une surface translucide plane. Déjà expérimentée pour l’enveloppe du stade Allianz Riviera de Nice, sa conception a nécessité la mise en œuvre d’une charpente métallique dimensionnée pour reprendre les efforts induits par la tension de l’ETFE.
Chaque panneau est réalisé avec des membranes de 250 µm d’épaisseur, renforcées tous les 1,40 m par des câbles en inox de 10 mm de diamètre. Les membranes comportent un jonc périphérique qui assure leur maintien sur un cadre en aluminium. Les profilés sont munis d’une gorge et d’un capot serreur permettant le pincement du jonc. Ils sont repris sur un cadre en acier de grandes dimensions, composés de profils tubulaires sur trois côtés et d’une poutre échelle en partie haute ; l’ensemble est équipé de rails de type Halfen permettant de compenser les défauts géométriques de la charpente métallique. Au niveau de chaque panneau, des câbles sont mis en œuvre dans des poches verticales en ETFE, soudées sur la membrane, tandis que l’une de leurs extrémités est équipée d’une chape fixe à sertir en acier inoxydable ; l’autre, d’une chape filetée, d’un ridoir et d’un embout fileté à sertir permettant leur mise en tension sur la charpente métallique.
Par ailleurs, l’étanchéité des façades est assurée par des profilés d’étanchéité insérés entre les profils aluminium et leur capot serreur. La jonction entre les rives des panneaux et le bardage métallique du centre commercial est traitée au moyen d’une membrane en PVC fixée, d’un côté, sur la charpente support, et de l’autre, dans les profilés aluminium.
Les façades ont été posées sans interrompre l’activité du centre commercial. La superficie totale des panneaux translucides représente 365 m2.
Virginie Pavie

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles