Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dans le tertiaire, les technologies classiques restent très compétitives

Sujets relatifs :

Dans le tertiaire, les technologies classiques restent très compétitives

Alors que la fin des lampes incandescentes semblait marquer la généralisation des leds, le secteur tertiaire résiste. Halogènes, tubes fluorescents, fluocompactes, ou iodures métalliques y occupent une place importante. Dès lors, il importe d’installer la bonne lampe au bon endroit.

Il existe une dichotomie flagrante entre le développement des nouvelles technologies et leur utilisation. Selon les fabricants de lampes, dans le tertiaire, seules les fluocompactes connaissent une réelle perte de vitesse (si tant est qu’elles aient jamais vraiment démarré) au profit des lampes led. Chez Philips Lighting, on constate que les systèmes de gestion, de plus en plus utilisés dans les bureaux mais aussi dans les locaux des collectivités (parties communes des hôpitaux, équipements sportifs, écoles, etc.), réduisent la durée de vie des fluocompactes, alors qu’ils se révèlent efficaces et économes en énergie avec des leds. Et si les tubes fluorescents T5 (16 mm de diamètre) semblent arriver en force dans le neuf, « au global, ils ne représentent que 15 % des volumes dans le tertiaire, où le tube T8 [26 mm de diamètre] reste majoritaire », assure Pierre-Yves Monleau, chef de produits « lampes » chez Osram.

Dans les musées et les commerces, les leds connaissent une ascension fulgurante, en particulier dans le neuf. Pour autant, dans le cas de rénovations partielles, les lampes aux iodures métalliques séduisent par leur prix, mais pas uniquement. « Elles offrent une efficacité lumineuse pouvant atteindre 100 lm/w pour une durée de vie de 18 000 heures et un indice de rendu des couleurs de 90, témoigne Bertrand Leplay, chef de produits chez Havells-Sylvania. Il s’agit là d’une alternative intéressante pour qui ne souhaite pas encore changer tous les luminaires. »

Les halogènes en sursis

Quant aux lampes à halogène, qui doivent disparaître du marché européen en 2016 (lire l’encadré page suivante), « elles connaissent encore de très beaux jours, selon Stéphanie Loyer, directrice marketing de GE Lighting France. Ce n’est certes ni l’efficacité lumineuse ni la durée de vie de cette source qui en fait son attractivité, mais plutôt l’indice de rendu des couleurs et sa température de couleur chaude, très appréciés dans certains commerces. »
Finalement, la led ne serait pas LA lampe universelle… Si la technologie prend autant de place dans la communication des industriels, c’est parce que ses performances s’améliorent encore, que sa durée de vie exceptionnelle, associée à de faibles consommations, en font un produit de choix pour un grand nombre d’applications. À terme, elle remplacera très probablement une grande partie des autres familles de lampes. Mais, pour l’heure, les technologies classiques ont encore un rôle à jouer.

Quelles lampes pour quels usages ?

Si, dans les installations neuves, les lampes à halogène se font rares, on les trouve encore dans les commerces, en particulier les restaurants ou les magasins de prêt-à-porter qui n’ont pas encore rénové leur éclairage pour passer au tout-led. En effet, outre un prix très compétitif, les lampes à réflecteur offrent un indice de rendu des couleurs (IRC) de 100 ; elles peuvent fonctionner sur variateur sans problème. Et si l’efficacité lumineuse atteint à peine 20 lm/W (17 lm/W pour la Decostar 51 Eco d’Osram), de nets progrès ont été réalisés sur les durées de vie, lesquelles peuvent atteindre 6 000 heures pour la Precise Constant Color de GE Lighting par exemple.

Quant aux lampes à iodures métalliques, largement installées en éclairage d’accentuation dans les vitrines, les hôtels et les magasins, elles présentent elles aussi des caractéristiques très compétitives : une efficacité lumineuse au-delà de 100 lm/W, à l’instar de la MasterColour de Philips Lighting (115 lm/W), et des durées de vie de 18 000 h, comme l’annonce Havells-Sylvania pour la CMI-T Superia.

En éclairage général, la fluorescence règne encore

Notamment dans l’existant où les rénovations s’effectuent souvent partiellement, le « règne de la fluorescence » dans les bureaux est loin de décliner. En ce qui concerne les lampes fluocompactes à ballast séparé - celles à ballast intégré sont destinées principalement aux usages domestiques -, elles restent plutôt cantonnées aux parties communes, telles que les circulations où un allumage prolongé est requis. En effet, même si certains fabricants proposent des systèmes de détection de présence associés (comme les versions Sensor d’Osram), elles supportent souvent mal les allumages/extinctions à répétition. En moyenne, elles présentent une efficacité lumineuse de 75 lm/W et de longues durées de vie (20 000 h) : la Master PL de Philips Lighting n’affiche pas moins de 33 000 heures.
Qui l’eut cru ? Il se vendrait davantage de tubes fluorescents T8 que T5 ! Et pourtant… le petit tube de 16 mm de diamètre possède des performances hors pair : une efficacité lumineuse supérieure à 100 lm/W et une durée de vie qui atteint 45 000 heures pour la Master TL5 de Philips Lighting.

Lampes, tubes et modules led, pour tout type d’application

Si les leds conviennent à tout type d’application, cela ne signifie pas qu’elles doivent être utilisées partout. Selon les projets, et les budgets, la technologie ne constitue pas nécessairement la réponse unique. En revanche, les fabricants remarquent l’extraordinaire croissance de la lampe à culot GU10 ou E27. Celle-ci se substitue directement aux halogènes ou fluocompactes dans les luminaires existants ; elle dispose d’un allumage instantané, d’une gradation et détection de présence, et ce, sans impact sur la durée de vie qui varie de 25 000 à 50 000 h, avec une efficacité lumineuse de 70 à 80 lm/W. Seul bémol : l’IRC reste en deçà de 100 (entre 80 et 90), bien que « compensé » par un large éventail de températures de couleur et un spectre lumineux continu.
Les tubes led, quant à eux, connaissent un développement plus récent, en particulier dans les lieux difficiles d’accès (parkings par exemple) : les opérations de maintenance sont considérablement espacées et les consommations réduites.
Enfin, des « modules led » font leur apparition. Ils désignent « tout élément fourni en tant que source lumineuse. Outre une ou plusieurs leds, ils peuvent comporter d’autres éléments ; par exemple, des composants optiques, mécaniques, électriques et électroniques, à l’exception du système de commande », selon Zhaga (*). Ils présentent les mêmes caractéristiques en matière de performance que les lampes led et ont l’avantage de pouvoir être remplacés aisément par un module de technologie plus récente, sans devoir changer le luminaire.
Autre nouveauté : les OLED (Organic Light Emitting Diode), dont la technologie d’éclairage surfacique s’apparente davantage à un « luminaire ». Mais, pour l’instant, leurs performances ne peuvent pas encore être comparées aux autres sources de lumière pour l’éclairage général ou d’accentuation.

Fabricant

Produit

Type de lampe

Application

Puissance

Flux lumineux

Efficacité lumineuse

Température de couleur

IRC

Durée de vie

Observations (gradation, allumage instantané, etc.)

Aric

QR-CB 51

Halogène à réflecteur (GU5.3 - 12 V)

Commerces

20 à 50 W

(550 à 1 450 cd)

-

100

2 000 h

Tube HE

Tube fluo T5

Bureaux

14 à 35 W

1 230 à 3 500 lm

100 lm/W

3 000, 4 000, 6 500 K

20 000 h

Lampe led

Lampes à réflecteur led (80 mm de diamètre)

Commerces, hôtels, restaurants halls d’accueil

8, 11 W

680, 810 lm

80, 75 lm/W

2 700 K

-

35 000 h

GE Lighting

Precise Constant color

Halogène à réflecteur (GU5.3 - 12 V)

Toute application

35 à 50 W

450 à 750 lm

13-15 lm/ W

3 000 K

100

6 000 h (B50)

Gradation possible, allumage instantané

CMH Precise

Iodures métalliques

Commerces, musées

20 à 70 W

1 500 à 6 500 lm

75-93 lm/W

3 000 K, 4 200 K

90

12 000 h (B50)

Existe en 150 W (13 000 lm pour grandes hauteurs)

Biax

Fluocompacte

Bureaux, commerces

5 à 70 W

265 à 5 200 lm

53-74 lm/W

2 700, 3 000, 4 000, 6 500 K

80

15 000 h (B50)

LongLast WattMiser

Tube fluo

Bureaux, commerces

14 à 80 W

1 350 à 7 000 lm

96-88 lm/W

2 700, 3 000, 4 000, 6 500 K

80

36 000 h (B50) 25 000 h (B50)

Retrofit

Lampes led

Toute application

3, 5 à 14 W

220 à 1 100 lm

63-80 lm/W

2 700, 3 000, 4 000, 6 500 K

80

20 000 h (L70 B50) 50 000 h (L70/B50)

Gradation possible, allumage instantané

Havells-Sylvania

XECO

Halogène à réflecteur (GU5.3 - 12 V)

Commerces, restauration

35 W

540 lm

15 lm/W

3 000 K

100

4 000 h

Gradation 100 %, allumage instantané

CMI-T Superia

Iodures métalliques

Commerces

35, 70, 150 W

3 700, 6 900, 15 000 lm

Jusqu’à 106 lm/W

3 000 K-4 000 K

Jusqu’à 96

18 000 h

Pas de gradation, allumage 30 secondes

Lynx-DE

Fluocompacte

Hublots de parties communes

26 W

1 800 lm

70 lm/W

2 700 K, 3 000 K, 4 000 K, 6 000 K

82

12 000 h

Pas de gradation

T5 Luxline ECO

Tube fluo

Locaux industriels

73 W

7 000 lm

95 lm/W

3 000 K, 4 000 K

85

24 000 h

Gradation possible

RefLED Superia ES50

Led

Commerces

5,5 W

375 lm

68 lm/W

2 700 K, 3 000 K, 4 000 K

80

25 000 h

Pas de variation, allumage instantané, Mono Chip led

ToLEDo Standard GLS

Led

Restaurants

9,5, 12,5 W

806 lm, 1 055 lm

85 lm/W

2 700 K

80

15 000 h

Pas de variation,allumage instantané, équivalent 60 et 75 W incandescent

Megaman

Led Clusterlite

Lampe led E27

Bureaux, centres commerciaux, entrepôts, halls d’exposition

27, 35 W

Jusqu’à 4 160 lm

Jusqu’à 119 lm/W

2 800, 4 000 K

80

50 000 h (L70)

Remplacent les lampes fluocompactes 40 et 60 W en diminuant presque de moitié l’énergie consommée. Fonctionne dans des températures ambiantes de -30 à + 40°

Osram

Decostar 51 Eco

Halogène à réflecteur (GU5.3 - 12 V)

Éclairage d’accentuation des hôtels, restaurants, halls d’accueil

14 à 50 W

180 à 870 lm, (450-15 000 cd)

Jusqu’à 17 lm/W

3 000 K

100

5 000 h

Gradation possible, allumage instantané

Powerball HCI-PAR 20 et Powerball HCI-PAR 30

Iodures métalliques

Magasins, vitrines, musées, halls d’accueil

35 à 70 W

1 700 à 3 400 lm, (5 000 à 60 000 cd)

Jusqu’à 66 lm/W 1

3 000 K

? 90

12 000 h

Très bon rendu des couleurs et stabilité de la couleur dans le temps.

Dulux Intelligent, Dulux Pro STIC K ou Dulux Pro Micro-twist

Fluocompacte

Éclairage général des hôtels, restaurants, pièces où l’éclairage reste allumé longtemps

6 à 30 W

390 à 2 000 lm

Jusqu’à 75 lm/W

2 500, 2 700, 4 000, 6 500 K

? 80

Jusqu’à 20 000 h

Les versions Sensor permettent un allumage sur détection de présence. Les versions Facility offrent une résistance aux cycles d’allumage de x 1 million

LumiluxT5 HE ou LumiluxT5 HO

Tube fluo

Bâtiments publics, bureaux, halls industriels, stockage, magasins

13 à 80 W

1 300 à 7 000 lm à 35°

Jusqu’à 114 lm/W à 35 °C

2 700, 3 000, 4 000, 6 500, 8 000 K

? 80 (? 90 pour Lumilux De Luxe)

24 000 h (45 000 pour les versions XT)

Gradation possible

Parathom Advanced PAR16

Led PAR16

Éclairage général, accentuation, hôtels, vitrines, restaurants, halls d’accueil

1,6 à 9 W (équivalence 20 à 83 W halogènes)

110 à 600 lm

Jusqu’à 70 lm/W

2 700, 3 000 (sauf PAR16 83), 4 000 K (sauf PAR 16 65 et 83)

? 80

35 000 h (30 000 pour la PAR16 83)

Gradation possible, très longue durée de vie (jusqu’à 50 000 h dans la gamme PRO), absence d’UV et d’IR. Très bon rendement, y compris à basse température (-25 °C)

SubstiTUBE Advanced

Led tubes

Éclairage général, bâtiments publics, bureaux, parkings, magasins, industrie

8 à 28 W

650 à 3 400 lm

Jusqu’à 121 lm W-1

3 000, 4 000, 6 500 K

? 80

30 000 à 50 000 h

Très bon rendement, y compris à basse température (-25 °C). Existe en version douilles rotatives

Philips Lighting

MasterLine

Halogène à réflecteur (GU5.3 - 12 V)

Éclairage d’accentuation

20 à 60 W

275 à 840 lm

14 lm /WH

3 000 K

100

2 000 h

Gradation, allumage instantané

MasterColour

Iodures métalliques (céramiques)

Éclairage d’accentuation

20 à 250 W

1 800 à 23 000 lm

Jusqu’à 115 lm/W

3 000, 4 200 K

80-90

Jusqu’à 15 000 h

MasterPL

Fluocompacte

Éclairage général

5 à 80 W

250 à 6 000 lm

Jusqu’à 75 lm/W

2 700, 3 000, 4 000, 6 500 K

Jusqu’à 33 000 h

Gradation possible suivant l’appareillage

MasterTL5

Tube fluo (T5)

Éclairage général

14 à 80 W

1 250 à 6 550 lm

Jusqu’à 104 lm/W

2 700, 3 000, 4 000, 6 500 K

80-90

Jusqu’à 45 000 h

Gradation possible suivant appareillage

MasterLEDbulb

Lampes led

Éclairage général, utilisation intensive et maintenance difficile

7 à 20 W

470 à 1 055 lm

Jusqu’à 70 lm/W

2 700 K

80-90

Jusqu’à 45 000 h

Gradation, allumage instantané, variation de blanc, spectre lumineux continu

MasterLEDspot

Lampes led à réflecteur

Éclairage d’accentuation

4 à 10 W

135 à 490 lm

Jusqu’à 50 lm/W

2 700, 3 000, 4 000 K

80-90

Jusqu’à 40 000 h

Gradation, allumage instantané, spectre lumineux continu

Master LEDtube

Tube led (T8)

Éclairage général, utilisation intensive et maintenance difficile

10 à 31 W

1 050 à 3 100 lm

Jusqu’à 100 lm/W

3 000, 4 000, 6 500 K

80

Jusqu’à 50 000 h

Allumage instantané, spectre lumineux continu. Améliore le modèle avec douille rotative

Toshiba Lighting

E-CORE GLS WIDE

Lampes led classiques E27

Halls d’accueil

10 W

800 lm

80 lm/W

2700, 4 000 K

>80

20 000 h

Grâce à son angle de diffusion extrêmement large, il remplace idéalement les lampes de 60 W

E-CORE AR111 10,5 W

Lampes led à réflecteur G53

Commerces, vitrines, halls d’accueil

10,5 W

600, 640, 690 lm

Jusqu’à 65 lm/W

2700, 3 000, 4 000 K

80

40 000 h

Liste de fabricants non exhaustive. Les produits sélectionnés ne sont que des exemples et ne constituent qu’une infime partie des gammes proposées dans chaque catégorie de lampes.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°339

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Le groupe français Parrot dévoile une solution tout-en-un de thermographie par drone, Anafi Thermal. Dédiée aux professionnels, elle comprend le drone, deux caméras embarquées et le software. Outre ses[…]

16/04/2019 | Produit
Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Enquête

Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Planchers techniques (2/2) - Dissimuler et supporter

Enquête

Planchers techniques (2/2) - Dissimuler et supporter

Chauffe-eau solaire (1/2) - Des atouts malgré un marché en baisse

Enquête

Chauffe-eau solaire (1/2) - Des atouts malgré un marché en baisse

Plus d'articles