Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Tribune

Covid-19 : de l'importance de relancer la construction locale et durable à la française

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Covid-19 : de l'importance de relancer la construction locale et durable à la française

Du fait de l'accélération de sa digitalisation, le secteur de la construction a subi d'importants changements ces dernières années, tant au niveau technique que stratégique. S'il a su faire preuve de résilience pendant la phase 1 de la COVID-19, il apparaît nettement que l'on ne pourra plus penser ni concevoir les bâtiments comme avant, sans tenir compte des liens faibles qui animent notre société et de la notion de vivre ensemble. Point sur ce changement de paradigme et sur les 7 défis techniques du secteur de la construction Post COVID-19.

 

La COVID-19 n'est pas qu'une crise, c'est une véritable catastrophe sur tous les plans (sanitaire, économique, social, sociétal, etc.) et son impact sur l'industrie de la construction est majeur. Le propre d'une catastrophe, c'est la rapidité avec laquelle elle survient et les problématiques d'incertitude qui y sont associées. Personne n'avait anticipé les risques ni investi dans les moyens et les ressources humaines pour l'éviter. Pour maintenir une continuité de travail dans les chantiers, l'industrie de la construction a dû faire preuve de résilience et doit imaginer l'avenir pour rebondir rapidement et efficacement.

L'évolution du modèle économique

Avec la digitalisation, le modèle économique du secteur de la construction basé sur la vente d'unités construites et la livraison d'ouvrages est en train d'évoluer. Les champs du possible sont nombreux. Et la COVID-19 a mis en lumière la place importante du vivre ensemble. La COVID-19 a également été un véritable accélérateur des tendances actuelles sous-jacentes comme le travail à domicile, les objets sans contact et les nouveaux modes de distribution. Il semble désormais impossible de ne pas prendre conscience de ces liens, aussi ténus soient-ils, pour construire les villes de demain et leurs quartiers (selon la définition de Grafmeyer, 1994).

Le futur de l'industrie de la construction sera une combinaison de modernité (construction 4.0) associée à la tradition locale. Les constructeurs devront proposer ou repenser leur offre de services axée sur le confort, la santé, la sécurité des usagers, la maintenance de ces actifs dans la durée, et leur intégration dans une démarche d'économie circulaire.

Un exemple précurseur particulièrement intéressant est celui de l'Hôpital Huriez construit à Lille en 1935 par l'architecte Jean Walter. Il fût l'un des premiers sites en France à rassembler, en un même lieu, l'hôpital et la faculté de médecine, avec la triple mission de soins, d'enseignement et de recherche. À cette époque, l'architecte innovait dans son approche à la société et par l'évaluation des besoins locaux, l'utilisation des matériaux du Nord (la brique) et une construction réalisée dans un esprit de durabilité. Cet hôpital est aujourd'hui le 3ème de France et vient d'être classé dans le « TOP 100 » mondial (classement paru en juin 2020). Ne pourrait-on pas en 2020 poursuivre avec cette capacité à innover dans un esprit visionnaire et durable ?

Trois contextes en synergie

L'acte de construire n'est pas un acte isolé : il doit tenir compte de nouvelles contraintes notamment celles mises en lumière par la COVID-19 et des partenariats constitués entre les parties prenantes, le tout dans un environnement local respectueux. Avant d'initier toute démarche, il faut bien avoir à l'esprit que trois contextes agissent en synergie : les besoins fondamentaux de l'humanité dans le respect des cultures et des sociétés ; un contexte économique repensé et résilient, qui intègre l'économie locale (matériaux, transports, fabrication, supply chain durable) et l'économie circulaire (respectant le cycle de vie des bâtiments et leur recyclage) ; et enfin, l'intégration sociale et des loisirs, destinée au bien-être et à la sécurité des personnes. La conception de nos bâtiments doit désormais être pensée à la fois comme lieux d'habitation, de travail, d'éducation et de loisirs. La numérisation et le développement d'une industrie de la construction modulaire devraient permettre de répondre à ces nouveaux défis.

Sept défis techniques à relever (7D)

Afin de relancer la construction locale et durable à la française, l'ensemble de l'industrie doit avoir en ligne de mire 7 défis techniques à relever nécessaires pour franchir ce nouveau cap. Design : il faut impérativement consacrer plus de temps et d'attention à la conception qu'à la réalisation. Décarbonation : l'empreinte carbone doit être intégrée dans toutes les étapes du cycle de vie des bâtiments. Impression 4D : dans le cadre d'une politique d'automatisation et de robotisation, l'impression des bâtiments avec des matériaux intelligents permettra d'assister les compagnons dans leurs travaux quotidiens. Décentralisation : un défi nécessaire pour un meilleur équilibre des responsabilités et des prises de décisions locales, rapides, proches de la réalité du citoyen. Données : la collecte et l'analyse des données est plus que jamais nécessaire tout au long du cycle de vie des bâtiments et de la supply chain verte et durable. Digitalisation : elle doit être intégrée à tous les stades de la construction pour éviter les gaspillages et prendre en compte son cycle de vie complet jusqu'à son recyclage. Et Donuts (théorie de) : la théorie des Donuts (K. Raworth), alliant enjeux environnementaux et justice sociale, au sein d'un espace sûr et juste pour l'humanité, favorisera une économie inclusive et durable.

En travaillant sur l'ensemble de ces sujets, l'industrie de la construction y verra plus clair sur le rôle qu'elle peut jouer afin d'anticiper de nouvelles catastrophes comme celle de la COVID-19. Elle pourra identifier les solutions appropriées dans lesquelles elle doit investir à partir d'exemples internationaux. L'Europe est moins habituée que l'Asie à faire face à ce type d'événement. Réfléchir à une meilleure coordination sera un indéniable atout pour contribuer à construire pour le « monde d'après ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Un contrat CCMI digital développé par la Capeb

Un contrat CCMI digital développé par la Capeb

La Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) vient de développer le premier Contrat de Construction d'une Maison Individuelle (CCMI) 100 % digital afin de permettre aux artisans du bâtiment d'accéder...

L’ITE garde le cap et poursuit sa progression

L’ITE garde le cap et poursuit sa progression

Chaudière gaz nouvelle génération

Chaudière gaz nouvelle génération

NGE Connect(é) à la smart city

NGE Connect(é) à la smart city