Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

COV piégé par une peinture

Sujets relatifs :

Le fabricant de peinture Onip propose la première peinture capable d’agir sur le formaldéhyde, polluant principal de l’air dans les enceintes fermées.
Pour répondre aux problématiques de qualité de l’air intérieur, le laboratoire Onip a élaboré une technologie baptisée « Clean’R » dont le principe actif, une résine, absorbe les molécules du COV (Composé organique volatil). La réaction chimique qui s’ensuit transforme le formaldéhyde en vapeur d’eau et en carbone. La vapeur est libérée (les quantités sont infinitésimales), tandis que le carbone reste piégé dans la résine. La technologie a été intégrée en avril à la gamme de peintures Label’Onip, sans en altérer la qualité. D’après des tests effectués par le laboratoire indépendant Tera Environnement en condition moyenne (soit 20 µg/m 3 d’air), l’application d’une peinture Clean’R permettrait de diminuer de 60 % la concentration en formaldéhyde dans une pièce en l’espace de 24 heures. Toujours d’après les tests, la fonction dépolluante agirait durant sept ans dans une peinture finition velours et jusqu’à vingt ans dans les finitions mate et satinée. Et pour réactiver le produit ? C’est très simple, il suffit d’appliquer une seconde couche de peinture.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le biomimétisme au service du captage de CO2

Le biomimétisme au service du captage de CO2

Capturer et la valoriser du CO2 en bioproduits à partir d’un photo-bioréacteur algal de nouvelle génération… tel est l’objectif de la future co-entreprise qui regroupera le groupe Suez et Fermentalg, une société spécialisée...

Spurgin Leonhart, du béton autrement

Spurgin Leonhart, du béton autrement

Fin de partie pour les tours ?

Fin de partie pour les tours ?

Redoubler d’efforts en faveur d’un bâtiment et d’un territoire durable

Redoubler d’efforts en faveur d’un bâtiment et d’un territoire durable