COUVERTURE Une rénovation sans démontage

Sujets relatifs :

COUVERTURE Une rénovation sans démontage

Le site cannois d’Alcatel Space vient de procéder à la rénovation de 4 000 m2 de couverture en tôles ondulées de fibres-ciment. Pour ne pas interrompre l’activité (salles blanches et bureaux d’études) et ne pas risquer de générer de poussières d’amiante, leur choix s’est porté sur un système de surcouverture dont la mise en œuvre ne nécessite ni perçage, ni brossage des tôles existantes, tout en assurant l’étanchéité à l’eau et à l’air. Développé par Icopal, le procédé Paraplac consiste à mettre en place sur la toiture une ossature métallique solidaire : profils posés en creux d’onde, platines insérées en peigne entre les tôles et vissées aux profils, et brides glissées sous les fixations existantes et vissées également aux profils. Des panneaux isolants en laine minérale ont ensuite été fixés à l’ossature, puis recouverts d’un revêtement d’étanchéité à base de bitume élastomère posé à froid. Le coût s’échelonne entre 38 et 46 e/m2, fourni posé. Ce procédé, dont la mise en œuvre s’est déroulée sur 6 mois, a permis de s’affranchir d’un plan de retrait, de déclaration préalable et d’une mise en décharge classée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles