Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Couche d'ozone : 15 000 tonnes de R22 à éliminer des systèmes frigorifiques

Sujets relatifs :

Couche d'ozone : 15 000 tonnes de R22 à éliminer des systèmes frigorifiques

Serge Brésin, président de Conditionair-Parabis

Savez-vous quel avenir ont vos circuits frigorifiques ? Celui de vos équipements frigorifiques, de vos climatiseurs, de vos pompes à chaleur. et de vos équipements de production ? Une chose est sûre : une nouvelle réglementation change la donne depuis le 1er janvier. Êtes-vous prêt ? Avez-vous anticipé la situation ? Si oui, tant mieux. Si non, il n'est pas encore trop tard pour prendre le taureau par les cornes. La nouvelle réglementation - CE 2037-2000 - interdit l'usage des fluides frigorigènes HCFC vierges à partir du 1er janvier 2010 et même de ceux qui sont récupérés sur les installations après le 1er janvier 2015. Dans le collimateur des auteurs de cette réglementation, figure en bonne place un fluide ­frigorigène communément appelé le R22. Il a connu sa période de gloire et, malgré l'interdiction de l'incorporer dans les machines neuves depuis 5 ans, il en reste environ 15 000 tonnes dans les circuits frigorifiques de l'Hexagone. C'est trop pour la couche d'ozone dans la mesure où les fuites représentent chaque année entre 10 et 15 % du volume total, soit 1 500 à 2 000 tonnes. Alors comment gérer cette situation plutôt épineuse ?

Plusieurs solutions sont encore envisageables.

La première d'entre elles consiste à changer le matériel pour du neuf. En effet, les nouveaux équipements fonctionnent avec une nouvelle génération de fluides frigorigènes appelés les HFC ou avec des fluides alternatifs, plus écologiques, comme l'ammoniac (NH3) et le CO2. Changer d'équipement, c'est aussi profiter de l'occasion pour bénéficier de tout le progrès technologique et en particulier des meilleurs rendements, des régulations électroniques, etc. De surcroît, des nouveaux échangeurs, avec des micro-canaux, permettent de réduire les quantités de fluides frigorigènes et donc les fuites et les émissions de gaz à effet de serre. Le seul inconvénient de cette solution réside dans son prix. La seconde solution consiste à effectuer un rétrofit frigorifique de la machine de réfrigération. Il s'agit d'une opération délicate qu'il convient de confier à un frigoriste qui a l'habitude de mener ce genre de démarche. Avant d'aller plus loin, plusieurs points sont à préciser. Tout d'abord, le rétrofit ne s'applique qu'aux circuits frigorifiques courts comme les centrales d'eau glacée, les armoires monoblocs de climatisation, etc. Ensuite, le rétrofit n'est pas une opération avec une garantie totale. En effet, tous les composants de l'équipement frigorifique qui ont été conservés peuvent avoir des défaillances qui ne seront pas prises en charge par le frigoriste qui a mené l'opération. Il s'agit d'un processus en quatre étapes à savoir : . L'analyse d'huile : comme une analyse de sang, elle donne de précieuses indications sur l'état de santé de la machine frigorifique. . L'extraction du R22 et le nettoyage du circuit. Cette opération s'effectue généralement en plusieurs fois pour s'assurer qu'il ne reste plus aucune trace ni de fluide frigorigène, ni d'huile. . La remise en état mécanique du compresseur, le changement des joints et le contrôle de l'étanchéité. Le remplissage avec le nouveau fluide frigorigène et la nouvelle huile. Les résultats qu'on peut attendre d'un rétrofit frigorifique sont les suivants : une baisse de la production frigorifique de 10 à 15 % ; la prolongation de la vie de la machine ; un coût nettement inférieur, 5 à 8 fois plus faible que la première solution. En 2001, la société Parabis a réalisé le premier rétrofit frigorifique en France. Elle dispose aujourd'hui d'une solide expérience. Avec l'entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation le 1er janvier prochain, la croissance verte va s'accentuer, en 2010, sous une nouvelle forme.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°294

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Minces, parfaitement planes, résistantes et légères, les chapes fluides offrent performances, facilité de mise œuvre et suivi qualité rigoureux, de la formulation à l'application.[…]

30/10/2018 | Technipédia
Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Plus d'articles