Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Coque d’acier pour maison à énergie positive

Sujets relatifs :

Cette maison à énergie positive fait appel à une coque continue constituée de panneaux sandwiches à parements acier et âme de polyuréthanne. Le prototype est en construction à Saint-Priest.

Dans le cadre d’une recherche menée par une quinzaine de partenaires autour d’un concept d’habitat sain et économe en énergie - baptisé Concept MFC 2020, ce bâtiment d’habitation sert de support à l’expérimentation. Piloté par Maison France Confort, il est en cours de réalisation en Rhône-Alpes, à Saint-Priest.

La maison d’habitation est composée d’une structure qui fait appel au procédé Styltech, d’ossature métallique autoporteuse intégrant tous les contreventements, qui permet de concevoir des volumes très libres et supporte tous les types de parements. Elle est montée sur des fondations, simplifiées par la légèreté de la structure. Un plancher Rector constitue le rez-de-chaussée au-dessus d’un vide sanitaire. La façade est fermée à l’aide de panneaux particulièrement performants puisqu’ils sont utilisés pour assurer la fermeture des chambres froides dites « négatives » et font, pour cet usage, l’objet d’un avis technique. Ces panneaux sandwiches à âme de polyuréthanne, sans CFC, injectée entre deux parements en acier, appelés P2C, ont une épaisseur variable en fonction des caractéristiques thermiques recherchées.

Une coque continue de panneaux

Pour le projet MFC 2020, leur largeur utile et de 1 150 mm et leur épaisseur de 200 mm. Leur assemblage se fait par double emboîtement avec contact fort des âmes, par compression, de façon à assurer la continuité de l’isolation. Ils sont directement fixés sur l’ossature avec, au droit des fixations, un renfort par bandeau. Ils ne participent pas au contreventement même s’ils renforcent la rigidification de l’ensemble.

Toute l’enveloppe est constituée à l’aide des panneaux P2C, y compris la toiture constituant ainsi une véritable coque continue qui assure également l’étanchéité à l’air. Au total 631 m2 de panneaux ont été posés sur ce chantier. Tous les dispositifs, y compris ceux du second œuvre, sont étudiés pour éviter tout risque de discontinuité.

C’est ainsi que des éléments complémentaires, comme le pare-soleil, sont désolidarisés de la structure, ou que le tableau électrique est placé à l’intérieur de l’enveloppe.

Tout est donc assuré pour conserver les performances d’un produit qui assure un Ubat de 0,173. La suppression de tous les ponts thermiques, la gestion de l’air via un système élaboré par Aldes, et l’ensemble des dispositifs actifs permet à cette construction d’atteindre un bilan concrétisé par un CEPde - 169 kWh/m2 qui assure la charge d’un véhicule électrique. Car la toiture est équipée de panneaux photoélectriques. Le bilan a été établi sur la base de l’ancien calcul afin de viser le niveau BBC-Effinergie mais il sera aligné sur les exigences de la RT 2012 qu’il devrait atteindre et dépasser sans problème. Les responsables du projet soulignent l’intérêt d’une conception qui exploite des matériaux choisis pour leur impact le plus faible possible sur l’environnement, un concept d’architecture particulièrement performant, une conception privilégiant fortement les éléments du confort (par exemple la large place donnée à la lumière naturelle).

N°311

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°311

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Prévue par la loi Confiance du 10 août dernier, l’ordonnance permettra aux maîtres d’ouvrage de déroger à de nombreuses normes de construction. La mouture soumise par le gouvernement à[…]

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Plus d'articles