Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Congrès Passivhaus : les isolants sous vide mis en avant

Sujets relatifs :

Congrès Passivhaus : les isolants sous vide mis en avant

Fenêtres ultraperformantes et isolants sous vide ont marqué de leur présence ce XIIIe congrès d'un mouvement Passivhaus à la pointe du progrès technologique dans le domaine de la construction environnementale.

Un congrès Passivhaus, c'est à la fois de la communication, dans des ateliers pointus, et une exposition des dernières nouveautés. Dans les ateliers, l'accent était mis sur les bâtiments forts consommateurs d'énergie : maisons de retraite, crèches, piscines, etc. L'exposition mettait en avant deux types de composants : les ouvrants avec des valeurs Uv de 0,8 W/m².K) ou inférieures, les isolants sous vide avec des ? de l'ordre de 0,004 W/(m.K). Côté composants, une bonne dizaine de fabricants proposaient des ouvrants très performants. Ils considèrent le triple vitrage comme absolument nécessaire et l'associent le plus souvent à des menuiseries mixtes bois-alu. Le but est d'éviter toute sensation de paroi froide, de manière à ne plus avoir besoin d'installer d'émetteurs de chaleur en périphérie. Cela se traduit par des valeurs Uv inférieur à  0,85 W/(m².K) pour les fenêtres installées. Les constructeurs font désormais beaucoup mieux. Variotec ­montrait une porte-fenêtre ­coulissante avec Uv = 0,6999 W/(m².K). Plus de 60 fenêtres sont certifiées par le Passivhaus Institut avec des valeurs inférieures ou égales à Uv de 0,8 W/(m².K). En ce qui concerne l'isolation thermique, le standard Passivhaus a généralisé l'isolation par l'extérieur, mais dans des épaisseurs de 30 à 40 cm en façade qui peuvent rebuter. L'alternative existe : ce sont les isolants sous-vide. Ils se présentent sous forme de panneaux contenant des silices nanostructurées sous vide (PIV) protégés par un feuillard d'aluminium scellé hermétiquement. Leur durée de vie est donnée pour 50 ans. L'inconvénient, outre le prix encore élevé (environ 90 e HT/m²) est leur relative fragilité : un percement pendant la mise en œuvre sur chantier ruine l'effet d'isolation thermique. Les fabricants ont donc développé des sandwichs préfabriqués, différents selon leur destination, et contenant des PIV : sandwiches bois, béton, acier/bois, etc.

Limiter la déshumidification des piscines

Ces solutions pourraient avantageusement trouver des débouchés dans les piscines, par exemple. Les mesures classiques d'optimisation des consommations d'énergie consistent en effet à y installer les meilleurs générateurs de chaleur possibles. Plusieurs chercheurs du mouvement Passivhaus, dont le professeur Wolfgang Feist, son fondateur, se sont penchés sur ces bâtiments spécifiques. Leurs analyses de piscines existantes ont montré qu'une part importante des consommations d'énergie était attribuable à la déshumidification. Celle-ci est rendue nécessaire avant tout pour la protection du bâti, davantage que pour le confort ambiant. En effet, la température intérieure des parois, relativement basse en raison de leur isolation thermique insuffisante, fait diminuer la température du point de rosée et favorise le risque de condensation qui entraîne des sinistres sur les bâtiments. Leur raisonnement, validé par des simulations thermiques à l'aide du logiciel TRNSYS, a montré que la surisolation des parois selon le standard Passivhaus augmentait nettement la température de point de rosée. Ce qui entraîne automatiquement une réduction de la déshumidification nécessaire, sans nuire au confort des usagers. Il n'est naturellement pas possible d'aboutir à des piscines passives qui ne consommeraient pratiquement pas d'énergie pour leur chauffage. Mais on pourrait atteindre 70 % d'économies d'énergie en développant ce genre de stratégies inspirées des critères Passivhaus.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°291

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Interview

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Entretien avec Karine Miquel, directrice marketing de Qualiconsult, à propos des conséquences réglementaires de la loi Élan sur l'accessibilité et la sécurité incendie. CTB : Quel est[…]

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Plus d'articles