Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

CONCOURS Solar Decathlon 2007

Sujets relatifs :

CONCOURS Solar Decathlon 2007

(Doc. Kaye Evans-Lutterodt/Solar Decathlon.)Les quatre parois extérieures de la maison sont protégées par des volets de chêne, dont les lattes sont recouvertes de cellules photovoltaïques. Pour donner un volume supplémentaire, un patio entoure la maison proprement dite. Il est protégé à la fois par les volets photovoltaïques et, en partie haute, par des vitrages avec des cellules photovoltaïques intégrées.

Le Solar Decathlon est une compétition organisée tous les deux ans par le US Department of Energy. Elle est ouverte à 20 universités techniques du monde entier. Les 20 équipes sélectionnées doivent concevoir, construire et faire fonctionner une maison utilisant exclusivement de l’énergie solaire. La compétition 2007 qui s’est déroulée à Washington en fin d’année, a été remportée par l’équipe allemande de TU Darmstadt (université technologique de Darmstadt), le second prix a été attribué à l’université du Maryland. L’université technique de Madrid s’est classée cinquième. Il n’y avait aucune entrée française. La maison lauréate s’est classée première dans 4 des 10 critères de jugement : architecture, ingénierie, éclairage et « équilibre énergétique ». Dans leur maison d’une surface de 80 m², les étudiants conduits par les professeurs Thomas Hartkopf (énergies renouvelables) et Manfred Hegger (architecture) ont notamment incorporé 50 m² de cloisons de plâtre à changement de phase Micronal PCM SmartBoard de BASF, ainsi qu’un plafond froid conçu par Ilkazell Insulation Technology, faisant aussi appel à des plaques Micronal. Ces plaques contiennent de microscopiques capsules, composées de cire Micronal PCM à changement de phase enrobée dans un polymère. À partir de 23 °C, la cire fond et absorbe de la chaleur. Lorsque la température redescend en dessous de 23 °C, elle se re-solidifie, libérant la chaleur accumulée. L’inertie des plaques de plâtre Micronal est comparable à celle d’une paroi de béton de 90 mm d’épaisseur. Pour rafraîchir la maison, de l’eau à 16 °C circulait pendant la journée entre le plafond froid et un stockage. La maison est rectangulaire. Ses murs extérieurs sont entièrement recouverts de lattes de chêne articulées. Revêtues de cellules photovoltaïques, elles pivotent pour suivre la course du soleil et maximiser la production d’électricité photovoltaïque.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°276

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Le Groupe de travail sur la qualité de l'enveloppe (GTQE) du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie publie un livre blanc en faveur d’une enveloppe performante pour un bâtiment sain et[…]

Finalcad lève 40 millions de dollars

Finalcad lève 40 millions de dollars

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles