Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

COMPOSANTS TX Millénium : confirmation de ses qualités autonettoyantes

Sujets relatifs :

Soucieux de pallier le manque d’entretien du béton et de préserver son image, Ciments Calcia, en collaboration avec le centre technique du Groupe Italcementi, a mis au point il y a 4 ans, le TX Millennium (1). Combiné à la qualité d’aspect des bétons autoplaçants, ce ciment à effet photocatalytique confère au matériau un caractère autonettoyant capable de préserver sa teinte initiale, quel que soit le traitement de surface des parements (brut de décoffrage, lisse, poli, acidé, sablé, etc.), sans porter préjudice à la structure du béton. Il est traité industriellement avec un photocatalyseur (dioxyde de titane) destiné, sous l’effet des UV, à accélérer les réactions d’oxydation des molécules organiques polluantes en contact avec la matrice cimentaire. Ce processus de dégradation s’effectue sans modification chimique du catalyseur et en ­permanence. Pour preuve, les tests de laboratoire, en présence de deux polluants (Rhodamine et vert de Bromocrésol), ont montré sur les 5 premières heures d’exposition, un coefficient d’activité autonettoyante de 30 pour le TX Millenium et de 0,1 pour le béton témoin. Tandis que les 232 mesures de chrominance (couleur/temps d’exposition) sur les façades de la cité de la Musique et des Beaux-Arts de Chambéry ont démontré l’absence d’évolution de la teinte des parements gris, quelle que soit l’orientation du bâtiment. Particulièrement adapté à la préfabrication de panneaux architectoniques en bicouche, le TX Millennium obéit aux mêmes règles de formulation et de mise en œuvre qu’un ciment CEM I 52.5 N CE NF. Choisi en blanc pour l’église du Jubilé à Rome, et utilisé dans les façades du nouvel Hôtel de police de Bordeaux (béton poli blanc - photo ci-dessus) et de l’Ilot ­Mermoz à ­Maisons-Laffitte (béton acidé blanc), il bénéficie d’une Atex délivrée par le Cstb. Dans le cadre du projet de recherche européen Picada regroupant des industriels et des centres de recherche (dont le Cstb), notons que le CTG Italcementi travaille sur un concept d’auto-dépollution des revêtements de façades, incluant les COV.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

L'ardoise ne vaut pas que dalle

L'ardoise ne vaut pas que dalle

Après Thermoslate, première tuile solaire thermique en ardoise lancée en 2014, l’industriel Cupa Pizzaras, spécialiste de l’ardoise naturelle, en décline une version dalle dédiée aux surfaces planes.Baptisée Thermoslate Plat,...

Vers un nouveau Bauhaus européen

Vers un nouveau Bauhaus européen

« Porter la qualité du logement dans le débat public »

« Porter la qualité du logement dans le débat public »

Un projet de ville durable en Chine

Un projet de ville durable en Chine