Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Commissionnement : des installations techniques mieux réglées

Alain Sartre

Sujets relatifs :

, ,
Commissionnement : des installations techniques mieux réglées

Le réglage des systèmes de régulation et de GTB nécessite une attention particulière. Il est possible de se référer aux normes NF EN 14336, NF EN ISO 16484-1 et NF EN 15232.

© Viessmann

La première année de fonctionnement des équipements techniques est considérée comme une année de réglage. Pour autant, des étapes de mise au point doivent être spécifiées et programmées en amont de la réception.

Le Code Civil instaure différents niveaux de garantie pour les installations techniques. La décennale concerne les seuls composants indissociables de l'ouvrage.

La biennale, ou garantie de bon fonctionnement des équipements, couvre les défaillances qui surviennent dans les deux années après la réception. La garantie de parfait achèvement (GPA) implique la réparation des défauts et désordres signalés lors de la réception ou au cours de l'année qui suit la livraison.

Les opérations de commissionnement impliquent de prévoir une phase de «post-réception». ©Costic

Pratiques variables

La phase de réception permet de valider la mise en œuvre, dans le respect de la réglementation, mais aussi des principes de conception et d'exploitation spécifiés par le cahier des charges du marché. Le maître d'ouvrage est ainsi en mesure de contrôler le bon fonctionnement des installations. Cela passe par l'examen des modalités de réglage : températures de consigne, programmations horaires, débits hydrauliques et aérauliques, etc. Tous les systèmes sont visés, notamment le chauffage, la climatisation, l'aération, la production d'eau chaude ou l'éclairage. Leurs composants sont passés en revue : générateurs, pompes, ventilateurs, réseaux, régulation, équilibrage, GTB, dispositifs de comptage…

«Dans nos missions de maîtrise d 'œuvre, nous considérons que les équipements doivent être mis en service dans les meilleures conditions possibles », explique Cédric Deronzier, chargé d'affaires au sein du BET Céna Ingénierie. Cette exigence n'est pas revendiquée, ni appliquée, de la même manière par tous les intervenants. « Il y a parfois une rupture radicale et dommageable entre les phases de construction et d 'exploitation », regrette Philippe Devers, directeur de la construction pour la ville de Nîmes. « D'où notre intérêt pour le commissionnement », précise-t-il.

 

Mise en place d'une qualification

Tous les acteurs doivent s'impliquer dans le commissionnement. Le professionnel chargé de piloter la démarche pourra bientôt valoriser son savoir-faire par le biais d'une qualification.

Le commissionnement est également pratiqué dans les pays à culture anglo-saxonne. Pour en savoir plus, on peut consulter le Guide de commissioning des nouveaux bâtiments publié par RNCan au Canada. ©Testo

« Accompagnement au commissionnement des installations techniques » : tel est l'intitulé de la nouvelle qualification préparée au sein de l'OPQIBI, organisme de qualification de l'ingénierie. Elle devrait être inscrite dans la nomenclature dès 2017. Cette initiative s'inscrit dans la réflexion actuelle sur la future réglementation énergétique et environnementale des bâtiments neufs. « Soutenue par l'Ademe, elle a été portée par deux organisations actives dans le domaine de l' ingénierie : l'ICO, association centrée sur la performance des équipements techniques, et le Cinov, fédération des syndicats des métiers du conseil », indique Stéphane Mouchot, directeur général de l'OPQIBI.

Cinq ans d'expérience requis

Le référentiel de la qualification s'attache au contenu de la mission : périmètre des installations concernées, plan de commissionnement, inscription des exigences dans les contrats (travaux et exploitation), suivi en cours de chantier, supervision de la mise au point, collecte des paramètres de réglage, des PV de mesure et mise en marche… Il est également prévu d'organiser la transmission des connaissances auprès des personnes chargées de la gestion du bâtiment,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°357

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Recyclage et industrie : rien ne se perd, tout se transforme

Recyclage et industrie : rien ne se perd, tout se transforme

La valorisation des déchets du bâtiment est intimement liée aux solutions de collecte et de traitement mises en place par les industriels. Tour d'horizon des principales filières existantes ou émergentes. Le[…]

19/06/2019 | ActualitéTechnipédia
Le bois atteint la moyenne hauteur

Le bois atteint la moyenne hauteur

Façades changeantes (1/2) - Quand le bâtiment a bonne mine

Façades changeantes (1/2) - Quand le bâtiment a bonne mine

Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

Plus d'articles