Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Cloisons mobiles : modularité et affaiblissement acoustique

Sujets relatifs :

Cloisons mobiles : modularité et affaiblissement acoustique

© (Doc. Flex’Space.)

Le vocable cloison mobile rassemble une gamme de produits aussi diversifiés que les cloisons coulissantes, accordéon, extensibles, repliables, articulées ou encore murs mobiles… Tous ont une fonction commune : apporter une grande modularité aux espaces qu’ils cloisonnent.

Par définition, les cloisons mobiles autorisent, en quelques minutes, la transformation simple des locaux. L’idée de base consiste à pousser les murs afin d’obtenir des espaces modulables à volonté, avec un minimum d’interventions. Sous cette appellation se regroupe toute une gamme de produits destinés principalement au locaux tertiaires et aux établissements recevant du public (ERP). À savoir les cloisons coulissantes, accordéon ou extensibles, et repliables ou articulées. Une autre famille entre dans cette catégorie : celle des murs mobiles ou cloisons à panneaux mobiles, qui, indépendants les uns des autres, s’effacent parallèlement par coulissement. Nombreuses sont les applications pour ces deux gammes : séparation de bureaux, de salles de réunion, de spectacles, de salles polyvalentes, de gymnases… Dans l’habitat, les cloisons se transforment en claustras, cloisons japonaises… Elles assurent des fonctions identiques mais, cette fois-ci, pour assurer la séparation entre deux pièces : chambre et salle de bains, chambre et dressing, salon et salle à manger…

Quelle que soit la gamme, les éléments mobiles de la cloison, multidirectionnelle ou mono­directionnelle, se déplacent dans un système fixe solidarisé à la structure du bâtiment. Ils permettent alors de réunir ou de séparer deux espaces contigus selon les besoins, sans que leurs qualités ne s’altèrent dans le temps et ce quel que soit le nombre de manœuvres.

Schématiquement, les murs mobiles destinés au secteur tertiaire sont constitués de panneaux indépendants, dont la largeur standard est de 1 200 mm, d’un système de suspension, de profilés d’ajustement latéral, d’un rail en partie haute et d’un système d’articulation.

Châssis métalliques contreventés

Le plus souvent, les panneaux sont formés d’un châssis (ou cadre) métallique contreventé en acier ou en aluminium (laqué ou anodisé), qui assure également la protection du chant des panneaux. Sur le châssis assemblé est accroché un parement – le plus souvent deux plaques agglomérées haute densité ou tôles acier – et un revêtement, tel que mélaminé, textile mural, stratifié, bois naturel, verre Sécurit, miroir et, suivant les fabricants, tout autre revêtement à la demande et après vérification de la faisabilité. Globalement, toutes les finitions disponibles en architecture intérieure peuvent être utilisées, y compris des cloisons vitrées incorporant un store vénitien. Les panneaux ne sont pas nécessairement droits. Ils peuvent, dans certains cas, être cintrés pour constituer un ensemble totalement courbe, contrairement aux systèmes à pan coupé où les panneaux restent plats.

Entre les deux parements, un isolant – laine de roche ou mousse polyuréthanne – garantit un minimum d’isolation acoustique – affaiblissement acoustique minimum respectivement de 42 dB(A) pour une cloison mobile pleine et de 36 dB(A) pour une cloison pleine avec bloc-porte. D’autres modèles bénéficient d’un revêtement composite, constitué d’une plaque de bois ou tôle acier perforée associée à de la laine de verre ou de roche. Pour la même raison, la jonction entre les panneaux, pour les gammes les plus performantes, est assurée par une bande magnétique qui les solidarise hermétiquement entre eux lorsqu’ils sont fermés. Cette solution renforce les qualités d’affaiblissement acoustique et d’étanchéité à l’air de l’ensemble de la cloison, tout en lui offrant une plus grande stabilité. De même, lorsque la cloison est en place, des plinthes escamotables d’étanchéité acoustique, disposées contre le sol en partie basse et contre le rail en partie haute, viennent calfeutrer les vides et limitent ainsi les déperditions acoustiques. Lorsqu’ils sont associés, ces procédés procurent à certains modèles des performances acoustiques largement supérieures aux minima – jusqu’à 57 dB(A).

Manœuvres manuelles ou motorisées

Dans la partie haute, les panneaux sont munis de roulettes ou de galets autolubrifiants, qui rendent les déplacements souples et silencieux. Ces derniers, profilé aluminium ou acier, sont fixés au support par des tiges filetées et des plaques de suspension. Étant donné le poids total des cloisons (jusqu’à 150 kg/m2) et parfois leur très grande hauteur (jusqu’à 6 500 mm), le système de guidage est obligatoirement fixé sur des éléments de structure. Cela garantit une parfaite rigidité de l’ensemble et une complète solidarité de l’ouvrage avec le gros œuvre. Il convient cependant de vérifier que le rail bénéficie d’un essai de flexion et de résistance à l’arrachement. D’une manière générale, les murs mobiles ne possèdent pas de guidage au sol. La suspension centrale étant suffisante pour éviter tout balancement pendant les opérations d’ouverture et de fermeture. Selon les modèles, ces manœuvres s’effectuent manuellement à l’aide d’une manivelle ou commandées par une motorisation, automatique ou semi-automatique, placée dans les panneaux.

Les cloisons extensibles sont, elles, constituées de rails, de panneaux, de joints souples et d’un système de suspension. À la différence des murs mobiles, leurs panneaux sont assemblés entre eux sur toute la hauteur à l’aide de charnières souples, généralement en PVC, pour former deux vantaux qui s’ouvrent et se ferment à volonté. Les panneaux moins larges sont composés de plaques d’aggloméré (ép. 12 mm en générale) et recouverts, sur leur face externe visible, d’un revêtement (placage bois, stratifié, tissu, mélaminé…). Leurs chants peuvent être rainurés de façon à recevoir l’arête des joints souples disposés à l’interface des panneaux. Selon les modèles, il existe trois types de joints souples :

– les premiers, externes, assurent la liaison entre deux panneaux, tout en servant de charnière. Ils ont également une fonction d’étanchéité phonique sur toute la hauteur des panneaux ;

– les deuxièmes servent de charnière entre chaque groupe de quatre panneaux ;

– les troisièmes sont continus sur toute la largeur de chacune des deux parois, en parties haute et basse. Ils garantissent ainsi l’étanchéité entre le haut de la cloison et le rail et entre le bas de la cloison et le sol. La suspension est assurée par un chariot à double roulement à billes, solidarisé aux panneaux circulant dans un rail acier ou aluminium. Ce dernier sera apparent, encastré dans le faux-plafond ou muni d’un cache-rail.

Systèmes d’entraînement automatiques

À la fermeture, manuelle à l’aide de poignées ergonomiques, il est possible de masquer les panneaux repliés dans une excavation prévue à cet effet au moment de la conception. Selon le même principe d’ouverture et de fermeture, il existe également des cloisons extensibles à armatures métalliques, traitées antirouille et recouvertes soit de tissus coton plastifié, soit de tissus d’ameublement. L’armature métallique de chaque vantail est composée d’un montant avant, qui reçoit la serrure ou le crochet, et d’un montant arrière fixé au mur. Les profilés sont reliés par plusieurs rangs de pantographes en tôle électrozinguée, solidarisés entre eux par des tiges en fer galvanisé. Dans ce cas, ce sont les pantographes qui assurent le déploiement de la cloison. Le revêtement tissu est fixé à l’armature par des agrafes invisibles. Le rail, s’il est apparent, est recouvert par le tissu en position fermée.

Moins sophistiquées, les cloisons mobiles réservées à l’habitat sont réalisées sur mesure sans bâti. Elles disposent, par exemple, d’un rail au sol extraplat encastrable, d’un système de roulement dissimulé, d’un encadrement, ou traverses décoratives, généralement en bois, et de panneaux. Lesquels reçoivent les finitions les plus variées : panneaux, miroirs, verres, laques… Certaines versions sont proposées avec des systèmes qui permettent, lorsque l’on fait coulisser le premier panneau ou la première porte, d’entraîner les autres automatiquement. Les claustras japonais sont, eux, suspendus par une paire de chariots à roulements à billes, sous un rail de guidage en aluminium, à poser en plafond ou sur équerres. Les panneaux, libres en partie basse, bénéficient d’un encadrement en bois, teinté ou non, avec baguettes de bois horizontales et/ou verticales sur chaque face d’une toile polyester. Ces produits n’assurent que des fonctions décoratives et ne présentent aucune qualité en terme d’affaiblissement acoustique.

Compte tenu de la diversité des produits, les coûts fournis posés pour de telles cloisons sont très variables. Pour les murs mobiles et cloisons extensibles, les coûts donnés par les fabricants s’échelonnent de 250 à 750 euros HT/m2. Mais, ils peuvent être quasiment sans limites lorsque les cloisons sont revêtues de feuilles d’or.

Cloisons mobiles : 30 modèles pour tous les besoins
FabicantmarquesService lecteurNom du produitTypes de cloisonCaractéristiquesDimensionsMode de déplacementPerformancesCoût fourni posé g HT/m2
ProfilésParementRemplissageRevêtementHauteur maxi/largeur maxi (mm)Épaisseur (mm)Poids (kg/m2)Résistance au feuAffaiblissement acoustique (dB)
Acoplan50FaltinaCloison extensibleRail au plafondDouble paroi en panneaux de particules, 13 ou 16 mmPlaquage bois d’ébénisterie, stratifié ou mélaminé3 200/480380 à 93045Coulissement horizontalPanneaux M1Isolation phonique jusqu’à 34 dBA partir de 435
51AcoplanMur mobileRail au plafondOssature métalliquePanneaux de particules haute densité, 19 mmLaine de rocheBrut, feuilles d’apprêt, PVC, mélaminé, stratifié, plaquage bois, moquette, miroir…H nc/1 200 (1 vantail)10540 à 60Mono ou multidirectionnelM3 et M142 à 53 dBA partir de 340
52AcoverMur mobileRail au plafondAluminium anodisé naturel ou thermolaquéVitrage simple. Vitrage double avec ou sans stores incorporés_Vitrage3 500/1 20073A partir de 25, suivant vitrageMultidirectionnelSuivant vitrageA partir de 750
53AcomagicMur mobileRail au solAluminium anodisé2 panneaux de particules haute densité, 12 mmLaine de rocheBrut, prêt à laquer, mélaminé, placages bois véritables4 500/1 0008024Coulissement horizontalM3 et M1De 40 à 49A partir de 300
Algaflex54AlgasonicCloison extensible bois isophonique double paroiRail en acier 30 x 30 semi-tubulairePanneaux en aggloméré haute densité, 12 mm, M1_Externe : placage bois, stratifié ou mélaminéInterne : contrebalancement en stratifié3 060/6 000Vantail replié : 260Vantail déployé : 17025Coulissement horizontal_30nc
55AlgawoodCloison extensible bois à simple paroiRail en acier semi-tubulairePanneaux en aggloméré haute densité, 12 mm, M1_Externe : placage bois, stratifié ou mélaminé– Série 130 : 3 060/3 300– Série 230 :3 060/ 6 000 (1 vantail)_13Coulissement horizontal__nc
56Algaflex séries 7000 et 2600Cloisons extensibles tissu souple, à armature métalliqueSérie 7000 : rail en acier 30 x 30 semi-tubulaire.Série 2600 : fer 20 x 20 semi-tubulaireTissus souples (coton plastifié ou tissu d’ameublement)__Série 7 000 : 5 000/6 000 (1 vantail)Série 2 600 : 2 600/5 000 (1vantail)Série 7 000 : cloison déployée 150, cloison repliée 210. Série 2 600 : cloison déployée 95, cloison repliée 120Série 7 000 : 8/10 ou 12/14 (avec insonorisation renforcée)Série 2600 : 5/6Coulissement horizontal_Série 7000 : insonorisation renforcée 15/17 dB par ajout de 2 feutres de 8 mm.nc
57EcoplastCloison extensible en plastique rigideRail en fer semi-tubulairePanneaux en chlorure de polyvinyl__2 500/4 000 (1 vantail)Déployée : 60 Repliée : 1154/5Coulissement horizontal__nc
58ClassicMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 plaques d’aggloméré haute densité 16 mm, M1Laine de rocheMélaminé, tissus PVC, stratifié, placage bois stratifié ou naturel…12 000/1 30010050Mono, multidirectionnelCf ¼ d’heure, ½ heure et 1 heure45, 48 ou 52nc
59StylistMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 plaques d’aggloméré haute densité 16 mm, M1Laine de rocheMélaminé, stratifié, placage bois stratifié ou naturel10 000/1 30011550Mono, multidirectionnelCf ½ heure et 1 heure50 ou 54nc
60SilenceMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel4 plaques d’aggloméré haute densité 16 mm, M1Laine de rocheMélaminé, tissu PVC, stratifié, placage bois stratifié ou naturel6 000/1 30014675Mono, multidirectionnelCf ½ heure et 1 heure58nc
61LumièreMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 verres clairs trempés, 8 mm, espacés de 65 mm. Hauteur maxi du volume vitré : 2800 mm__4 000/1 25010055Mono, multidirectionnel_45nc
62EconomicMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 plaques d’aggloméré haute densité 12 mm, M1Laine de rocheMélaminé, tissu PVC, stratifié, placage bois stratifié ou naturel…4 000/1 3007535Mono, multidirectionnel_35nc
63AutomateMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 plaques d’aggloméré haute densité 16 mm, M1Laine de rocheMélaminé, tissu PVC, stratifié, placage bois stratifié ou naturel8 000/1 23410050Monodirectionnel_42nc
64Mur cintréMurs mobilesRail en aluminium anodisé naturel2 plaques d’aggloméré 16 mm minimumLaine de rocheVerre miroir ou aciern panneaux de bois (essences riches sculptées)10 000/1 20010050Mono ou multidirectionnelCf 1/2 heure et 1 heure45 à 54nc
Ceze65Variotec 100/GMurs mobilesAluminiumSystème tout verre à profilerie intégréVitrage trempé ou feuilleténcA partir de 45Mono ou multidirectionnelncSuivant vitragenc
Tableau réalisé en fonction des réponses des fabricants. Liste non exhaustive.
Cloisons mobiles : des modèles pour tous les besoins
FabicantmarquesService lecteurNom du produitTypes de cloisonCaractéristiquesDimensionsMode de déplacementPerformances
ProfilésParementRemplissageRevêtementHauteur maxi/largeur maxi (mm)Épaisseur (mm)Poids (kg/m2)Résistance au feuAffaiblissement acoustique (dB)
Bier66KiotoClaustra sans latte verticaleRail en aluminiumEncadrement en sapin du Nord_Toile polyester unie et non opaque2 600ncncCoulissement horizontal
67OsakaClaustra avec latte verticaleRail en aluminiumEncadrement en sapin du Nord_Toile polyester unie et non opaque2 600/900ncncCoulissement horizontal
Flex’Space68Palace 80Murs mobilesAluminiumDouble paroi en panneaux de particules 10 mmSelon le niveau d’affaiblis-sement acoustique : caoutchouc bitumé laine minéraleStratifié, mélaminé, placage bois… Finitions illimitées3 050/1 2408020 à 37Mono ou multidirectionnelPanneaux M136 à 44
69Palace 110 /110 LMurs mobilesAluminiumDouble paroi en panneaux de particules 18 ou 20 mmStratifié, mélaminé, placage bois… Finitions illimitées5 500/1 24011033 à 55Mono ou multidirectionnel38 à 52
70Palace 110 FMurs mobilesAluminiumDouble paroi en panneaux de particules 18 ou 20 mmStratifié, mélaminé, placage bois… Finitions illimitées3 450/1 24011045Mono ou multidirectionnelPanneau classe A246
71Palace 110 SMurs mobilesAluminiumDouble paroi en panneaux de particules 14 ou 18 mmStratifié, mélaminé, placage bois… Finitions illimitées11 000/1 24011031 à 50Mono ou multidirectionnel37 à 52
72Phonic double paroiCloison extensiblePanneaux décors 14/16 mm-Toutes sortes de finition décorative3 700/302Vantail replié : 150/200Vantail déployé : 11031 à 41Coulissement horizontalRetardement classe feu B1/M1 en option36 à 45
73ProgressCloison extensiblePanneaux décors 10 mm-Toutes sortes de finition décorative3 050/298Vantail replié : 130/16014Coulissement horizontal28
Hüppe Form74Gamme VaritransCloisons à vitrage intégral (a) Cloisons vitrées avec profils (b)Rails en aluminiumVerre sécurité simple (a), simple ou feuilleté (b)__3 500/1 300Eléments : 45Vitrage : 8/10/12150Mono, multidirectionnelncnc
75Gamme VariflexCloisons mobiles acoustiquesAluminiumChâssis en aluminium et acier.Profilés verticaux en aluminium avec lèvres souples et, selon modèles, avec bande magnétiqueSelon le niveau d’affaiblis-sement acoustique : caoutchouc bitumé laine minéralePanneaux de particules, panneaux en tôle d’acier, revêtement synthétique, selon modèles4 100 à 16 000/1 25080 à 146En fonction de niveau d’affaiblissement acoustique Environ 1 kg/dBMono, multidirectionnelCf jusquà 2h selon les produits37 à 58
76Gamme VaritecCloisons escamotable dans le plafondEléments vitrés, éléments en aluminium pris les uns dans les autres_Verre feuilleté, aluminiumSelon modèles : 3 720/5 972 (hauteur et largeur de passage)25 et 50 (selon modèle)ncVertical, avec stockage des éléments dans le faux-plafondncnc
77VariplanCloison plane et extensibleRails au plafond aluminiumLamelles à chants plaqués, 13 mm_Stratifié, ébénisterieHauteur : nc1 vantail : L maxi : 6 0601051 (ép. du paquet, cloison repliée)ncCoulissement horizontalnc24 (standard)30 (profil d’étanchéité supplémentaire)
78MultiflexCloison double paroiMécanisme en acier zinguéMatériel d’isolationSimili cuir spécial avec surfaçage solideHauteur : ncL maxi : 7 630ncncCoulissement horizontalncnc
Neves79DuoCloison de séparation coulissanteRails en aluminium_Mélaminé, miroir, vitrage clair sérigraphié, verre laqué, vitrage acidénc4, 8 ou 10, selon revêtementCoulissement horizontalncnc
Tableau réalisé en fonction des réponses des fabricants. Liste non exhaustive.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Wall.0  Concept de façade modulaire en bois zéro carbone

Wall.0 Concept de façade modulaire en bois zéro carbone

Lauréat du concours de l’innovation Energie Sprong dans la catégorie Façade-Maison individuelle, le 3 septembre dernier, le projet de façade bois Wall.0 est un concept modulaire à la fois écoresponsable et social.Cette...

11/09/2020 | Produit
Enquête volets coulissants (2/2) - Allier confort et sécurité

Enquête

Enquête volets coulissants (2/2) - Allier confort et sécurité

Enquête volets coulissants (1/2) - Entre ombre et lumière

Enquête

Enquête volets coulissants (1/2) - Entre ombre et lumière

Kalfire E-one propose une cheminée numérique

Kalfire E-one propose une cheminée numérique