Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Cloisons : des écrans mobiles de cantonnement

Sujets relatifs :

Cloisons : des écrans mobiles de cantonnement

Ces écrans rétractables contribuent à lutter contre la propagation des fumées toxiques dans les établissements recevant du public.

En complément des exutoires de fumée, les écrans mobiles, conçus par Souchier, représentent un moyen simple de bloquer les fumées toxiques d’un incendie et d’en faciliter l’évacuation vers les points d’extraction. Ils offrent l’avantage de préserver l’aspect architectural des espaces ouverts des centres commerciaux, galeries marchandes et atriums, avec un champ visuel libéré. Ces écrans répondent à de nombreuses configurations telles que le cantonnement ou l’isolation totale des fumées, l’isolation d’une trémie ou d’un ascenseur ou la simple canalisation des fumées. Très discret, ces écrans mobiles de cantonnement sont constitués d’un grand store équipé d’un moteur électrique, d’un coffre dissimulé au-dessus du plafond et d’une toile résistante au feu enroulée sur un axe cylindrique motorisé et lestée par la barre de charge.

Conforme aux réglementations les plus récentes

La toile épaisse et résistante de l’écran dispose de procès-verbaux d’essais pour la tenue à des températures de 600°C pendant une durée de 30 min minimum. Le recouvrement et l’étanchéité des stores respectent la norme EN 12101-1. Lorsque l’écran est enroulé en position d’attente dans son boîtier, il est dissimulé dans le plafond ou le faux-plafond.

Via une carte de contrôle moteur, la motorisation est actionnée à partir d’un coffret d’alimentation sauvegardé raccordé au secteur et commandé par les détecteurs de fumée situés dans les différentes zones et contrôlés par un module de contrôle de zone. Le système est à « sécurité positive » et garantit le passage en position de sécurité des écrans, même en cas de dysfonctionnement ou de rupture de l’alimentation électrique. Suite à un ordre de mise en sécurité, les écrans mobiles descendent à une hauteur prédéterminée au-dessus du sol. La descente s’effectue par zone à vitesse contrôlée et synchronisée. Une barre de charge au profil adapté à la structure du faux-plafond minimise les déflections de la toile et permet de tendre celle-ci dans des conditions optimales. Ils cantonnent partiellement ou totalement les espaces à protéger afin de faciliter l’évacuation des fumées toxiques par ventilation naturelle ou mécanique. En fin d’alerte d’incendie ou sur ordre, les rideaux actionnés par les moteurs s’enroulent et réintègrent leurs boîtiers dans les structures ou faux-plafonds du bâtiment.

Service lecteurs 517

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°250

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Grès cérame (1/2) - Le XXL repousse les limites de l'agencement

Enquête

Grès cérame (1/2) - Le XXL repousse les limites de l'agencement

L'aménagement intérieur trouve de nouvelles opportunités avec les carrelages très grand format pour sols et murs, mais aussi pour le placage de mobilier, de plans de travail ou encore de vasque. Le marché[…]

20/05/2019 | Produit
Grès cérame (2/2) - 50 nuances de grès

Enquête

Grès cérame (2/2) - 50 nuances de grès

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Enquête

Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Plus d'articles