Choisir la combinaison gagnante et bas carbone

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Choisir la combinaison gagnante et bas carbone

La start up Kompozite lance une plateforme qui propose des combinaisons optimisées selon les contraintes techniques d'un projet, tout en calculant l’empreinte carbone des systèmes générés. 

Entre contraintes techniques et environnementales, le choix des matériaux n’est pas toujours aisé. Raison pour laquelle Kompozite, start-up française, créée en 2020, incubée par le CSTB Lab et Station F, a développé une plateforme numérique et automatisée qui compare les systèmes constructifs. Elle propose via le generative design des combinaisons optimisées selon les contraintes techniques du projet immobilier, tout en calculant l’empreinte carbone des systèmes générés, que ce soit en neuf comme en rénovation. « Une fois les données du projet renseignées, l’utilisateur dispose dès la phase de conception d’une liste de matériaux ou combinaisons les plus adaptés aux contraintes réglementaires et aux risques d’assurabilité. Il connaît en même temps l’impact carbone et ses conditions d’utilisation, précise Damien Cuny, cofondateur de Kompozite. La base de données des matériaux, hébergée et créée par la start up, contient plusieurs milliers de références produits, pour le moment limité à la façade et l’enveloppe

Cet outil d’aide à la décision destiné aux architectes, bureaux d’études, maîtrises d’ouvrage, bailleurs, promoteurs et constructeurs, permet par la même occasion découvrir de nouveaux matériaux « et de faire émerger l’innovation matériaux bas carbone, car elle recense de façon continue les données des nouveaux produits du marché », poursuit-il. A l’instar de Jennifer Carre, architecte ayant testé la plateforme à la recherche de façades ventilées horizontales et verticales en zone sismique, et qui a pu en fonction des contraintes sélectionner quatre produits, comparer leur empreinte carbone et demander des échantillons. « Un gain de temps et une autre façon de concevoir : auparavant on recherchait le produit en fonction des besoins. Aujourd’hui, à partir d’un bilan carbone, on détermine la structure et affine les composants », affirme-t-elle.

Après avoir été testée par une cinquantaine d’acteurs de la filière (dont le BE Pouget Consultant, Vinci Construction, Woodeum...), la plateforme est désormais effective. Depuis janvier 2022, la plateforme est accessible gratuitement pour la donnée carbone lissée des produits de construction. Comptez ensuite entre 79 à 149 euros HT par mois pour l’abonnement, selon la formule choisie.

Quelques aménagements sont prévus comme étendre la solution à la structure et à la toiture « afin de proposer une offre complète à l’ensemble du bâtiment », d’insérer les lots techniques ou d’envisager une intégration dans le BIM pour permettre les échanges de données, ou simplifier les saisies d’entrées. Voire encore, une version en anglais ou en allemand d’ici 2023. Très vite sera également proposé un document RSEE des produits nécessaire pour le dépôt de construire.

Quant à l’avenir, la start up est plutôt optimiste. Remarquée parmi les 40 projets les plus prometteurs de 2022 de la Station F, labellisée GreenTech Verte par le Ministère de la Transition Écologique, elle vient de réunir 1,4 million d’euros auprès d’un consortium composé des investisseurs historiques et de nouveaux entrants (Citizen Capital, AFI Ventures et Foundamental, fonds d’investissement allemand). Ils ont permis d’embaucher une équipe désormais composée de 9 personnes et permettront de diffuser la solution sur tous les métiers de la conception des bâtiments en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles