Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Chauffage : une pompe à chaleur air/eau économe en énergie

Sujets relatifs :

Chauffage : une pompe à chaleur air/eau économe en énergie

Ce système de chauffage et/ou de rafraîchissement intègre des technologies de régulation qui offrent une consommation électrique réduite et un confort thermique optimisé.

Solution alternative aux chaudières traditionnelles à fuel ou à gaz, Altherma de Daikin est basée sur la technologie de la pompe à chaleur air/eau. Elle se décline en deux versions : une solution chauffage seul pour planchers et radiateurs basse température, et une solution réversible qui s’associe en plus avec des planchers chauffants/rafraîchissants ou avec des ventilo-convecteurs, pour le confort d’été.

Altherma est composée de deux modules séparés. L’unité extérieure intègre le compresseur et le condenseur, permettant l’échange de chaleur entre l’air ambiant et un fluide frigorigène. Celui-ci est acheminé via un réseau de tubes en cuivre, au kit hydraulique installé dans la maison. Ce dernier regroupe l’évaporateur, l’échangeur fluide frigorigène/eau et toute la panoplie hydraulique nécessaire pour faire circuler l’eau vers les émetteurs de chaleur : pompe 3 vitesses, filtres, contrôleur de débit, vase d’expansion… Daikin offre aussi la possibilité d’associer le système à une production d’eau chaude sanitaire, une vanne 3 voies orientant alors l’eau chaude dans un réservoir spécifique. Alimenté au plus par la pompe à chaleur jusqu’à une température de 50 °C, il intègre en partie haute une résistance pour un appoint électrique.

Au-delà du seul principe de pompe à chaleur basé sur l’utilisation pour partie d’une énergie gratuite (l’air), Altherma offre d’autres spécificités techniques dans le but d’optimiser le rapport entre confort thermique et consommation d’énergie. Il intègre d’abord la technologie Inverter, qui fait varier en fait la vitesse du compresseur en fonction de la température du logement. Ce qui signifie que l’appareil adapte en temps réel son fonctionnement aux variations de température intérieure, donc régule sa consommation électrique selon les besoins. Conséquence directe, une source d’économie d’énergie, et un coefficient de performance (1) élevé compris entre 4,05 et 4,56, qui rend d’ailleurs Altherma éligible au titre du crédit d’impôt à hauteur de 50 % du matériel.

Le système suit une loi d’eau

Deuxième point, dans le but de diminuer le coût d’investissement, Daikin offre la possibilité d’utiliser une pompe à chaleur légèrement sous-dimensionnée en terme de puissance par rapport au bilan énergétique de l’habitat, et de la compléter par une batterie électrique. Celle-ci fonctionne en fait uniquement lors de températures extrêmes (– 15 °C par exemple), la pompe à chaleur, moins performante par nature dans ces très basses températures, apportant alors 60 % des besoins. L’installateur paramètre au départ la température à partir de laquelle la batterie peut potentiellement s’enclencher, et Altherma gère automatiquement en fonction du besoin le moment où elle sollicitera la batterie. Ramenée sur l’année, la part de consommation électrique de cette batterie ne représente qu’environ 5 % du bilan énergétique total.

Autre point fort (surtout pour les planchers), Altherma « réagit » en fonction d’une loi d’eau, c’est-à-dire qu’il adapte la température de sortie d’eau du kit hydraulique en fonction de la température extérieure. Il fournira ainsi au plancher chauffant une eau plutôt à 25 °C par une température extérieure douce (16 °C), alors qu’à 0 °C dehors, il acheminera de l’eau à 30 °C.

Cette loi d’eau peut être modifiée par l’installateur suivant le lieu géographique, l’altitude… Dédié à l’habitat individuel, Altherma décline 3 modèles d’unités extérieures (5,7 à 8,4 kW), de batteries électriques (3, 6 et 9 kW) et de ballon eau chaude sanitaire (150, 200 et 300 l). D’autres tailles d’unité extérieure – jusqu’à 16 kW – viendront compléter l’offre d’ici juillet prochain.

Service lecteurs 535

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°268

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles