Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Centre d’exploitation géant pour le Grand Paris Express

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Centre d’exploitation géant pour le Grand Paris Express

© CMC-Vinci Construction

Souvent évoqué sous l’angle de ses infrastructures, le projet du Grand Paris Express comprend aussi des équipements annexes dont un gigantesque centre d’exploitation de 6 hectares en cours de construction situé à Morangis, en limite sud-ouest de la plateforme aéroportuaire d’Orly.

Le hall de maintenance en cours de construction est un bâtiment en béton de 160 m x 42 m x 10 m hauteur. Son ossature est constituée de 22 doubles portiques poteau-poutre en béton armé de 21 m de portée chacun, fondés sur des massifs sur pieux. Les poteaux et poutres de ces portiques ont été réalisés par Capremib. Chaque portique est positionné avec une trame constante de 7,75 m. Les poteaux en béton armé sont encastrés dans les massifs sur pieux et les poutres sont articulées entre poteaux. Le bâtiment est divisé en 4 blocs avec un joint de dilatation toutes les 5 trames, soit environ tous les 39 m afin de négliger les effets du retrait. Les portiques sont doublés au droit du joint de dilatation et supportent une dalle de couverture béton armé également autoportante.

L’ossature béton se compose de 88 poteaux et 44 poutres ainsi que de 96 poutres chevêtres et de 48 acrotères pour une longueur totale de 370 ml. Les études menées en partenariat avec le bureau d’études de Vinci ISC ont pour objectif de donner une longévité d’au moins 100 ans à ces éléments. Capremib a réalisé deux séries de poutres en U avec contre-flèche calculée pour être autoportantes à chaque étape de la construction, de la pose sur les poteaux jusqu’à la mise en charge des dalles de toiture en passant par le remplissage du U de la poutre. La première série compte 22 poutres de 37 tonnes, dont 5 tonnes d’acier, pour une longueur de 20,60 m. Dans la seconde série, les 22 nouvelles poutres, plus lourdes, pèsent 39 tonnes dont 5,5 tonnes d’acier pour une longueur de 21,64 m.

La fabrication des 88 poteaux, de 8,5 m de hauteur, réalisés à un rythme de 4 unités/jour comprenait deux types de formats identiques en nombre :

- 44 poteaux de section 80x80, Poids 14 Tonnes

- 44 poteaux de section 60x80, Poids 11.5 Tonnes

Capremib a équipé chaque pied de poteau d’une fixation Peikko coulée dans les poteaux durant le processus de préfabrication. Parallèlement, les boulons d’ancrage étaient coulés dans les massifs de fondations afin de créer des connexions rigides instantanées des poteaux.

L’ossature poteaux-poutres est ensuite habillée par des prémurs périmétriques thermiques non porteurs fixés sur les nervures tertiaires au niveau des corbeaux.

Pour assurer la livraison des poutres et poteaux, prévue fin août, Capremib a mis en place un programme de fabrication soutenu, sans interruption durant toute la période estivale, de juin à août, permettant à l’entreprise Chantiers Modernes Construction de démarrer aussitôt la pose en août.

Une fois achevé, ce site sera dédié à la maintenance du matériel roulant de la ligne 14 où il sera révisé, entretenu, réparé, nettoyé et remisé. Le SMR accueillera également les futures rames du métro automatique.

 

Quelques chiffres :

132 poteaux et poutres

+ 1200 m3 de béton coulé en 2 mois

300 Tonnes d’acier CFA assemblés en 2 mois dans l’atelier AFCAB de Capremib Cormicy

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Façade organique en nid-d'abeilles

Façade organique en nid-d'abeilles

Atypique, cette façade sur rue composée d'un savant assemblage de cellules vitrées, mises en relief par un jeu d'épaisseurs, confère une identité forte au nouvel Institut de l'Audition. Le[…]

04/12/2019 | InnovationEnveloppe
Amener la construction durable à haut niveau

Publi-rédactionnel

Amener la construction durable à haut niveau

Inauguration du nouveau Centre Hospitalier Ouest Réunion

Inauguration du nouveau Centre Hospitalier Ouest Réunion

Des piliers « baobabs » poussent dans une gare

Des piliers « baobabs » poussent dans une gare

Plus d'articles