Dossier

Boîtes de nuit

Sujets relatifs :

Danser, boire et flirter semble bien être une vieille mode… Sans remonter jusqu’aux orgies romaines ou aux fêtes royales à Versailles, les clubs new-yorkais de la prohibition pourraient tenir lieu de glorieux ancêtres à nos boîtes de nuit… À ce bémol près que la musique y était jouée par des orchestres, or le concept actuel des discothèques consiste à ce qu’un disc-jockey passe de la musique préenregistrée. Ce concept-là date possiblement de la Seconde Guerre mondiale. Le terme de discothèque fait d’ailleurs référence à un lieu, La Discothèque, qui reste mythique car non confirmé, sis rue la Huchette, à Paris, où, durant la Seconde Guerre mondiale, on pouvait commander l’écoute d’un disque.

En toute logique, les Anglais ont leur propre inventeur du concept, un certain Jimmy Saville, qui, à la même époque, voulait faire écouter sa collection de 78-tours à un public du week-end. Voilà pour l’histoire.
Les boîtes de nuit, lieux de fêtes et de licence, n’en sont pas moins des établissements recevant du public au sens de la réglementation. La sécurité incendie y est donc un sujet d’attention particulière. D’autant que les cas d’incendie mortels dans ce type d’établissements ont été nombreux de par le monde. En France, la tragédie du dancing le 5-7 à Saint-Laurent-du-Pont en Isère (146 morts en 1970) aura marqué les esprits. Outre les dispositifs mis en œuvre, c’est leur entretien qui semble la clé de leur efficacité.
Spot, wash, beam : les anglicismes fleurissent quand on évoque l’éclairage utilisé pour accompagner la musique. La boîte de nuit est pour ce domaine un lieu de grande créativité technique.
Et pour que la fête reste folle, il faut que les voisins ne s’y sentent pas conviés malgré eux. L’acoustique, sujet commun aux salles de spectacles, s’intéresse cette fois seulement à éviter que le son ne sorte. Le volume sonore rend, lui, inutile le travail de l’acoustique intérieure. Enfin, pour garantir une atmosphère respirable, la ventilation a son rôle à jouer à l’heure où la cigarette n’a plus sa place sur les dance-floors.
Pour conclure ce dossier, nous nous intéresserons au projet du Colisée, un établissement neuf à Saint-Raphaël (Var). C’est la mairie qui a pris l’investissement à sa charge, car il manquait un lieu de fête à la commune. Après les médiathèques, les arenas, ou le tramway, la discothèque sera-t-elle le nouvel équipement public à la mode ?

N°348

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°348

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles