Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Bois/acier et industrialisation pour limiter les coûts

Sujets relatifs :

Bois/acier et industrialisation pour limiter les coûts

Une structure d'acier et une fermeture à base de bois, selon une conception bioclimatique très poussée, fait de la maison construite à Toulouse par Roland Gallart un exemple optimisé de l'exploitation de la mixité dans l'habitat avec des gains sensibles de durabilité, de confort et un optimum technico-économique.

© Photo Gerôme

Véritable pari économique au départ, cette maison, qui fait appel aux éléments de la filière industrielle, exploite les performances de l'acier pour la structure, l'efficacité du bois pour son confort. Après 20 ans d'existence, elle n'a pas pris une ride.

Quand, en 1994, ses clients sont venus demander à Roland Gallart, architecte à Toulouse, de leur concevoir une maison de 150 m2 à partir d'un programme bien précis, ils lui ont aussi donné un cadre financier très strict : 650 000 francs, soit moins de 100 000 euros. « La seule solution était de faire des choix minimalistes où tout serait à sa place, mais rien ne serait superflu », explique-t-il. Pour gagner sur tous les postes, limiter le risque au minimum, la meilleure solution consistait à rechercher un système le plus proche possible de la construction industrielle. En dehors d'une contrainte de site forte liée au règlement d'urbanisme et qui imposait, de fait, un mur de maçonnerie le long de la rue afin de rester en harmonie avec le style local, liberté était laissée côté jardin. Roland Gaillart a donc travaillé sur un projet pour lequel le principe d'économie n'était pas seulement financier, mais aussi conceptuel. Plusieurs années après la construction, il s'inscrit toujours harmonieusement dans un site original, où les aménagements paysagers d'une grande richesse, qui ont été réalisés depuis, ne sont pas sans rappeler certains jardins orientaux. Le bambou y est notamment très présent.

Une galvanisation sans défaut

La recherche de la simplicité économique alliée, à une forme épurée de ligne, imposait naturellement un système constructif le plus élémentaire possible, mais efficace, de structure poteau-poutre avec un remplissage. L'acier est ainsi support très léger (un minimum de fondations) d'un bâtiment d'un seul niveau, totalement orienté vers la verdure et lui faisant face par l'intermédiaire de façades où le simple bardage extérieur, habillé d'acier galvanisé, ferme une double peau qui sert également de régulateur thermique. « L'hiver, le soleil est bas et vient chauffer l'air de la lame, tandis que, l'été, avec un soleil haut, le débord du toit protège les façades », précise l'architecte. L'isolation est assurée par 15 cm de laine de roche et la plaque de plâtre intérieure. Quant à la couverture, bien isolée, elle est aussi directement issue de la filière industrielle : une étanchéité sur bacs acier. L'auvent qui parcourt la façade s'est végétalisé avec le temps. Le choix de la galvanisation a été retenu en raison de la présence, à proximité de la maison, d'une usine de traitement des déchets. Une certitude : vingt ans après, rien n'a bougé, même s'il a fallu traiter le bois plusieurs fois. Enfin, le bois est très présent au travers des volets, platelage extérieur, et plancher intérieur, pour lequel l'architecte a retenu les panneaux également utilisés pour la façade, qui sont posés sur une dalle en béton. Cette construction qui, bien au-delà de la mixité, exploite béton, acier, bois, mais aussi la végétation offre à ses habitants trois chambres, dont certaines avec mezzanine, un bureau, les pièces à vivre et la cuisine. Vingt ans après sa construction, ce modèle de simplicité mais aussi d'élégance, n'a pas pris une ride.

Maître d'ouvrage : privé.

Maître d'œuvre : Rolland Gallart, architecte.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°329

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

Entretien avec Claire Boutain, directrice technique de Qualiconsult Immobilier, autour du repérage des matériaux contenant de l'amiante avant travaux.  CTB - Dans quel cadre s'inscrit l'arrêté[…]

07/11/2019 |
L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Acrotères béton ou briques : des règles complètes

Acrotères béton ou briques : des règles complètes

Plus d'articles