Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

BIM, garde-corps, marquage CE au cœur de l’actualité métallerie

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

BIM, garde-corps, marquage CE au cœur de l’actualité métallerie

© Carre

Face aux fortes évolutions normatives et réglementaires, les Assises seront rythmées par des ateliers techniques. Petit aperçu avec Jonathan Barreau, responsable technique à l’Union des métalliers.

L’atelier BIM ouvre la journée. Un sujet majeur ?
Le BIM et la maquette numérique gagnent du terrain dans la construction. Autrefois, le BIM était uniquement dans la commission prospectives et innovations, il a aujourd’hui également sa part dans la commission technique, preuve qu’il fait partie du quotidien. Les travaux de cet atelier portent aujourd’hui sur les outils et l’interopérabilité ou comment travailler intelligemment pour que le métallier ne soit pas un simple exécutant, la méthode Lean sur chantier… La vie concrète d’un chantier BIM y est abordée. Aussi, un groupe de travail au sein de l’Union des métalliers a été créé en début d’année sur le BIM afin de faire écho au projet Afnor POBIM (Propriétés et Objets génériques pour le BIM). Le but de ce projet est de définir 150 objets et 1500 propriétés pour le BIM afin de créer une base de données basée sur les différents corps d’état du bâtiment (groupes de travail basés sur les différents DTU de la profession). L’Union des métalliers, faisant partie de plusieurs de ces groupes de travail Afnor, a ainsi créé le « GT BIM » afin de répondre au mieux aux exigences du projet et impliquer les métalliers et autres professionnels. Les garde-corps, escaliers, mains courantes ont entre autre été traités.

Un atelier spécifique peau extérieure est proposé. Pourquoi ?
L’isolation extérieure de l’enveloppe est au centre des débats depuis l’incendie meurtrier de la tour Grenfell à Londres. Les prochaines réglementations thermiques vont accentuer les exigences environnementales. Il est question dans cet atelier de faire le point sur les performances énergétiques des bâtiments, mais aussi sur la limitation des risques de propagation d’incendie et de la sécurité incendie… la conciliation entre ces deux thématiques induit le traitement des bardages par le métallier. Le groupe de travail « sécurité incendie et retard à l’effraction » de l’Union devrait reprendre ses travaux d’ici fin 2018 afin de ne pas rester en marge de ces actualités.

© FFB - Jacques LEBAR

Le marquage CE des ouvrages de métallerie sera également évoqué. Une grosse actualité ?
Les conditions d’application du Règlement européen sur les produits de construction, et en particulier celles relatives au marquage CE sur la base de la norme NF EN 1090-1, sont encore méconnues. Il est donc utile de rappeler les règles d’application, les outils disponibles pour mieux comprendre leur environnement et les travaux en cours pour clarifier leur application. Aussi, le marquage CE des portes coupe-feu donnant sur l’extérieur sera rendu obligatoire d’ici fin 2019. Des précisions concernant l’application de ce marquage et les conséquences pour les métalliers seront explicitées lors de cet atelier. L’Union des métalliers défend par ailleurs les intérêts de la profession au sein des commissions européennes : il est notamment question de ne pas inclure de produits non structuraux dans le champ d’application de la NF EN 1090-1.

Les normes sur les garde-corps sont en cours de révision. Qu’en est-il ?
Les normes et réglementations sont régulièrement révisées et celles concernant les garde-corps en font partie. Il est important de mettre l’accent sur les points de vigilance en termes de conception et de dimensionnement, ou encore d’accessibilité, de sécurité et de traitements de surface (traitements anticorrosion et traitements de finition). Les derniers résultats d’essais de tenue au choc selon la NF P 01-013 et le DTU 39P5 sur remplissage verrier pris en pince et remplissage en tôle perforée seront disponibles sur le site de l’Union des métalliers www.metal-pro.org mi-juillet. D’autres points sont suivis par l’Union comme l’élargissement sur les futures évolutions des garde-corps (révision de la NF P 01-012 en cours), qui devrait traiter du risque d’escalade (cas non traité actuellement par la norme). Ou les fixations adaptées aux garde-corps, leur importance et le cas concret des fixations en extérieur (retour sur l’obligation ou non d’utiliser a minima des fixations Inox A4). L’Union met également un point d’honneur à encourager un travail de qualité portant sur l’importance de la conception des ouvrages de métallerie dans la tenue à la corrosion et l’esthétique de la finition, avec un point sur les différents procédés de protection des métaux (galvanisation à chaud, métallisation, peinture, duplex galva et peinture ou métallisation et peinture, laquage ou thermolaquage). Les défauts de soudure, arêtes vives, zones de rétention d’eau, vissage et boulonnage sont autant de sujets étudiés par l’Union afin d’établir des recommandations sur les bonnes pratiques à avoir afin de limiter les phénomènes de corrosion prématurée.

 

© CEATech Nantes

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Des bureaux sur le pont

Des bureaux sur le pont

Un ambitieux programme tertiaire vient enjamber des voies de chemin de fer dans le Sud de Paris, grâce à des poutres en acier de très grande portée. Sur l’avenue de France (Paris 13e),[…]

11/03/2019 | Acier
Les poteaux d'abord

Les poteaux d'abord

Un guide spécifique Performances des traitements de surface et finitions en métallerie

Un guide spécifique Performances des traitements de surface et finitions en métallerie

« L’avenir de la métallerie passera par l’alliance du savoir-faire et de l’automatisation des machines, de la percée du numérique et des nouvelles technologies »

« L’avenir de la métallerie passera par l’alliance du savoir-faire et de l’automatisation des machines, de la percée du numérique et des nouvelles technologies »

Plus d'articles