Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

BIM d'Or : Les nominés Projet inférieur à 1 000 m² en neuf ou rénovation

BIM d'Or : Les nominés Projet inférieur à 1 000 m² en neuf ou rénovation

Le 21 septembre aura lieu à la Station F, à Paris, la 7e cérémonie des BIM d’Or. Les lauréats des 11 catégories seront dévoilés.

Assistez en live à la cérémonie de remise des BIM d’or, inscription gratuite ici : https://www.lemoniteur.fr/nos-webinars/trophees-bim-d-or-100042287?

Maison à Montpellier (34)

Les travaux de rénovation et d’extension de cette maison individuelle n’ont demandé que neuf mois entre le début de la conception et la livraison. Le logement a été converti en bureau grâce à une extension en métal et bois, portant sa surface finale à 251 m². La modélisation de l’existant a permis d’anticiper sur la commande et la préfabrication des éléments en métal et bois. Les délais ont aussi été optimisés grâce à la participation collective des intervenants dans le processus BIM.

Équipe MOA : GLA Patrimoine. MOE : Lhenry Architecture. BET : CAeP Ingénierie
et Arkexe.

Logiciels Archicad, Lumion, Plancal, Sketchup, BIM Office.

Logements en Essonne et dans les Yvelines

Débuté en mai 2020, le projet Scan & Renov vise à rénover 300 à 400 logements par an. L’originalité réside dans l’utilisation d’outils grand public pour réaliser le nuage de points initial du logement à rénover. Les données sont ensuite traitées de façon à ajouter les propriétés des objets BIM. La démarche permet d’identifier au plus juste les quantités de matériaux et de limiter le gaspillage. Le coût d’intervention sur chaque logement est ainsi de quelques centaines d’euros. Grâce à l’IA et à la similitude entre logement, l’entreprise vise l’automatisation des tâches.

Équipe MOA : Les résidences Yvelines Essonne. Entreprise : GTM Bâtiment.

Logiciels Recap (Autodesk), Revit et Wizzcad.

Maison à Nogent-sur-Marne (94)

La rénovation et l’extension de cette maison doit permettre de la transformer en bâtiment passif. À partir du scan 3D
de l’existant, le BIM a servi à renseigner les logiciels de calculs, en particulier pour le calcul thermique. L’usage de BIM2PH permet de récupérer les données de la maquette pour renseigner le logiciel PHPP, indispensable pour obtenir la labélisation passive.

Équipe MOA : Richard Bonnevie. MOE :
No Man’s Land. BET : IPC. Entreprise : GRB.

Logiciels Revit, Archiwizard, Attic+, Windesc
et Winquant, Numfem Therm, BIM2PH.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Projet Bélénos, ça avance

Projet Bélénos, ça avance

Le projet Bélénos, porté par les industriels Systovi (Loire-Atlantique) et Voltec Solar (Bas-Rhin), se concrétise. L’ambition est de faire émerger un leader du solaire français avec une capacité de production d’électricité de...

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

En verre et contre tout

En verre et contre tout