BIM d'Or : les nominés de la catégorie Projet supérieur à 30000 m2 en rénovation

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

BIM d'Or : les nominés de la catégorie Projet supérieur à 30000 m2 en rénovation

La remise des BIM d'Or 2022 approche. Voici les trois projets nominés dans la catégorie Projet supérieur à 30000 m2 en rénovation.

Terralumia, Champagne-au-Mont-d'Or (69)

Le Crédit Agricole Centre-Est mène une réhabilitation lourde de son siège social en Auvergne-Rhône-Alpes. Au menu : la rénovation de cinq bâtiments (68 000 m²) et la construction d'un édifice de 9 000 m² pour janvier 2023. L'innovation tient dans la collaboration en open BIM avec 123 maquettes réalisées par et pour 34 corps de métiers. L'appropriation par les équipes travaux a été facilitée grâce aux compilations des maquettes sous Solibri et leur visualisation via tablettes. En vue de l'exploitation, les maquettes des dossiers des ouvrages exécutés (DOE), bâties à l'avancement, n'auront pas besoin d'être adaptées à la Gestion exploitation maintenance en BIM. Le développement progressif du jumeau numérique s'effectuera au niveau de l'hyperviseur, sans nécessiter d'interaction avec les modèles natifs. Le modèle du site, baptisé Terralumia, viendra enrichir la base de données du Crédit Agricole Centre-Est, qui possède déjà 189 maquettes de ses agences en exploitation.

Équipe : MOA Crédit Agricole Centre-Est, Crédit Agricole Immobilier. AMO BIM Axéo FM, Stereograph. MOE Archigroup, Atelier Roche, Ingegroup, WabiSabi, Tetris, Siaf, Since. BET Archigroup, DPI, Addenda, Medieco, CER, Katène, Bimly (synthèse). Entreprise Bouygues Bâtiment Sud-Est.
Logiciels : Revit, Solibri, Dalux, Tekla, Covadis, BimCollab, ArchiCAD. TopSolid.

Grand Palais, Paris (75)

À grand monument, grande complexité. Pour restaurer l'emblématique Grand Palais, les équipes de l'agence Chatillon Architectes et d'Ingérop fonctionnent en cellule intégrée au sein de l'édifice depuis 2020. Leur objectif : réaménager les 77 000 m² de volumes existants et les mettre en conformité avec les normes actuelles de confort et de sécurité. Pour ce faire, 35 maquettes numériques compilent 15 Go de données et plus de 150 000 objets, hébergés sur un serveur sur site. Il a tout d'abord fallu représenter le plus fidèlement possible la géométrie de ce monument centenaire. Les tracés géométriques des 3 000 plans d'archives superposés à des nuages de points et à des relevés géomètres ont permis d'établir un diagnostic patrimonial numérique. Les maquettes, complétées de simulations aérauliques et thermiques, ont ensuite servi à la conception puis à l'exécution. À l'issue des travaux (contraints par la date d'ouverture des Jeux olympiques et paralympiques 2024), la maquette pourra être réutilisée par le client pour son exploitation et l'évolution du bâtiment.

Équipe : MOA Réunion des musées nationaux. MOE Chatillon Architectes (mandataire). BET Ingérop, Igrec, Cicad, 8'18', Acoustique Vivié et associés, Aubépine, DAL, Arcora, Roux Ingénierie. Entreprises Atelier Perrault, Verre et Métal, Chevalier, UTB, etc.
Logiciels : Revit, Navisworks, ReCap, Oasys GSA, Advance Design, Ansys Fluent, Urbawind, Dynamo, Unity, Enscape.

Eau de Paris, Paris (75)

Afin d'améliorer les performances de ses équipes grâce à des visites virtuelles et des recherches documentaires plus simples, l'établissement public Eau de Paris prévoit de réaliser les jumeaux numériques de son patrimoine existant. Le projet concerne 2 050 km linéaires de réseaux de distribution d'eau, 470 km d'aqueducs principaux, sept usines de traitement (60 000 m²), 11 réservoirs (222 000 m²) et 61 bâtiments tertiaires. L'objectif est d'améliorer la performance du patrimoine et d'initier une stratégie d'investissement fondée sur la donnée. Sa création a débuté dès 2018 au travers de deux projets majeurs : la réalisation d'un surpresseur d'eau non potable au réservoir de Passy et la modernisation de l'usine de traitement d'eau potable d'Orly (94). Pour chacun d'eux, les ouvrages existants ont été numérisés et les nouveaux conçus en BIM. À terme, le jumeau numérique complétera et connectera des données de système d'information géographique (SIG) et de logiciels de GMAO. L'ambition est de diminuer les coûts de travaux.

Équipe : MOA et MOE Eau de Paris avec Atelier Monique Labbé, Setec. BET Eau de Paris (DIP), Stereau, Setec, Arting, BTP Consultants, Citae, Sade, TTGE. Entreprises Steareau, Razel-Bec, Setha, Eiffage, Industrelec, Amber Technologies.
Logiciels : Revit, Recap, Navisworks, Iris, WatGis, MezzoTeam.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

Evénement

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

L'événement Bâtir pour le climat, organisé par Infopro Digital, constitue l'occasion pour tous les acteurs du BTP d'échanger autour des enjeux actuels et à venir, pour atteindre la neutralité carbone au plus rapidement.L'événement...

01/12/2022 | RénovationRecyclage
Le soleil réinvente l'eau chaude

Le soleil réinvente l'eau chaude

Quand l'électricité sort de cellules

Quand l'électricité sort de cellules

La PAC air-eau veut jouer collectif

La PAC air-eau veut jouer collectif

Plus d'articles