Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Béton thermique structurel sans rupteurs

Sujets relatifs :

Béton thermique structurel sans rupteurs

Le Thermovoil est un béton S4, donc de consistance fluide, qu’il faut vibrer selon les règles de l’art.

Le Thermovoil, destiné à une utilisation en façade pour des bâtiments avec isolation thermique par l’intérieur, améliore l’étanchéité à l’air tout en traitant les déperditions thermiques.

Sur ce projet immobilier, qui consistait à construire quatre bâtiments (jusqu’à R 4) représentant 99 logements, à Soisy-sous-Montmorency (95), « Notre interlocuteur nous avait fait part des difficultés rencontrées par le thermicien au niveau de l’équilibre thermique, explique Stéphane Prevost, directeur général d’ITB 77. Ayant réalisé quelques voiles d’essais concluants avec le nouveau béton isolant Thermovoil d’Unibéton (Italcementi Group), nous lui avons donc transmis le dossier technique du produit ».

Le bureau d’études thermiques donne alors son aval pour réaliser les façades des quatre bâtiments, celles-ci représentant, côté béton, 12 à 15 % du volume global de l’opération, soit environ 700 m 3 de Thermovoil.

Simplifier la tâche des entreprises

Pour mettre au point cette nouvelle solution constructive, Unibéton devait, bien entendu, concevoir un produit qui réponde aux exigences de la RT 2012, celle-ci imposant, notamment, une consommation énergétique primaire moyenne inférieure à 50 kWh/m 2 /an dans un bâtiment neuf.
« La nouvelle réglementation souligne également d’autres points de construction à prendre en compte, en particulier au niveau des liaisons planchers-voiles pour lesquelles un flux de déperdition limite est autorisé », précise Bruno Classen, chef de projet Marketing-innovation chez Unibéton.
Un paramètre qui amène les constructeurs à employer des rupteurs de pont thermique, lorsque le bâtiment est isolé par l’intérieur. « Cette nécessité génère, sur le chantier, des contraintes de mise en œuvre, poursuit Bruno Classen. Notre volonté était de développer un produit qui se passe de rupteurs, afin que les entreprises retrouvent un procédé en adéquation avec leurs habitudes constructives. »
Dans la pratique, il fallait donc trouver le compromis entre deux exigences anti-nomiques : le maintien des performances mécaniques du béton et l’augmentation de sa résistance thermique.

Une mise en œuvre facilitée

Pour atteindre cet objectif, Unibéton a non seulement travaillé sur le sourcing des granulats isolants, mais également sur la formulation de la pâte ciment. Résultats : Thermovoil s’inscrit dans la classe de résistance LC 25/28 - soit une tenue à la compression de 25 MPa - et répond, bien entendu, à la norme béton NF EN 206-1. Il est également conforme au futur DTU 21 révisé qui sera publié courant 2013, ainsi qu’aux réglementations sismiques et acoustiques en vigueur.
Côté performances, le Thermovoil affiche une conductivité thermique utile (?u) de 0,54 W/m.K, soit pratiquement quatre fois moins que celle d’un béton classique. Une valeur qui limite donc, de manière significative, les déperditions par ponts thermiques tant en liaison horizontale (plancher intermédiaire/voile de façade), qu’en liaison verticale (voiles extérieurs/murs de refend). Le tout sans aucun dispositif complémentaire ce qui, encore une fois, était le but recherché. « La suppression des rupteurs fait que notre produit revient pratiquement au même prix qu’une solution traditionnelle si l’on raisonne en terme de coût global », affirme Bruno Classen.
Sur le plan technique, le Thermovoil est un béton S4 (consistance fluide) qu’il faut vibrer selon les règles de l’art.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°325

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Une salle de spectacle à l'étage noble

Une salle de spectacle à l'étage noble

La construction d'une salle de spectacle au premier étage d'un centre culturel parisien a demandé une consolidation de structure via un dispositif de renforcement et de soutien en voiles béton. À la Goutte[…]

10/04/2019 | Chantier
Des bureaux recomposés sur l'existant

Des bureaux recomposés sur l'existant

IGH (2/6) - L'heure des restructurations

Dossier

IGH (2/6) - L'heure des restructurations

L'immeuble qui Pulse le BIM

L'immeuble qui Pulse le BIM

Plus d'articles