BÉTON Fibre structurelle synthétique pour bétons HP

Sujets relatifs :

BÉTON Fibre structurelle synthétique pour bétons HP

Destinée à renforcer les bétons et à se substituer, dans certains cas, aux armatures passives, la macrofibre ou fibre structurelle S50 de Chryso est constituée d’un mélange de polypropylène et de polyéthylène. D’une longueur de 50 mm et d’un diamètre de 1,1 mm, cette fibre de couleur blanche peut s’employer dans tous les domaines de la préfabrication, les dallages et les bétons projetés. Facile à mettre en œuvre, elle se disperse rapidement dans le béton dans les trois dimensions. Sa structure supprime la corrosion et réduit l’usure des malaxeurs. Sans danger de manipulation pour son utilisateur, elle supporte l’utilisation d’accélérateurs chlorés qui renforce son accrochage à la matrice cimentaire. Avec un module d’élasticité de 5 GPa et une résistance à la traction de 600 MPa, elle apparaît comme une alternative aux fibres métalliques. Toutefois, avec un plus, sachant qu’à performances égales, il faut sept fois moins de S50 que de fibres métalliques : 3 à 4 kg/m3 au lieu de 20 kg. À noter qu’un béton renforcé de fibres synthétiques offre également une grande résistance post-fissuration.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles