Béton étanche pour le sous-sol d’un équipement sportif

Sujets relatifs :

PHOTO - 853973.BR.jpg

« Le chantier du complexe sportif de Longvic [Côte-d’Or] a occasionné la première mise en œuvre en France de ce béton destiné à protéger les structures enterrées des risques d’infiltration », indique Lan-Tâm Tran, chef de produit béton étanche chez Sika. L’équipement, conçu par l’agence d’architecture Dietrich-Untertrifaller, comprend notamment une salle de hand-ball, une tribune, un dojo et accueille, en R-1, des salles multisports et des vestiaires. Il est implanté un mètre au-dessus d’une nappe phréatique, or celle-ci pourrait, en cas de crue centennale, dépasser le radier de 40 cm. Le maître d’ouvrage souhaitant parer à tout risque d’infiltration, l’entreprise de gros œuvre chargée des travaux, GCBAT, a choisi la solution Sika. Alternative à une étanchéité rapportée, cette dernière résulte à la fois de la formulation d’un béton étanchéifié dans la masse et de la détermination d’un système constructif tenant compte des contraintes particulières du terrain. « Deux types de bétons, destinés l’un aux radiers et l’autre aux voiles, ont été formulés à partir des matériaux locaux fournis par Dijon Béton et adjuvantés avec un superplastifiant et un additif d’étanchéité issus de nos gammes, explique Lan-Tâm Tran. Mais au-delà de la stabilité et de la convenance des formules, c’est le soin apporté à la mise en œuvre qui conditionne la performance du béton étanche. » En phase chantier, il faut ainsi se prémunir contre le risque de rupture de bétonnage et veiller à renforcer les points faibles de l’ouvrage (joints de construction, passage de canalisations) ; ces derniers ont ainsi été traités avec des joints hydrogonflants. Une demande d’Atex est en cours, qui devrait favoriser, à terme, le déploiement dans l’Hexagone de cette solution déjà éprouvée à l’étranger, notamment en Grande-Bretagne et en Suisse.

N°343

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°343

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

BIM in the USA

BIM in the USA

La digitalisation de la construction semble acquise aux États-Unis. Mais le pays de l'Oncle Sam est-il pour autant en avance sur la France ? Petit tour de l'actualité numérique à Boston pour s'en rendre[…]

BFUP : La guerre des bétons ?

BFUP : La guerre des bétons ?

Le Sycabel édite son guide RPC câbles

Le Sycabel édite son guide RPC câbles

PaintUP robotise l'entretien et la peinture sur grande façade

PaintUP robotise l'entretien et la peinture sur grande façade

Plus d'articles