Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Bardages en terre cuite : alliance du « naturel » et de la technicité

Sujets relatifs :

Bardages en terre cuite : alliance du « naturel » et de la technicité

Monté sur une ossature secondaire et associé à une isolation ventilée, le bardage terre cuite s’est fortement développé en parement d’immeubles de bureaux. Ses éléments, de plus en plus grands, s’accordent avec des brise-soleil pour créer de nouvelles modénatures.

Tradition centenaire dans nombre de provinces françaises, l’utilisation de tuiles plates sur pignon ou en partie de façade a fait un grand bond en avant dans les années 80. En effet, en 1983 la société Woestelandt dépose le brevet d’un système original de fixation mécanique des tuiles plates en façade, baptisé ­« L’accroche ».

Avec ce procédé qui reste fidèle à une tradition de couvreurs, c’en est pourtant fini des traditionnelles tuiles clouées sur les façades comme celles des maisons normandes à proximité de la firme. Le parement en terre cuite est bien composé de tuiles plates mais leur face arrière est spécialement étudiée pour auto-bloquer et verrouiller les éléments entre eux. Avec ce système, il se pose sur une ossature secondaire de forme trapézoïdale en bois ou métallique. Cette ossature secondaire est elle-même fixée sur une ossature primaire, solidarisée au gros œuvre par des pattes en équerre.

Plus de 350 000 m2 de façades réalisées

Autre avantage déterminant : du simple vêtage, on peut passer au bardage isolé car une solution complémentaire d’isolation thermique peut être apportée par des panneaux rigides ou semi-rigides, de laine minérale ou équivalent. Les professionnels du ­bâtiment ne s’y trompent pas et lui décernent, lors de Batimat 1985, la Pyramide d’argent de l’innovation. Plus spécialement pour son système Bardeaubric assurant un recouvrement par motte qui crée l’étanchéité et offre un effet « briques maçonnées ».

La réussite est rapide pour l’entreprise (proche de Saint-Omer) qui peut se flatter dès 1999, d’avoir réalisé, avec les différentes déclinaisons de son système, plus de 350 000 m2 de façades. Notamment sous l’effet dynamique du besoin de réhabilitation thermique (et esthétique) des façades des logements collectifs avec des solutions isolation par l’extérieur.

La riposte de la concurrence s’organise alors rapidement lorsque Guiraud – intégré depuis au groupe Terreal (Guiraud, Tuiles Lambert, TBF, Ludowici, Ceramicas del Ter, San Marco Laterizi et TBF Malysia) – lui répond avec son système « tuiles de ­bardage ». Ce développement des façades rapportées constitue aujourd’hui pour cette ex-filiale de Saint-­Gobain un important moteur de développement.

Une tendance amorcée dans les années 90

Notamment dans le domaine du tertiaire et des bâtiments publics où l’intérêt des architectes pour les solutions de façades terre cuite intégrant des éléments de grandes dimensions ne se dément pas.

Cette tendance amorcée dans les années 90 (notamment par une étroite collaboration avec Renzo Piano pour la Cité internationale de Lyon – voir Ctb n°245, sept. 2004) se traduit aujourd’hui par un relatif « déplacement » de la demande. Sans pour autant abandonner la réhabilitation de l’existant (logements collectifs, établissements scolaires, bâtiments publics), elle se porte de plus en plus vers la construction de bâtiments, principalement du secteur tertiaire.

Une attente des prescripteurs qui a pu être satisfaite grâce à la qualité de ces produits industriels contrôlés, normalisés, faisant l’objet de certificats de « traditionalité » ou d’Avis ­techniques, mais aussi grâce à la capacité d’innovation et d’adaptation dont ont fait preuve les deux fabricants français. Exportateurs, ils restent à ce jour en situation de quasi-monopole sur le territoire national.

Les autres prestataires européens en la matière (italiens, mais surtout allemands comme NBK, Creaton ou Agrob Buchtal) sont en effet soit quasiment absents de l’Hexagone et de son cadre réglementaire ou proposent des solutions de façades rapportées, séduisantes mais en grès cérame et non en terre cuite. « Pour répondre à la demande de modu­les de plus en plus élancés, ­Terreal est passé en quelques années de la production de petits éléments de type tuiles, briques ou plaquettes à celle d’éléments de plus en plus grands, du type dalles ou bardeaux. Nos usines maîtrisent aujourd’hui parfaitement l’extrusion de composants double-peau ayant plus de 1,50 m de long mais qui sont de moins en moins lourds et amincis de 70 mm à 40 mm d’épaisseur. Cela bien sûr sans affecter ni leur tenue mécanique, ni leur résistance aux chocs », analyse Olivier Robert, responsable du développement international de l’activité façades rapportées du fabricant toulousain.

Restant fidèle au simple peau (qualité des terres), Woestelandt s’est également engagé dans cette course aux grandes dimensions : « Nous proposons aujourd’hui des dalles de 60 cm de long. Nous mettons aussi l’accent sur la simplification du calepinage en proposant des systèmes où la longueur est à la demande entre 30 et 60 cm », note Michel Joos, directeur commercial de ­Woestelandt. Avec le même souci de faciliter la mise en œuvre en gagnant du temps sur chantier, Terreal étudie pour sa part les possibilités de préfabrication d’ensembles qui seraient livrés en prêts à poser sur chantier.

On trouve dans l’offre des ­fabricants de nombreux systèmes permettant une pose en rez-de-chaussée dans des zones à environnement à risque. Des classements de résistance aux chocs mous et durs jusqu’à Q3 et même Q4 suivant les normes en vigueur ont été attribués à certains des composants proposés. En tout état de cause, le remplacement d’un élément cassé sans intervention sur l’ensemble a fait l’objet d’études poussées et s’avère toujours simple à réaliser. Par ailleurs et en aucun cas, l’élément cassé ne risque de chuter avant son remplacement.

Un double usage parements et brise-soleil

Si jusqu’ici, l’architecte avait la possibilité de jouer avec un grand choix d’aspects (lisse, sablé ou strié par exemple) et de teintes (y compris des vernissées ou des vernissées métallisées pour animer la façade) il a pu récemment découvrir de nouveaux éléments de façade terre cuite dont la face n’est plus plane mais présente un relief : forme ondulée avec Préci-Onde de Woestelandt, versions « modénatures » pour Maestral et Piterak chez Terreal. Ces possibilités nouvelles permettant de jouer avec la lumière et les ombres devraient séduire les architectes.

Un concept auquel on croit beaucoup chez Terreal est ­celui du « tout terre cuite » : il ne s’agit pas d’une simple donnée de marketing mais bien une réalité. L’offre d’une gamme complète de brise-soleil en terre cuite utilisables en conjugaison avec des façades rapportées du même matériau, s’est aussi accompagnée d’un important effort de développement de composants en terre cuite, utilisables en ­façade externe comme en doublage interne de parois, pour la correction acoustique de différents types de locaux : salles de concert ou de conférences, de restaurants d’entreprises, de piscines, de locaux scolaires, etc.

Beaucoup plus elaborées que ne l’était le Phonicéram (développé par Woestelandt, il corrigeait l’acoustique d’une façade, tel un piège à son, type boîte à œufs), les solutions développées par Terreal atteignent des niveaux de performances très satisfaisants et mesurés en laboratoire. Certains de ces composants acoustiques posés en bardage se déclinent en parements perforés, simple ou double peau, et en bardeaux.

« Les réalisations où l’on voit un double usage de nos brise-soleil et de nos parements en terre cuite sont de plus en plus nombreuses », souligne Marina Da Silva, analyste marketing chez Terreal. On assiste aussi à des usages détournés de nos produits par les architectes. Certains d’entre eux utilisent nos solutions acoustiques pour réaliser des claustras ou des grilles de ventilation en façade. Un autre usage innovant, en surtoiture, a été mis en œuvre sur un bâtiment jouxtant l’édifice patrimonial de l’abbaye d’Ardenne ».

Solution saine pouvant s’inscrire dans un projet de démarche HQE (l’organisation professionnelle a réalisé des fiches d’évaluation environnementale), esthétique, sans aucun entretien, garantie 30 ans contre le gel, le bardage en terre cuite s’avère aussi économiquement compétitif avec des solutions de bardages concurrentes comme ceux en sandwich aluminium ou en stratifié.

Pour Olivier Robert : « Il se situe dans une fourchette de prix de ­façade rapportée que l’on peut estimer psychologiquement acceptable par la prescription et qui se place entre 100 et 150 e HT/m2. C’est particulièrement vrai pour les solutions mettant en œuvre des éléments de petites ou de moyennes dimensions ».

Portée par la future réglementation thermique (RT 2005) qui devrait renforcer les exigences de performances énergétiques des bâtiments (notamment dans le tertiaire), la technique bardage qui supprime les ponts thermiques a de beaux jours devant elle… surtout associée à ce produit fortement connoté naturel qu’est la terre cuite.

Fabricant/marqueSLNom du produitCaractéristiquesSimple ou double peauDimensionsH x L x Ep(mm)Éléments complémentairesTypes de posePoids unitaire(kg)Poids au m2 (kg)Trame de pose (mm)Pureau moyen (mm)Aspects etteintesAgréments, essais officiels, certificationsPrix moyen fourni/poséau m2(E/HT)
Koramic Tuiles501ActuaTuile à emboîtement grand moule, à pureau plat pour pose en vêtage et/ou bardage.SP472 x 303 (L X H)Pièces d’angle.Fixation sur ossature bois avec crochets de pannetonnage spécifique et vis.Pose à joints croisés.4,44,4 X 10,5Pureau variable.Epiderme lisse ou grésé.8 coloris dont anthracite (gris sombre métallisé).Conformité aux normes NF EN 1304.35 à 45(hors ossature primaire).
Terreal502Tuile de BardageProduit de vêtage et/ou de bardage sur isolant avec joints horizontaux à recouvrement.SP240 x 300 x 14240 x 380 x 14Tuile d’angle, agrafe d’angle droite ou gauche, rail 2/4 aluminium, rail 2/4 inox (sur demande).Système léger sur rails horizontaux.2,83,537,037,0250 x 305250 x 385_2 épidermes (lisse ou sablé). 5 teintes.Existe en émaillé vernissé.Dossier technique du fabricant.Normes NF P13 304 et EN ISO 539.02 méthode C.Résistance aux chocs Q3 (normes P08.301 – P08.302).Résistance sous vent en dépression 1 500 Pa.100 à 150.
503ZéphyrProduit de bardage léger reposant sur rails horizontaux.SP300 x 300 x 15300 x 605 x 15Rails en alliage d’aluminium. AMS double accroche ou rail extralarge.Peut être associé au Phoniceram, en acoustique.Joints ouverts améliorant ventilation de la façade et équipression.Pose en vêtage et/ou bardage (rails fixés sur ossature comprenant l’isolation et fixés à la paroi).363232305 x 305305 x 610_3 épidermes (lisse, sablé, strié). 6 coloris.Existe en émaillé vernissé et émaillé métallisé.Conforme au constat de traditionalité du Cstb n°2/02/971.Ingélifs suivant NF P1304 et EN ISO 539.2 Méthode C.Résistance aux chocs jusqu’à Q3 (selon normes P08.301 et 08.302.Résistance au vent normal en dépression pour entraxe 600 mm : 1 115 Pa, pour entraxe 900 : 740 Pa.100 à 150.
504BoréalProduit de vêtage et/ou bardage sur isolant avec système de fixation sur rails horizontaux.DP400 x 605 x 70400 x 900 x 70Rails 4/6 aluminium.Peut être associé sur façade au Phonbric, en acoustique.Joints ouverts améliorant la ventilation de la façade et l’équipression.Utilisable sur des bâtiments de hauteur supérieure à 45 m.14,52259,259,2410 x 611410 x 905_2 épidermes (lisse et sablé).6 teintes.Cahier des charges du fabricant.Répond aux essais de la norme NF P13.304 et EN ISO 539.2 Méthode C.Essais spécifiques du fabricant sur résistance à la pression/dépression, résistance des barrettes d’accrochage.100 à 150
505MaestralProcédé de bardage dont les éléments de grande longueur sont fixés mécaniquement sans recouvrement à l’aide d’agrafes en inox X5CrNi 18-10.DP200 x 1 520 x 70300 x 1 520 x 70200 x 1 520 x 40300 x 1 520 x 40410 x 1 520 x 40Angle.Profilé M7 ( pose en vêtage).Profilé M4 pour vêtage.Profilé M4 pour bardage.Peut être associé au bardeau acoustique.Pose en vertical possible suivant description figurant dans l’ATEC du Cstb.Soit fixé contre la paroi grâce à un montant d’ossature spécial (pose en vêtage), soit fixé à la paroi par l’intermédiaire des montants d’ossatures spéciaux, bois ou métal, décalés de la paroi pour pose en bardage.23,935,819,829387475616161210 x 1 540 à 1 550320 x 1 540 à 1 550210 x 1 540 à 1 550310 x 1540 1 550420 x 1540 à 1 550_3 épidermes (lisse, sablé, strié).6 teintes.ATEC du Cstb n°2/02_920 pour le Maestral de 7 cm et n02/03-1038 pour le Maestral de 4 cm.Normes NF P13.304 et EN ISO 5392 Méthode C.Résistance aux chocs, classement jusqu’à Q4 selon normes Afnor P08.301 et P08.302 permettant une utilisation en RDC d’immeubles en zones exposées.Performances aux effets de pression/dépression supérieure à 1120 Pa rendant le procédé utilisable pour bâtiment de 45 m de hauteur.200 à 250
506PiterakBardage avec éléments de grandes longueurs et faible épaisseur (4 cm) fixés mécaniquement, avec recouvrement.DP217 x 1 520 x 40267 x 1 520 x 40Angle 20 droit et gauche.Angle 25 droit et gauche.Profilés courant et d’angle.Eléments fixés à l’aide d’agrafes en inox X5CrNi 18-10 contre la paroi au moyen d’un montant d’ossature verticale :– spécial vêtage ou– spécial bardage.16,721,25555200 x 1530 à 1 540250 x 1 530 à 1 540_2 épidermes et – teintes(effets d’arêtes nettes et horizontales soulignées)ATEC du Cstb n°2/04 – 1071.Normes NF P13.304 et EN ISO 539.2 Méthode C.Comportement aux chocs durs et mous bon, suivant normes AFNOR P08.301 et P08.302.Répond aux essais suivants selon normes : dilatation à l’humidité, absorption d’eau, aspect et dimensions, résistance aux efflorescences, éclatements, au gel.200 à 250
507PhonicéramPhonicéram dB.Parement mural à peau perforée horizontalement, destiné à la correction acoustique.SP300 x 300 x15300 x 605 x 15Rail aluminiumRail extra-largeSuivant les règles de mise en œuvre conformes au cahier du Cstb n°3316 de février 2001 et son modificatif n° 3422 et 3194.Dalles comportant sur leur face arrière 2 barrettes permettant leur suspension sur rail (PhonicéramdB).2,44,82626305 x 305305 x 610_Epiderme lisse.6 teintes.Constat de traditionnalité du Cstb n°2/02-971 pour une pose sur ossature secondaire.Conforme aux normes 13.304 et EN ISO 539.2 Méthode C (pour le gel).150 à 280(gamme acoustique)
508PhonbricDalle perforée avec isolant intégré destiné à la correction acoustique fixée soit directement ou sur rails horizontaux.DP400 x 605 x 70400 x 900 x 70Rail 4/6 en aluminium.Peut être associé au bardage Boréal.Mise en œuvre suivant cahier des charges du fabricant en neuf et/ou rénovation, fixé soit directement soit sur rails horizontaux.Pose à joints verticaux, filants ou croisés.14,82259,2059,20400 x 610410 x 905_6 teintesPerformances Q3 suivant normes de résistance aux chocs P08.301 et P08.302.Normes NF P 13.304 et EN ISO 539.2 Méthode C.Tests de résistance aux agent chimiques et graffitis.Essais divers portant sur : résistance mécanique des barrettes d’accrochage, pression/dépression (supérieure à 1 500 Pa, mesure du coefficient d’absorption Alpha sabine suivant EN 20354, mesures in situ du facteur de perte locale d’énergie acoustique en réflexion à 0° ou 30° (NF S 31.084).150 à 280(gamme acoustique)
509Bardeau acoustiqueParement absorbant acoustique de grande dimension dont la face de parement est perforée (taux de perforation 17%).DP200 x 1 520 x 70300 x 1 520 x 70Bardeau d’angle.Profilés M7 pour pose vêtage et pose bardage.Conformément au cahier du Cstb n° 3194 de février 2000.Fixation par pattes agrafes en inox X5CrNi 18-10 équipées de cales en mousse à cellules fermées.23,935,87475210 x 1 540 à 1 550310 x 1 540 à 1 550_6 teintesRépond aux essais de : dilatation à l’humidité, absorption d’eau, caractéristiques d’aspect et dimensionnelles, très grande résistance au vent (essai en soufflerie Cstb), ingélif, résistance aux chocs durs et mous classement Q3 suivant NF P 08.301, système de fixation ayant fait l’objet de l’ATEC n°2/02 6 920.150 à 280(gamme acoustique)
Vetisol510V – Clip TerraBardage associant le système spécifique de fixation Veticlip à un élément de parement en terre cuite (Il Palagio).SP et DPEléments carrés moulés de 300 x 300 x 15400 x 400 x 15.Eléments extrudés DP de 600 x 400 x 15 (format maxi).Fixation par clips sur rails horizontaux alu fixés sur ossature verticale de bardage rapporté.Lames brise soleil.Pose à joints ouverts de 6mm ou 20 mm.Joints verticaux fermés ou ouverts(6 mm).Suivant module.30 en alvéolé,22 en moulé.Suivant module. _Aspects lisse et sablé, nervuré sur 3 coloris demande.Avis technique Cstb révisé en cours, portant sur le procédé de fixation associé au parement terre cuite.Conformité à norme NF EN Iso 10 545.120 à 150
Fabricant/marqueSLNom du produitCaractéristiquesSimple ou double peauDimensionsH x L x Ep(mm)Eléments complémentairesTypes de posePoids unitaire(kg)Poids au m2 (kg)Trame de pose (mm)Pureau moyen (mm)Aspects etteintesAgréments, essais officiels, certificationsPrix moyen fourni/poséau m2(E/HT)
Wienerberger511ArgetonDalles de bardage terre cuite avec système de fixation sur ossature métallique verticale ou horizontale.DPH de 150 à 250 x L de 400 à 500 x 30, en 9 formatsOssature métallique aluminium.Cornières d’angle en alu naturel ou teinté.Joint horizontaux ouverts permettant la ventilation de la façade et l’évacuation de l’eau.Joints verticaux par profilés alu (4 ou 8 mm) à fonctions multiples (étanchéité et blocage).Suivant format46__3 aspects (lisse, poli, émaillé sur demande).Nervuré en 3 types15 coloris.Avis technique Cstb demandé.Enquête technique Nouvelle Qualiconsult.Conformité aux normes Din.170 à 200
Woestelandt512BardatuilParement aspect tuile plateSP250 x 170 (H x L)Angle sortant, angle rentrant, angle d’arrêt.Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique.Pose à claire-voie jointive.1,21,2 x 40 (pose à claire-voie).1,2 x 52 (pose jointive)._ ou – 1115 teintes.Jaune et ,noire satinée sur demande.Ressortissant au traditionnel selon courriers du Cstb n° 83-327 du 25/5/1983 et courriers de 1995 et 1998. Non justifiable de l’ATEC.Normes NF P 31.306 et européenne en vigueur.Essais disponibles : classement REVETIR, résistance au vent, essais aux chocs.90 à 100(ossature bois)
513Phoniceram *Parement à aspect tuile courbe insonorisant et donnant du relief à la façade, en petit ou grand modèle.SP250 x 170250 x 340Elément plat (Phonicéram Doublis), closoir,liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique.Pose à claire-voie, écartement 130 mm ou 300 mm.1,22,’1,2 x 301,2 x 13,_ ou – 1113 teintes.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.90 à 100
514BardeaubricRecouvrement par motte pour étanchéité totale et effet « briques maçonnées »SPHors tout : 260 x 340 Module :120 x 340Elément plat (Bardeaubric Doublis), angle sortant, angle d’arrêt.Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique.Pose à joints croisés (jeu de 10 mm entre 2 produits). 2,52,5 x 24_ ou – 1205 teintes.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.100 à 110
515BB BricPlaquette de parement sans ciment ni colle, avec possibilité d’isolation thermique.SPPorteur :260 x 210 Curseur :65 x 210Pose à joints croisés au 1/3 (joint de 8 mm). Elément plat (BB Bric doublis), angle, closoir.Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique. 1,30,51,3 x 371,3 x 37_ ou –1254 teintes dont vieillie.Idem Bardatuil.120 à 130
516ParebricRecouvrement compromis entre l’aspect dalle et l’aspect brique de parement.SPHors tout :110 x 340 Module :90 x 340Joints croisés. Angle, plaquette d’angle. Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique1,21,2 x 30_ ou – 1006 teintes dont vieillie.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.100 à 110
517PrécibricAdaptation du parebric facilitant le calepinage par la modulation de sa coupe.SPHors tout :110 x 300/600 Module :90 x 300 à 600Idem Parebric.Joints croisés ou droits.Suivant LSuivant L _ ou – 1006 teintes dont vieillie.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.110 à 120
518Bardeaudal RParement d’aspect clin.SPHors tout :260 x 340. Module :235 x 340Elément plat closoir (bardeaudal R Doublis), angle.Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique.Joints croisés ou droits.2,52,5 x 12,5 _ ou – 2356 teintes dont vieillie.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.85 à 100
519Bardeaudal PParement destiné aux architectures actuelles, aspect carreaux de céramique.SPType P24 x 24 , hors tout : 260 x 340Module : 240 x 340Type PC 24 x 24 : Module: 260 x 340Type PC 30 x 30 : hors tout : 320 x 300Module : 300 x 300Elément plat ou closoir –Bardeaudal P Doublis), angle, plaquette d’angle.Joints croisés.2,723,42,7 x 122 x 173,2 x 11 _ ou – 245 et 305 (P 30 x 30)6 teintes dont vieillie.Jaune et noire satinée sur demande.Idem Bardatuil.
520PrécidalAdaptation du Bardeaudal avec longueur à la demande de 300 à 600 mm.SPType Précidal R :Hors tout de 260 x 300 à 600 ; Type Précidal P 18 hors tout de 200 x 300 à 600 ; Type Précidal P 24 hors tout de 260 x 300 à 600Type Précidal P 30 hors tout de 320 x 300 à 600Elément Bardeaudal R, angle, bardeaudal P angle, plaquette d’angle. Liteau bois trapézoïdal ou profilé métallique.Joints croisés ou droits.Suivant LSuivant L _ ou –2351852453056 teintes dont vieillie.Certification de traditionnalité en cours au Cstb.105 à 120
521Préci-ondeEvolution du Précidal ayant une forme d’ondulation, à joint horizontal et à effet architectonique.SPModule :190 x 300 à 600.Ossature bois, métallique ou mixte.Joints droits ou croisés.Plus ou moins 40 _ ou – 200 pour joint horizontal 10 mm.3 teintes.Vernies sur demande.Demande de certification de traditionnalité au Cstb prévue.110 à 130
* Woestelandt et Terreal ont la même marque. Tableau non-exhaustif réalisé en fonction des réponses des fabricants.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Des revêtements aux super pouvoirs

Des revêtements aux super pouvoirs

Nettoyage et désinfection sont devenus essentiels pour la protection des personnes dans les environnements professionnels comme domestiques. Plusieurs technologies assurent aux matériaux sécurité et hygiène.À l'heure de la pandémie de...

09/06/2021 | Produit
Plancher technique surélevé et modulaire sur un campus sévillan

Plancher technique surélevé et modulaire sur un campus sévillan

L’IA pour modéliser une maquette BIM

L’IA pour modéliser une maquette BIM

Chaudière gaz nouvelle génération

Chaudière gaz nouvelle génération