Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Bardage : éléments combinables en zinc prépatiné

Sujets relatifs :

Bardage : éléments combinables en zinc prépatiné

Ces deux systèmes de bardage en zinc prépatinés peuvent être associés sur une même façade selon une large combinatoire. Leur capacité à épouser des courbes rend leur utilisation non limitative.

Nés de l’alliage zinc-cuivre-titane (suivant la norme EN 988), les panneaux à joints creux et les profilés à clins, en zinc « Prépatiné Pro Clair » de Rheinzink sont non-combustibles et ne se corrodent pas : ils évitent d’éventuelles coulures disgracieuses. Par ses caractéristiques physiques, ce matériau ne nécessite aucun entretien et conserve ses propriétés pendant des décennies. En neuf ou en rénovation, les panneaux à joints creux ont la forme de « cassettes » en zinc. Dotés sur deux côtés d’un profil latéral, les différents panneaux sont emboîtés sur le chantier selon le principe de l’assemblage par rainure et languette. Assemblés, ils constituent une surface parfaitement lisse ponctuée de joints en creux selon une trame qui peut varier : 20, 22,5, 25, 30 et 33,3 cm en 1 mm d’épaisseur. Toutes les combinaisons sont donc possibles entre les largeurs. La pose s’effectue dans toutes les directions avec la possibilité de combiner les orientations, produisant ainsi un effet de forte structuration de la façade. Montés verticalement, les panneaux sont aussi utilisables sur des surfaces courbes. Le joint creux, dont la largeur peut varier de 0 à 30 mm, participe à l’effet visuel recherché. Les panneaux emboîtés sont fixés sur le support au niveau de la partie excédentaire du côté de la rainure. Cette partie est recouverte par l’introduction de la languette du panneau voisin et disparaît à la vue.

La pose s’effectue en partant du haut, les fixations ainsi invisibles, une fois le montage achevé. Le support est généralement constitué d’une structure métallique légère. Les écartements requis entre consoles dépendent des contraintes de succion dues au vent, du système porteur lui-même et du mode de fixation. Les profilés à clins, de forme cunéiforme, sont pourvus de pliages qui assurent l’étanchéité à la pluie. D’une longueur standard de 4 m, ils sont disponibles en largeurs de 20, 22,5, 25, 30 et 33,3 cm dans des épaisseurs de 1 et 1,2 mm. La fixation mécanique des clins est réalisée sur le support à l’aide de rivets ou de vis à tête plate. Le système ne possède pas de rainures, contrairement aux systèmes à joints creux et horizontaux. Par sa pose en écaille, ce système s’apparente au parement en recouvrement utilisé en charpente et dans lequel une planche recouvre l’autre dans le sens vertical. Le montage des profilés à clins est réalisable horizontalement ou en diagonale. À l’inverse des joints creux, le sens du montage des clins s’effectue du bas vers le haut imposé par le système statique et par la fixation qui se fait sur le côté supérieur du panneau.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°242

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Le salon BAU à ouvert à Munich ce matin, lundi 14 janvier, et durera jusqu’au samedi 19 janvier. Tous les deux ans, BAU offre un unique point de vue sur l’évolution des matériaux et des techniques de[…]

14/01/2019 | MateriauxActualité
Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles