Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

BARDAGE Aspect papier froissé pour une façade en composite minéral

Sujets relatifs :

BARDAGE Aspect papier froissé pour une façade en composite minéral

Les dalles de la gamme en composite minéral bénéficient de l’avis technique 2/07 – 1233 du Cstb. Elles répondent aux exigences de la RT 2005 applicable aux constructions neuves.

© (Doc. Carea.)

La gamme Acantha de Caréa offre des parements courbes ou de grandes dimensions sur mesure. Épaisses de 14 mm, les dalles peuvent mesurer jusqu’à 1 800 x 900 mm, alliant l’esthétique à la technologie.

Désormais les parements de façades épousent les courbes des écoles, des bâtiments tertiaires et de tous bâtiments habillés de bardage. C’est du moins ce que propose Caréa avec sa gamme Acantha. Ces dalles en composite minéral associent 10 % de résine polyester à 90 % de charges minérales (carbonate de calcium, alumine hydratée sèche, quartzite et silice). Courbées sur commande en usine, elles peuvent mesurer jusqu’à 1 800 x 900 mm pour une épaisseur de 14 mm.

Dans le classement reVETIR, conçu par le Cstb pour aider au choix des systèmes d’isolation par l’extérieur, Acantha est classé r1 e3 V1 E3 T1 I3 R4. Ce classement indique les principales performances des systèmes destinés à l’isolation thermique et rapportés sur la face extérieure de l’enveloppe. Il ne vise que les systèmes dont la résistance thermique est supérieure ou égale à 0,5 m2.K/W. Les deux premières, notées r et e (en minuscules), concernent la gestion technique des systèmes au cours du temps : r1 signifie que la réparation exige le démontage de plusieurs m2 de panneaux et e3 indique un entretien tous les 15 ans. Les cinq autres, notées V, E, T, I, R (en majuscules), concernent leur aptitude à l’emploi par référence aux réglementations et aux codes en vigueur. Ainsi :

– V1 représente la résistance au vent, soit 510 Pa en pression et 640 Pa en dépression ;

– E3 indique qu’avec une dalle non hydrophile le produit comporte des dispositions pour la récupération et l’évacuation des eaux d’infiltration éventuelles ;

– T1 signifie que la dalle absorbe les chocs avec 0,5 kg/0,35 J pour un corps dur et 3 kg/3 J pour un corps mou ;

– I3 correspond au classement feu où le produit est reconnu M1, c’est-à-dire non inflam­mable ;

– R4 indique la résistance thermique des dalles associées à une laine minérale. Ici, le complexe est classé R4, car sa résistance thermique est supérieure à 3 m2.K/W.

Fixation sur ossature bois ou métal

Outre l’aspect technique, les dalles Acantha se déclinent en 48 teintes mono et polychromes et multiples finitions : mate, brillante, satinée, lisse et structurée. Cette dernière catégorie imite la texture de pierre (Rhodes) ou du papier froissé (Papyrus). Ils sont conçus pour résister aux agressions climatiques et au vandalisme.

Le seul entretien prévu se limite à un nettoyage régulier à l’eau à haute pression (limitée à 80 bars). Les graffitis à la bombe de peinture peuvent s’enlever à l’aide de produits spécialisés comme le Write-off.

Le système Acantha se fixe sur des parois planes et verticales en béton plein ou en maçonnerie d’éléments. Afin de limiter les pertes en matière première, la mise en œuvre du bardage nécessite l’établissement d’un calepinage préalable par l’entreprise de pose. La pose des pieds de bardage et des linteaux s’effectue sur un profil d’assise, puis mise en œuvre s’effectue de bas en haut, par rangées horizontales avec des joints verticaux de 3 mm décalés ou filants. Le maintien des plaques est assuré par deux lisses horizontales et des languettes insérées dans les rainures des dalles. Si l’ossature choisie est métallique, les lisses d’assises et courantes sont fixées aux profilés métalliques à l’aide de vis autoperceuses. Dans le cas d’une ossature en bois, les deux types de lisses sont fixés aux chevrons à chaque croisement lisses/chevrons par une vis. L’isolant en laine minérale est fixé sur le bardage. Pour éviter les ponts thermiques, une lame d’air de 2 cm d’épaisseur vient compléter cette isolation thermique par l’extérieur.

Dimensions maximales (l x h) : 180 x 90 cm en 14 mm d’épaisseur • Poids : 36 kg/m2 • Couleurs : 48 coloris •Finition : lisse, structuré, mat, satinée ou brillante • Résistance à la flexion : supérieur à 26 Mpa • Classement reVETIR : r1 e3 V1 E3 T1 I3 R4 • Classement réaction au feu : M1 • Avis technique : 2/07 – 1233 • Quatre types de lisses : assise, courante, joint large ou joint creux • Accessoires : dalles de remplacement équipées de clips.

Recevoir une documentation n°501

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°286

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Parrot lance un drone thermique professionnel ultra compact

Le groupe français Parrot dévoile une solution tout-en-un de thermographie par drone, Anafi Thermal. Dédiée aux professionnels, elle comprend le drone, deux caméras embarquées et le software. Outre ses[…]

16/04/2019 | Produit
Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Enquête

Planchers techniques (1/2) - Un invariant pour des usages en mutation

Planchers techniques (2/2) - Dissimuler et supporter

Enquête

Planchers techniques (2/2) - Dissimuler et supporter

Chauffe-eau solaire (1/2) - Des atouts malgré un marché en baisse

Enquête

Chauffe-eau solaire (1/2) - Des atouts malgré un marché en baisse

Plus d'articles