Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Balcons - Des ouvrages qui se complexifient

Cyrille Maury

Sujets relatifs :

, ,
Balcons - Des ouvrages qui se complexifient

Nez-de-balcon et balustres en béton blanc préfabriqués sur mesure par Cibetec pour la résidence Jules-Verne à Levallois-Perret (92), conjuguant modernité et classicisme (agence DGM & Associés ; Legendre Construction).

© Legendre Construction

La conception des balcons fait l'objet d'évolutions réglementaires en matière d'accessibilité et d'isolation thermique. La qualité des études et de la mise en œuvre s'avère cruciale pour éviter les pathologies.

« Émergence horizontale d 'un bâtiment n'ayant pas de fonction d'habitation », le balcon est une plate-forme « en saillie de la façade à hauteur de plancher d'une pièce de vie, limitée vers l'extérieur par un ouvrage vertical formant un garde-corps. Sa conception dépend du système constructif du bâtiment et du choix de ses matériaux. Le balcon en béton, qui domine très largement le logement collectif, est, le plus souvent, en porte-à-faux, relié par une liaison béton-béton avec le plancher intérieur du logement.

Plus légers, les balcons bois ou métalliques autorisent plusieurs solutions désolidarisées : une fixation ponctuelle au bâtiment support via des platines métalliques ou des poutres consoles sortant en saillie, une suspension par des haubans ou des béquilles (bracons), un appui partiel ou total sur une ou deux files de poteaux (autoportants). À noter que la coursive, couloir extérieur en parties communes, est techniquement assimilée au balcon, à l'inverse de la loggia, plate-forme extérieure, en retrait de la façade, fermée latéralement par deux voiles.

RT2012, accessibilité et seuil réduit

Si pendant des décennies la réalisation d'un balcon a peu évolué, l'arrivée de deux obligations réglementaires a changé la donne. La réglementation thermique 2012 exige la pose de rupteur thermique au niveau de la liaison entre le plancher du balcon et la façade, tandis que la réglementation Accessibilité Bâtiment demande, depuis avril 2016, de minimiser la hauteur du seuil de la porte-fenêtre afin de faciliter le cheminement pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite.


Balcons métalliques rapportés sur la résidence étudiante Les Estudines Marseille-Flammarion (13) (Roland Carta et Jean-Michel Battes ; Eiffage Immobilier).

Concrètement, la réglementation préconise désormais en ERP et immeubles d'habitation neuf, des menuiseries à seuil réduit (porte-fenêtre et fermeture coulissantes) afin de limiter le ressaut intérieur à 2 cm. Côté extérieur, la hauteur du rejingot doit également se limiter à 2 cm, tout en respectant les règles de l'art pour assurer la garde d'eau nécessaire, ce qui peut nécessiter la mise en place de dispositifs de mise à niveau du plancher du balcon, par exemple un caillebotis ou des dalles sur plots. Toutefois, devant la difficulté de respecter à la fois cette obligation et les règles de l'art en vigueur pour assurer la garde d'eau, une tolérance de 5 mm est admise sur la hauteur du seuil en attendant, notamment, la révision du DTU 36.5 (mise en œuvre des portes extérieures). Néanmoins, cette exigence ne porte que sur un seul accès depuis une pièce et l'utilisation de revêtements épais ou la pose d'une chape flottante peut contribuer à diminuer la hauteur de ce ressaut. Autre remarque, le projet de loi Élan (article 18) devrait modifier les règles pour les logements collectifs : seulement 10 % des logements d'un programme devront être accessibles, les autres, évolutifs, pouvant être rendus accessibles à l'issue de travaux simples. Il convient donc d'attendre la publication encore à venir des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°370

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Le Groupe de travail sur la qualité de l'enveloppe (GTQE) du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie publie un livre blanc en faveur d’une enveloppe performante pour un bâtiment sain et[…]

Finalcad lève 40 millions de dollars

Finalcad lève 40 millions de dollars

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles